Navigation – Plan du site
EPHE
Inde et Extrême-Orient
Histoire et cultures de la Chine (Xe-XIVe siècles)

Histoire et cultures de la Chine (Xe-XIVe siècles)

Conférences de l’année 2012-2013
Conférence de Pierre Marsone
p. 321-339

Résumé

Programme de l’année 2012-2013 : Histoire des empires sinisés (Liao, Jin) et de la Chine sous les Mongols, histoire des Khitan (907-1125) : le règne de Shengzong (1re partie, 983-989).

Haut de page

Texte intégral

1Dans la continuité avec le travail entrepris les années précédentes, nous poursuivons la traduction complète et commentée de l’Histoire des Liao (Liaoshi 遼史). Nous avons pu ainsi parcourir cette année les sept premières années (983-989) du règne de l’empereur Shengzong. L’édition de la traduction commentée, prévue à moyen terme, ne pourra être réalisée qu’après l’achèvement d’une section majeure de l’ouvrage comme la chronologie (« Benji »), et un simple résumé des conférences présente un intérêt limité. C’est pourquoi nous avons préféré, comme les années précédentes, reproduire ici la traduction brute du texte qui constitue en quelque sorte une édition partielle et provisoire du document final. Le lecteur pourra découvrir dans les pages qui suivent, au détour d’événements administratifs, une quantité de détails intéressants. On devine par exemple derrière le nom de Podili / Polide une femme tantôt chef de guerre tantôt chargée d’activités humanitaires aux frontières nord-est. Ailleurs, une phrase laconique nous surprend en nous apprenant que c’est de Khotan en Asie centrale que le Chinois Zhang Wenbao apporta à la cour khitan des traités d’alchimie intérieure taoïste.

Liaoshi 遼史 (Histoire des Liao), chapitre 10 (第十卷), suite

2Au 6e mois [de l’année Tonghe 1, 983], l’empereur ordonna aux services concernés qu’au jour de l’investiture de l’impératrice douairière fussent donnés aux fonctionnaires du 3e rang et au-dessus des vêtements de cérémonie. Quant aux fonctionnaires en-dessous du 3e rang, ils porteraient l’uniforme du tir solennel sur branche de saule. Le commissaire à la répression du sud-ouest [Han Dewei 韓德威 / Dahan 大漢] rapporta qu’un chef tangut qui avait notamment capturé le fils du yilijin Weiyin demandait à se rallier. Ordre fut donné de l’accueillir mais de tester sa sincérité et de rester vigilant aux frontières. Puis l’empereur rentra à la capitale Suprême. Les services concernés rapportèrent que le ministre et gendre impérial Lu Jun 盧俊 ne s’entendait pas avec la princesse. L’empereur ordonna le divorce et nomma Jun commissaire impérial de la garnison de Xingguojun 興國軍 (Longhuazhou). Puis il fit une offrande dans le temple Taimiao. L’empereur à la tête de tous les ministres offrit à l’impératrice douairière le titre honorifique de « Impératrice douairière Chengtian » 承天皇太后 et tous les ministres présentèrent à l’empereur le titre de Tianfu huangdi 天輔皇帝. Il y eut une grande amnistie et le nom d’ère fut changé en Tonghe 統和. Les fonctionnaires civils comme militaires furent promus d’un degré et le vice-secrétaire Yelü Xiezhen 耶律斜軫 fut nommé aussi situ.

3Au 7e mois, l’impératrice douairière tint audience. L’empereur révisa lui-même les procès. Le prince-situ Louguo 婁國, coupable de n’être pas allé au mausolée sous prétexte d’une maladie, fut fouetté de vingt coups de bambou léger. On fit la cérémonie de la renaissance. Le préfet de Linhuang 臨潢, Niaoyan 褭兗, apporta des boissons et des mets, et l’empereur et les princes jouèrent au polo par équipes. Han Dewei avait envoyé le sänggüm Xiama 轄馬 pour détruire les Tangut. Un bon nombre furent capturés et le fils de leur chef fut amené et offert à la cour. Les généraux et officiers du Sud-ouest furent récompensés.

4Au 8e mois, l’empereur alla à l’ouest et visita le mausolée de Taizu. L’impératrice douairière fit un sacrifice au mausolée de Xiao Siwen 蕭思溫 prince de Chu (son père). Puis l’empereur et l’impératrice douairière visitèrent le mausolée Huailing (de Taizong et Muzong) et visitèrent Huaizhou. L’empereur et Xiezhen, en présence de l’impératrice, échangèrent leurs arcs et flèches, selles et chevaux, pour sceller leur amitié. L’empereur chassa au mont Chishan et envoya un émissaire offrir de la graisse d’ours 熊肪 et de la viande séchée de cerf 鹿脯 dans la salle Ningshendian 凝神殿 du mausolée Qianling (de Jingzong). Comme le directeur des affaires politiques Sun Zhen 孫楨 n’avait pas de fils, le commandant des tentes des Petits anciens des Oncles de la Nation, Taowei, fut nommé par décret comme son successeur. Le yuyue Xiuge (Yelü Xiuge 耶律休哥) fut nommé gouverneur de Yuancheng 元城. Han Dewei présenta un mémoire pour demander à réprimer les Tangut qui se rebellaient à nouveau. Cela lui fut accordé et plusieurs milliers de soldats lui furent donnés en renfort.

