Navigation – Plan du site

20 | 2019
La description

L’art de la description, tel qu’il est interrogé aujourd’hui par les sémiologues de la littérature et des arts visuels connaît un moment de forte intensité, pratique et théorique, à la fin du Moyen Âge, notamment sous les espèces de la descriptio mulieris.

Ce numéro 20 d’« Arzanà » regroupe cinq contributions consacrées à la description entre Moyen Âge et Quattrocento « humaniste ». Description étant ici à entendre d’abord comme recensement, organisé en fonction d’un canon précis esthético-rhétorique, de traits physiques, mais mettant en jeu, pour le faire bouger, le rapport entre extrinsecus et intrinsecus (le ‘portrait moral’).

Sont examinés ici divers usages sociaux et politiques : commande artistique, stratégies familiales, luttes de pouvoir. Mais place est faite aussi à la littérature, aux virtualités de l’exercice et à ses significations, s’ouvrant à de nouveaux possibles lorsqu’entre en scène également la laideur.

  • Logo Presses Sorbonne Nouvelle
  • OpenEdition Journals