5Au 9e mois, l’empereur fit ravitailler la capitale de l’Est et Pingzhou victimes de la sécheresse et d’une invasion de sauterelles. Il visita les trois campements de Yongxing 永興宮 (Taizu), Changning 長寧宮 (Chunqin) et Dunmu 敦睦宮 (Lihu). Le vice-roi de Nanjing rapporta que les récoltes avaient été touchées par les pluies excessives de l’automne, et il proposa de suspendre temporairement les droits de péage pour favoriser le commerce vers le Shanxi. Cela fut accepté. L’empereur visita le temple de Xuanjian huangdi 宣簡皇帝 (Dezu, père d’Abaoji). Il alla à Zuzhou et visita le mausolée Zuling (d’Abaoji), puis il rentra à la capitale Suprême. Les services concernés proposèrent d’appeler l’anniversaire de l’empereur Qianlingjie 千齡節, ce qui fut accepté. L’impératrice douairière déclara qu’en vertu des mérites d’aide et de conseil de l’ancien yuyue [Yelü] Wuzhi il convenait donner des postes à ses descendants. Son fils Panyang fut nommé dignitaire (linya 林牙). L’empereur alla à Laowengchuan.

6Au 10e mois, les astrologues rapportèrent que l’étoile du Vieillard (Canope) était apparue. La princesse Shuge 淑哥 (divorcée de Lu Jun) épousa le sänggüm Oncle de la Nation Zhaogu (Xiao Shennu 蕭神奴). Susa annonça que des Dilie et d’autres rebelles s’étaient rendus, et que tous les territoires avaient été récupérés. Le vice-roi de Yanjing, le yuyue Xiuge, proposa que pour le tribut annuel des commissaires impériaux on s’en tînt à la coutume khitan et qu’on n’exigeât que des chevaux sellés. Cela fut accepté. Shao 稍 prince de Wu fut nommé vice-roi de Shangjing et chargé de [la préfecture de] Linhuang.

7L’empereur, s’apprêtant à partir en campagne contre Koryŏ, passa lui-même en revue l’armée commandée par Yelü Mozhi, vice-roi de la capitale de l’Est. Le xuanhuishi 宣徽使 et serviteur proche Yelü Puling (Yelü Amoli / Puning) ainsi que le dignitaire (linya) Kende (Xiao Qinde) et d’autres partirent en campagne à l’est, à la tête de l’armée. On leur remit l’étendard et le tambour, ainsi que des laissez-passer d’argent.

8Au 11e mois, l’empereur regarda la pêche au lac Tamapo 撻馬濼. Yingzhou 應州 rapporta que les espions capturés dirent que les Song avaient ouvert une voie vers le Wutaishan et s’apprêtaient à entrer dans le secteur de Lingqiu 靈丘. L’empereur ordonna que les espions et les gens qui les avaient hébergés fussent démembrés en public. L’empereur et l’impératrice douairière firent ensuite une offrande au mausolée Qianling.

9L’empereur ordonna que les ministres de gauche et de droite des trois capitales, les secrétaires de gauche et de droite, les chefs de cabinet des vice-rois et des commissaires impériaux, les juges des affaires militaires et les administrateurs greffiers maintinssent l’équité et ne cherchassent pas à plaire de façon partiale. Les assistants des magistrats de districts, s’ils étaient témoins de réquisitions injustifiées de la part des fonctionnaires des préfectures, devraient ne pas se soumettre servilement, mais tout observer et écouter pour que cela servît à l’évaluation. Quand un homme du peuple, dont les parents étaient encore en vie, habitait en un autre endroit, on laissait le village mener l’enquête et le châtier. Quant à ceux qui étaient pleins de piété filiale et habitaient à trois générations sous un toit, la porte de leur maison devrait être mise en valeur.

10Au 12e mois, l’empereur visita la salle Ningshendian. Il envoya des délégués offrir des sacrifices dans tous les [autres] mausolées et invita à boire les fonctionnaires qui gardaient la salle. Le même jour, il visita Xianzhou (mausolée de Shizong). Il distribua à ses assistants le tribut annuel de soieries livré par Xianzhou et alla vers l’est. L’impératrice douairière assista à la pêche à Yupenwan 玉盆灣 et à Junyuan 濬淵. On ordonna que tous ceux qui contesteraient des châtiments pour lesquels le verdict avait été solennellement prononcé et appliqué fussent autorisés à faire appel pour exprimer leurs doléances. On alluma des lampions aux dix mille poissons 萬魚燈 sur le torrent Shuangxi 雙溪. Le jour de son anniversaire, l’empereur sacrifia au Soleil et à la Lune. Après la cérémonie, les fonctionnaires présentèrent leurs vœux.

984

11La 2e année (984), au 1er mois, l’empereur alla sur le lac Changpo 長濼. Au 2e mois, Xiao Talan (Talin 撻凜) des tentes des Oncles de la Nation et commissaire impérial de Zhangdejun 彰德軍, vint en audience. L’empereur offrit au général Yelü Dibu 耶律敵不 un vêtement de printemps et une ceinture. Le xuanhuishi de l’armée en marche de la région est, Yelü Puning, rapporta une victoire dans la répression des Jurchen. L’empereur envoya un émissaire pour lui serrer la main et le féliciter. L’empereur alla ensuite en audience devant l’impératrice douairière. Celle-ci le suivit pour assister à la chasse à Raolechuan 饒樂川. Devant la difficulté de gérer les tribus qu’il gouvernait, le commissaire impérial des Wuguo 五國, Wuwei 烏隈 (Uwi) et Yujue 于厥 (Ugul), Yelü Weiwa 隗洼, demanda un décret et une épée pour gérer les choses à sa guise. Cela lui fut accordé. Puis l’empereur se mesura au tir à l’arc avec ses ministres. Han Dewei revint de sa campagne contre les Tangut et attaqua le Hedong. Il présenta ses prisonniers et l’empereur ordonna de le récompenser et d’en faire la louange.

12Au 3e mois, la tribu Huali 劃離 demanda que désormais les sänggüm ne fussent choisis et nommés que parmi les hommes de leur tribu. L’empereur dit : « Les chefs des tribus sont choisis en fonction de leurs qualités personnelles. Comment se limiterait-on obligatoirement à une tribu ? » Et il ne permit pas. Puis il accorda à feu le ministre Zhao Yanxu 趙延煦 le titre posthume de serviteur proche. 

13Au 4e mois, le xuanhuishi et ministre Yelü Puning ainsi que le chef assistant de l’armée (dujian) Xiao Qinde 蕭勤德 présentèrent le butin de leur victoire sur les Jurchen. Puning reçut le titre supplémentaire de membre associé de la direction des affaires politiques et Qinde celui de grand général de la garde Shenwu 神武衛. Chacun reçut toutes sortes d’objets en or. L’impératrice douairière assista au traitement des affaires judiciaires en souffrance. L’empereur fit une offrande au Comte du vent (Fengbo 風伯). Le xuanhuishi du Sud Liu Chenggui 劉承規 fut nommé commissaire impérial de la garnison de Chengdejun 承德軍. L’administrateur (dubushu) du Chong-degong et commissaire impérial de la garnison de Baoyijun 保義軍, Zhang Deyun 張德筠, fut nommé xuanhuishi du Nord.

14Au 5e mois, l’empereur fit une offrande au mont Muyeshan 木葉山, puis il se fixa au lac Yanliuhu 沿柳湖. Au 6e mois, l’impératrice douairière trancha des affaires judiciaires et continua ainsi jusqu’à la fin du mois. Au 7e mois, elle fit la cérémonie de la renaissance (Zaishengli 再生禮).

15Au 8e mois, le vice-roi de la capitale de l’Est et serviteur de la Cour, Yelü Mozhi, rapporta que huit tribus Jurchen dont les Zhubuzhi 朮不直 et les Saili 賽里 demandaient à se rallier avec leur peuple, et l’empereur ordonna de les accueillir.

16Le 9e mois, l’empereur s’arrêta au Tuhe. Comme c’était l’anniversaire de la mort de Jingzong, il ordonna aux capitales et aux bourgs de toutes les régions de dépêcher des fonctionnaires pour offrir de l’encens et nourrir les moines.

17Au 10e mois, le préfet de Guihuazhou 歸化州 (act. Xuanhua), Yelü Puning, fut nommé commissaire impérial de Zhangdejun 彰德軍, et le grand général de Garde martiale de droite, Han Zhuo 韓倬, fut nommé commissaire impérial de Zhangguojun 彰國軍 et directeur adjoint de la Garde impériale.

18Au 11e mois, l’académicien auxiliaire (zhixueshi 直學士) du Secrétariat (shumiyuan) et censeur (jishizhong) Zheng Gu 鄭嘏 fut nommé préfet de Ruzhou 儒州 (act. Yanqing). Ce mois-là, Susa et les autres réprimèrent les Zubu et tuèrent (le ?) Tarqan 撻剌干 leur chef.

19Au 12e mois, le senior de l’Académie Ma Dechen 馬得臣 fut nommé académicien de la salle Xuanzheng 宣政殿. Yelü Pode 耶律頗德 fut nommé directeur de l’armée (tongjunshi) de la capitale du Sud. Yelü Yaosheng 耶律瑤昇 fut promu maire du palais (Danei tiyin) et Da Renjing 大仁靖 conseiller de droite du Secrétariat central (Zhongtaisheng) à la capitale de l’Est.

985

20La 3e année (985), au 1er mois, l’empereur alla sur le lac Changpo. L’académicien Xing Baopu 邢抱朴 fut nommé assistant du Grand secrétariat et du ministre des Rites et rédacteur des décrets. Le conseiller (shiyi 拾遺) de gauche et rédacteur des décrets Liu Jing 劉景 et le directeur au ministère de la fonction publique et rédacteur des décrets Niu Cangyong 牛藏用 furent nommés conseillers politiques (zhengshi sheren). Au 2e mois, Niu Cangyong fut nommé académicien auxiliaire (zhixueshi) du Secrétariat (shumiyuan).

21Au 3e mois, le Secrétariat rapporta que la plupart des foyers corvéables khitan étaient en difficulté, et demanda à ce qu’ils fussent remplacés par des foyers riches. Après avoir consulté les registres des tribus, l’empereur, constatant que les foyers des tribus Niela et Uwi (Wuwei) étaient peu nombreux et leur charge lourde, jugea bon de les en dispenser.

22Au 4e mois, l’empereur offrit un sacrifice au Muyeshan. Le préfet de Fengzhou Zhao Kuangfu 趙匡符 fut nommé commissaire impérial de Baojingjun 保靜軍. Le grand général de la garde Jianmen de gauche Wang Tingxu 王庭勗 fut nommé commissaire impérial de Fengxianjun 奉先軍 (Xianzhou) et le commissaire impérial de Zhangwujun 彰武軍 (Bazhou, Chaoyang) Han Dening 韓德凝 fut nommé commissaire impérial de la garnison de Chongyijun 崇義軍 (Yizhou 宜州).

23Au 5e mois, l’empereur rentra à Shangjing. L’Oncle de la Nation Xiao Daoning 蕭道寧 fut promu adjoint à la gestion des affaires du Secrétariat (tong pingzhangshi) et administrateur militaire de Shenzhou 瀋州.

24Au 6e mois, l’empereur alla à Baipo 栢坡. L’impératrice douairière trancha elle-même les affaires judiciaires en attente. Le commissaire impérial de Guiyijun 歸義軍, Wang Xiyan 王希嚴, fut nommé commissaire impérial de Xingguojun.

25Au 7e mois, on ordonna à toutes les régions d’apprêter armures et soldats pour préparer la campagne de Koryŏ. L’empereur alla vers l’est. Il envoya Niao 褭 de l’ordre des commandants (langjunban) apporter les présents funéraires de Han Kuangsi 韓匡嗣 et il s’arrêta sur le Tuhe. À cause d’une crue soudaine, il fit construire un pont de bateaux, et le lendemain il sortit en chaise à porteurs pour tenir sa cour. On vit l’étoile du Vieillard. L’empereur envoya un émissaire inspecter les armes de la capitale de l’Est et les routes où devrait passer l’armée en campagne. Xiao Daoning fut nommé commissaire impérial de Zhaodejun 昭德軍 (Shenzhou) ; le commissaire impérial de Wudingjun 武定軍, directeur de travaux et membre de la direction des affaires politiques Guo Xi 郭襲, fut nommé commissaire impérial de Tianpingjun 天平軍 ; le commissaire impérial de la garnison de Datong, précepteur du prince héritier et membre de la direction des affaires politiques Liu Yan’gou 劉延構, fut nommé commissaire impérial de Yichengjun 義成軍 et le Vénérable (shangfu), prince de Qin Han Kuangsi devint à titre posthume président du Secrétariat impérial (shangshuling).

26Au 8e mois, comme les marécages du Liao étaient trop détrempés, la campagne contre Koryŏ fut suspendue. Le secrétaire (shumishi) Yelü Xiezhen fut nommé général en chef (dutong) et le gendre impérial Xiao Kende [Xiao Qinde] chef de l’armée. On réprima les Jurchen. L’empereur passa à Gaocheng 槀城, arriva à Xianzhou et visita la salle Ningshendian. Il alla ensuite à Qianzhou, et visita le nouveau palais et le mausolée Qianling. Il ordonna aux fonctionnaires du Sud et du Nord d’inspecter les arbres des mausolées, et aux préfectures de Qianzhou et de Xianzhou de rendre compte des populations qu’elles comptaient. Le sänggüm des Pishi du Nord amena sept hommes vaillants. Madame Xiao épouse de feu le grand roi du Sud Hailing Yiliwan 諧領已里婉 annonça qu’elle ne pouvait enterrer son mari. L’empereur ordonna aux services concernés de l’aider. Le général en chef de la campagne de l’est rapportant que la route était encore impraticable et qu’une armée ne pouvait y avancer, l’empereur ordonna d’attendre qu’elle fût asséchée pour avancer plus avant. L’impératrice douairière visita le Xianling et le Qianling. Puis l’empereur repartit vers l’ouest.

27Au 9e mois, Xing Baopu reçut l’ordre de restaurer et de vérifier [l’état du] mausolée Xianling. Le cortège passa près de la mer. Lors de la fête du Double neuf, l’empereur monta sur le Luotuoshan 駱駝山 et offrit à ses ministres de l’alcool de chrysanthème. Puis il ordonna de communiquer aux officiers de la campagne de l’est de profiter de l’assèchement des terre pour avancer. Le premier ministre des Jurchen, Zhubuli 朮不里, apporta le tribut. L’empereur s’arrêta au Donggushan 東古山. Susa rapporta que les tribus Zhubugu 朮不姑 s’étaient approchées de l’étang et que le yilijin Yilugu 易魯姑 (Helugu 曷魯姑) demandait l’autorisation de les capturer et les piller. L’empereur répondit : « Ces tribus n’ont pas fait de mal à notre pays, pourquoi les capturer et les piller ? Nous créerions un conflit sans raison. » Et il n’agréa pas.

28Au 11e mois, l’empereur ordonna à Shao prince de Wu de présider les obsèques de Han Kuangsi prince de Qin. Il ordonna que la femme du directeur de l’armée du Nord-Est, Podili 婆底里, s’occupe de réconforter les populations frontalières. Il donna à la princesse Hugudian 胡骨典, pour les obsèques de son mari, des brocarts et des artisans. Han Derang 韓德讓 fut associé à la direction des affaires politiques. On interdit de vendre dans le campement des étoffes dont la taille n’était pas réglementaire. Le directeur d’armée Xiao Talan et Pusanu, qui avaient réprimé à l’est les Jurchen, rendirent compte des distances et des biens produits dans les lieux que leur armée en marche avait traversés.

Liaoshi 遼史 (Histoire des Liao), chapitre 11 (第十一卷)

986

29La 4e année (986), au 1er mois, l’empereur regarda la pêche sur le Tuhe. Le dignitaire (linya) Yelü Moulugu 耶律謀魯姑 et le commissaire impérial Xiao Talan lui amenèrent des prisonniers et le butin de la campagne de l’est. L’empereur leur donna une récompense. Le secrétaire [du Sud] Yelü Xiezhen, le dignitaire [Xiao] Qinde et d’autres amenèrent plus de 100 000 prisonniers, plus de 200 000 chevaux et tout ce qu’ils avaient pris dans la répression des Jurchen. L’empereur alla en audience auprès de l’impératrice douairière pour régler les affaires judiciaires en souffrance. Le secrétaire (shumishi) [Yelü] Xiezhen, le dignitaire (linya) [Xiao] Qinde, [Yelü] Moulugu, le commissaire impérial [Xiao] Talan, le chef d’armée (dutong) Shiluo 室羅, le serviteur du palais (shizhong) Mozhi 抹只, le chef militaire du roi des Xi Dilie 迪烈 ainsi que Anji 安吉 et les autres revinrent de la répression des Jurchen avec leurs armées. L’empereur envoya le serviteur proche (jinshi) Niliji 泥里吉transmettre le décret qui honore leurs mérites, leur serrer la main pour les féliciter et les remercier avec de l’alcool et des fruits. Puis il alla sur le Changpo.

30Au 2e mois, le gouverneur militaire des Quatre étrangers (Sifan dutongjun) Li Jizhong 李繼忠 fut aussi nommé situ (ministre de l’Éducation) et pilier de la Nation. Li Jiqian 李繼遷 des Xi Xia 西夏 trahit les Song et vint se rendre. Il fut nommé commissaire impérial de Dingnanjun 定難軍 et inspecteur-administrateur des préfectures de Yinzhou 銀州, Xiazhou 夏州, Suizhou 綏州 et Youzhou 宥州. Il fut aussi exceptionnellement promu grand précepteur (taishi 太師) et directeur de toutes les affaires militaires de Xiazhou. Le chef des étrangers de l’Ouest (Xifan 西番), Waniqiyi 瓦泥乞移, fut nommé commissaire impérial de Baodajun 保大軍 et inspecteur-administrateur de préfectures dont Fuzhou 鄜州 et Fangzhou 坊州. Yelü Xiezhen, Xiao Talan, [Yelü] Moulugu et les chefs de tribus vinrent en audience. On fit un banquet de victoire et on distribua des récompenses de différentes valeurs. Le campement fit halte à Niaolijing 裊里井.

31Au 3e mois, le yuyue Xiuge rapporta que les Song avaient envoyé Cao Bin 曹彬, Cui Yanjin 崔彥進 et Mi Xin 米信 par la région de Xiongzhou 雄州, Tian Zhongjing 田重進 par la région de Feihudao 飛狐道, que Pan Mei 潘美 et Yang Jiye 楊繼業 avaient attaqué par le secteur de Yanmen et que Qigou 岐溝, Zhuozhou 涿州, Gu’an 固安 et Xincheng 新城 étaient tombées. Le xuanhuishi Puling fut envoyé d’urgence au sud de Yan. Il se concerta avec Xiuge et l’empereur envoya des émissaires pour réquisitionner des soldats dans toutes les tribus et procurer des renforts à Xiuge qui allait attaquer. Le vice-roi de la capitale de l’Est, Yelü Mozhi, fut envoyé avec une grande armée de soutien et il reçut une épée pour pouvoir tuer de son propre chef.

32L’empereur annonça aux temples des mausolées et aux monts et rivières qu’il participait lui-même à la campagne. Le tongjunshi Yelü Pode défit l’armée Song à Gu’an, Xiuge coupa son ravitaillement, captura ses généraux et commissaires, prit des chevaux et des bœufs ainsi que des armes en très grand nombre.

33Le préfet de Huanzhou 寰州, Zhao Yanzhang 趙彥章, se rebella avec la ville et se rallia aux Song. L’armée Song entra dans Zhuozhou. Le vice-commissaire impérial de Shunyi, Zhao Xizan 趙希贊, se rebella à Shuozhou et se rallia aux Song. À ce moment, l’empereur et l’impératrice douairière avaient cantonné leurs armées à Tuoluokou 駝羅口. L’empereur ordonna de faire avancer à marche forcée les troupes en renfort de la campagne de l’Est. Il ordonna au linya Qinde de garder la côte de Pingzhou contre les Song et fit informer le commissaire impérial de Pingzhou, Diligu, que si Qinde n’arrivait pas, il devrait envoyer des hommes sur la côte à marche forcée ; si les chevaux étaient en nombre insuffisant, il devrait réquisitionner les chevaux de la population, et si les armures venaient à manquer, il devrait prendre celles de l’armurerie de Xianzhou.

34L’armée Liao combattit Tian Zhongjin à Feihu et n’eut pas l’avantage. Le commissaire à la défense de Jizhou 冀州, Da Pengyi 大鵬翼, le préfet de Kangzhou 康州, Ma Yun 馬贇 et le chef de la cavalerie (majun zhihuishi) He Wantong 何萬通 furent capturés. Le secrétaire (shumishi) du Nord, Yelü Xiezhen, fut nommé chef des armées du Shanxi et le xuanhuishi du Nord Puling fut nommé chef de la campagne du Sud (Nanzheng dutong) pour seconder le yuye Xiuge. Le commissaire impérial de Zhangguojun, Ai Zheng 艾正 et l’assistant du commissaire à la surveillance (guancha panguan) Song Xiong 宋雄 se rebellèrent à Yingzhou 應州 et se rallièrent aux Song. Le feilongshi Yala et le wenbanli Yadage 亞達哥 furent envoyés pour choisir les chevaux de l’avant-garde à la tête de laquelle fut nommé le gendre impérial Xiao Jiyuan 蕭繼遠.

35Le directeur de la cavalerie et de l’infanterie de Wudingjun et commissaire à la défense (fangyushi) de Yingzhou 郢州 Lü Xingde 呂行德, le vice-commandant en chef (fudu zhihuishi) Zhang Jicong 張繼從 et le commandant en chef (du zhihuishi) de la cavalerie Liu Zhijin 劉知進 trahirent à Feihu et se rallièrent aux Song. L’empereur confia au linya Moulugu quatre étendards et tambours et une épée pour qu’il emmène au sud l’élite de la garde afin d’aider Xiuge. Le commandant en chef de l’infanterie Mu Chao 穆超 trahit à Lingqiu 靈丘 et se rallia aux Song. L’empereur envoya un émissaire pour communiquer au Secrétaire (shumishi) Xiezhen un ordre secret et donner au commissaire impérial de Zhangguojun, Ai Zheng, un sceau à bouton de rapace (shaowayin 杓窊印) pour aller à l’attaque à marche forcée.

36Au 4e mois, l’empereur fit halte dans les faubourgs de la capitale du Sud. Le [Danei] tiyin [Yelü] Yaosheng 瑤昇 et le commissaire à la répression du Sud-Ouest Han Dewei annoncèrent une victoire. Pan Mei des Song prit Yunzhou 雲州. L’empereur envoya Mozhi, Moulugu, Qinde (Xiao Hengde) et d’autres à la tête de renforts pour aider Xiuge. Il leur donna étendard et tambour ainsi que le sceau à bouton de rapace pour qu’ils aient autorité sur les généraux et officiers. Xiuge annonça une nouvelle victoire. L’empereur offrit au Ciel et à la Terre de l’alcool et de la viande séchée, et à la tête de tous les ministres présenta les vœux à l’impératrice douairière. Qinde reçut l’ordre de revenir. Pode rendit compte du nombre d’armures et d’armes obtenues.

37Le xuanhuishi Puling rapporta que l’armée ennemie s’était repliée. Le roi des Xi Chouning 籌寧, le grand roi du Nord Pununing 蒲奴寧, le tongjunshi Pode et les autres la poursuivirent avec leurs soldats et la victoire fut totale. Le changshi 敞史 Qinde fut envoyé avec un décret pour les féliciter, et le serviteur de la Cour (shizhong) Mozhi reçut l’ordre de ramener toutes les armées au campement impérial. Le commissaire impérial des Pinbu, Heludu 和盧覩, le sänggum des Pishi Jaunes, Jieli 解里, et tous les autres apportèrent les équipements des soldats qu’ils avaient obtenus. Des cavaliers d’assaut de ces deux tribus [Pinbu et Pishi] reçurent encore l’ordre d’aller à Yuzhou 蔚州 pour aider Talan. Le commmandant des tentes horizontales Laojunnu 老君奴 emmena les commandants (sheli) en reconnaissance au nord de Juyong[guan]. Le général Huage à la tête de l’infanterie et de la cavalerie de Pingzhou, le commandant des tentes impériales Nuge 奴哥 (Nugua 奴瓜) directeur des Pishi jaunes et le commandant Yeli 謁里 directeur de l’administration du Nord, tous marchèrent vers Yuzhou avec leurs fantassins pour soutenir Xiezhen. Xiezhen fut nommé chef de l’infanterie et de la cavalerie de toutes les régions, Talan fubushu de l’infanterie et de la cavalerie et Dizi (Tizi 題子) directeur en remplacement de [Yelü] Shanbu 善補 et de Han Dewei.

38Suite à la défection et au passage aux Song de Ai Zheng, de Zhao Xizan ainsi que des vice-commissaires impériaux de Yingzhou et Shuozhou, du sous-officier de l’armée des Xi Ailixia 隘離轄 et du sous-officier de Bohai Guan Hai 貫海, leurs familles furent réduites en esclavage et données aux officiers méritants. Les généraux des Song Cao Bin et Mi Xin traversèrent le Jumahe 拒馬河 vers le nord et construisirent des défenses face au yuye Xiuge, puis ils le défièrent, les armées étant alignées sur 6 à 7 lis.

39À ce moment, l’empereur se trouvait à 50 lis à l’est de Zhuozhou. Le yuyue Xiuge, le roi des Xi Chouning, le xuanhuishi Puling et les rois du Sud et du Nord reçurent l’ordre de sécuriser les cours d’eau afin que des soldats ennemis ne pussent pas le remonter secrètement jusqu’à Zhuozhou. Xiuge et les autres défirent l’armée des Song et présentèrent les armes, armures et biens divers qu’ils avaient pris. L’empereur ordonna de les récompenser.

40[Alors que les Song s’apprêtaient à attaquer Yuzhou], les chefs des laquais (du yaya 都押衙) de gauche et de droite de Yuzhou, Li Cunzhang 李存璋 et Xu Yanqin 許彥欽, tuèrent le commissaire impérial Xiao Chuoli 蕭啜里 et firent prisonnier le commissaire de surveillance de la ville (jianchengshi) et commissaire impérial de Tongzhou 銅州 (同州) Geng Shaozhong 耿紹忠. Ils firent défection et livrèrent la ville aux Song.

41[Les Khitan] récupérèrent Zhuozhou. On l’annonça au Ciel et à la Terre. L’empereur passant à Beidian 北淀 sur le Shaguhe 沙姑河 convoqua le linya Qinde pour discuter des affaires militaires. Les généraux et officiers vinrent présenter leurs captifs et leur butin. Le roi des Xi Chouning et les rois du Sud et du Nord arrivèrent avec leurs généraux et leurs officiers. On sacrifia au Ciel et à la Terre une outarde tombée d’elle-même et que le serviteur proche Nianmili 粘米里 avait offerte à la cour. Xiuge et Puling vinrent en audience. L’administration (sansi) reçut l’ordre de donner aux soldats du front des vêtements d’été. L’empereur alla en audience chez l’impératrice douairière. Le gros de l’armée s’arrêta à Gu’an et l’encercla. Le tongjunshi Pode passa en tête [à l’attaque de la muraille] et la ville tomba. Les soldats se livrèrent au pillage sans retenue. Les habitants capturés en premier durent être rachetés avec des fonds publics. Les officiers qui avaient attaqué la ville furent récompensés avec des biens de différentes valeurs.

42Au 5e mois, les armées Liao livrèrent bataille contre Cao Bin et Mi Xin à Qigouguan, et leur infligèrent une cuisante défaite. Ils les poursuivirent jusqu’au Jumahe et les noyés furent innombrables. Les survivants fuirent vers Gaoyang 高陽 et furent à nouveau attaqués par les troupes Liao. Les morts se montèrent à plusieurs dizaines de milliers. Les lances et armures abandonnées formaient des collines. Plusieurs dizaines de milliers d’hommes qui assuraient le transport par bateau et s’étaient cachés dans la ville déserte de Qigou furent encerclés. En l’honneur de l’anniversaire de l’impératrice douairière, ils furent relâchés.

43L’armée se replia sur Xincheng. Xiuge et Puling rapportèrent que tous les fuyards des Song avaient été tués. On envoya des émissaires annoncer la victoire dans toutes les régions, capitales et villes. Les généraux et officiers reçurent l’ordre de rendre compte de leurs mérites sans exagérer les chiffres. L’empereur s’arrêta au sud de Gu’an et offrit un bœuf sombre et un cheval blanc au Ciel et à la terre. On tua par criblage de flèches des prisonniers Song. Le sänggüm [Xiao] Paiya 排亞 fut envoyé à la tête du Hongyigong 弘義宮 (campement de Taizu) et des quatre armées des Pishi du Sud et du Nord, des langjun (commandants) et des zhuaila 拽剌, pour aller à la limite des préfectures de Ying et de Shuo et, avec le tiyin Yaosheng, le commissaire à la répression Han Dewei et les autres, contrer les soldats Song qui ne s’étaient pas encore retirés du Shanxi. L’armée de Yaosheng fut envoyée au Shanxi. L’empereur retourna et fit halte à Nanjing.

44Xiuge, Chouning et Pununing amenèrent les prisonniers et le butin. L’assistant (panguan) Pugu envoyé par Xiezhen rapporta que Yuzhou avait été reprise, que plus de 20 000 têtes avaient été coupées et que, profitant de l’occasion, on avait attaqué Ling-qiu et Feihu. L’empereur offrit à Pugu du vin et des vases en argent. Il tint audience dans la salle Yuanhedian 元和殿 et offrit un grand banquet aux généraux et officiers. Il nomma Xiezhen prince du pays de Song et donna des titres et récompenses à Puling, Chouning, Pununing et aux autres. Puis il quitta Nanjing, ordonnant à Xiuge de préparer du matériel et des vivres, et d’attendre l’automne pour entamer la grande campagne vers le sud. Xiezhen rapporta que les Song avaient à nouveau assiégé Yuzhou et qu’il les avait défaits. L’empereur ordonna de donner des soldats à Yao-sheng et Han Dewei. Des soldats des Song s’étant infiltrés dans Pingzhou (Lulong), Yaosheng et Han Dewei ne les avaient pas tous recherchés pour les massacrer. L’empereur ordonna qu’ils fussent sermonnés et leur intima l’ordre d’assassiner (yansha) tous ceux qui se cachaient dans la ville et de ne pas les laisser s’échapper. Les soldats qui s’étaient rendus furent répartis dans les escortes. Pode, ses officiers et ses soldats furent récompensés.

45Au 6e mois, Han Dewei fut convoqué à la cour et le tongjunshi Pode fut promu grand précepteur. Le vice-roi de Nanjing Xiuge reçut l’ordre d’envoyer des artilleurs aider Xiezhen sur le front ouest. Comme la tribu du juge (yilibi) Zhiligu 姪里古 allait ravitailler le campement en faisant 50 lis de marche par jour dans la chaleur et épuisait hommes et chevaux, on envoya un émissaire pour blâmer [Zhiligu]. L’empereur passa à Juyongguan. Le vice-roi de Nanjing (Yelü Xiuge) rapporta que pour le paiement des taxes annuelles sur le sel et le fer que le peuple devait livrer à l’administration (sansi), la [valeur de la] soie était en baisse et ne permettait pas d’atteindre le prix voulu. L’empereur décida de l’augmenter.

46Xiezhen rapporta que Huanzhou avait été reprise. La grande concubine impériale (huangtaifei 皇太妃, sœur aînée de Chengtian et veuve de Yansage), les princes et les princesses vinrent accueillir l’empereur au-delà des montagnes. L’empereur fit dresser une tente au bord de la route, y plaça l’auguste image de Jingzong, fit une libation à la tête des ministres qui l’accompagnaient et présenta les prisonniers et le butin. Puis il donna un grand banquet. Arrivant à Liangxing 涼陘, l’empereur distribua les prisonniers au clan impérial et à sa nourrice. Il apprit que Duli 度里 et Yali 亞里, qu’il avait envoyés avertir les pays des Ouïghours et des Heliege 覈列哿, étaient retenus chez les Zhubugu 朮不姑. Il ordonna à Susa de livrer aux Zhubugu des marchandises et de l’argent, et de leur expliquer qu’il prend soin des peuples lointains. Alors seulement les émissaires purent reprendre leur chemin. Le commissaire impérial Han Pige 韓毗哥, l’académicien hanlin Xing Baopu et d’autres furent nommés [respectivement] commissaire à la proclamation [de la bienfaisance impériale] (xuanyu) et commissaire à la pacification de Yunzhou. Les prisonniers faits par le grand gardien (taiwei) Wangba 王八 furent distribués à la concubine de Zhao et au yuyue Dinian Yiliwan 迪輦乙里婉.

47Au 7e mois, le secrétaire (shumishi) Xiezhen envoya les serviteurs impériaux (shiyu) Nielidi 涅里底 et Ganqin’ge 幹勤哥 rapporter que Shuozhou avait été reprise et que le général Song Yang Jiye avait été capturé, et présenter les sceaux et les rubans des généraux et officiers faits prisonniers, ainsi que les supports des décrets de ces généraux. L’empereur accorda à Nielidi et aux autres de l’alcool et de l’argenterie. On annonça la victoire au Ciel et à la Terre. 240 ralliés des Song furent répartis entre les ministres. En raison du nombre particulièrement élevé de d’ennemis tués, l’empereur ordonna qu’on célébrât des rituels bouddhiques pendant un mois au Kailongsi 開龍寺 de la capitale Suprême et qu’on nourrît dix mille moines. Xiezhen rapportait dans un mémoire :

Le gros de l’armée étant arrivé à Yuzhou et ayant établi le campement à l’est de la préfecture, nos espions annoncèrent que les soldats ennemis arrivaient. Des embuscades avaient été mises en place pour les attendre. Lorsque l’ennemi arriva, les troupes furent lâchées pour les prendre à revers et nous poursuivîmes les fuyards jusqu’à Feihukou. Profitant de l’avantage, nos troupes allèrent vers l’ouest en frappant du tambour. Elles entrèrent dans Huanzhou 寰州 et tuèrent plus de mille personnes qui gardaient la ville. Le général des Song Yang Jiye ayant manifesté un courage et une assurance exceptionnels, on l’appela Yang Sans-ennemi (Yang Wudi 楊無敵). Dans le Nord, il prit plusieurs préfectures dont Yunzhou et Shuozhou. Puis il descendit avec ses troupes à 30 lis au sud de Shuozhou. Arrivant à Langyacun 狼牙村, il fut pris d’aversion pour ce nom et n’avança plus. Il fallut que ses assistants le supplient instamment pour qu’il avance. Il tomba sur [moi] Xiezhen. Nos soldats en embuscade surgirent de tous côtés, il fut touché par une flèche perdue, tomba de cheval et fut capturé. Comme sa plaie s’infectait et qu’il ne voulait prendre aucune nourriture, il mourut en trois jours. Sa tête fut mise dans un coffret pour être présentée. Le sänggüm Xiamaishi 轄麥室 fut chargé de l’apporter au yuyue Xiuge pour qu’elle fût montrée à toutes les armées, et la victoire de Shuozhou fut annoncée aux fonctionnaires militaires et civils de la capitale du Sud et de Pingzhou. Puis les soldats Song qui gardaient les préfectures du Yunzhou et Yingzhou, entendant que Jiye était mort, fuirent en abandonnant les villes.

48Au 8e mois, on institua six xianli talan guan 先離闥覽官 pour diriger les foyers Ugul (Yuguli), Jurchen et Dilieyu affectés aux campements impériaux. Le grand roi du Nord Pununing fut nommé inspecteur (duguan) des Cinq préfectures au-delà des montagnes. Han Derang proposa à l’empereur que, en ce qui concerne les céréales de la population qui s’était enfuie des préfectures et des commanderies, on recrute des gens pour les récolter et que les récoltants reçoivent la moitié de la récolte. L’empereur agréa. Xiezhen revint du front et présenta ses prisonniers. L’empereur adopta la proposition de Shi Fang et Han Derang de dispenser (juanmian 蠲免) le Shanxi des taxes agricoles. L’empereur ordonna de compter les mérites et démérites des généraux et officiers du Shanxi, et de les récompenser ou les punir. Comme les mérites et démérites du grand ministre des tentes Yishi, Anning 安寧, se valaient, on lui retira sa lettre de nomination. Le commissaire impérial des Diju 諦居, Fonu 佛奴, fut bastonné de cinquante coups. Le tiyin Yaosheng, le zhuaila Yanlie 歘烈, le commissaire impérial de Shuozhou Shensi 慎思, le commissaire impérial de Yingzhou 應州 Guzhi 骨只, le commissaire impérial de Yunzhou Huage 化哥, le capitaine (junxiao) Li Yuandi 李元迪, le commissaire impérial de Yuzhou Foliu 佛留, les directeurs d’armées (dujian) Cui Qi 崔其 et Liu Jichen 劉繼琛 furent tous démis de leurs fonctions pour avoir fui en entendant dire que l’ennemi arrivait. Xulie fut aussi affecté à son lieu d’origine. Wangliu 王六 de l’armée des Oncles de la Nation fut bastonné de cinquante coups. Comme les officiers de Xiezhen avaient défait les Jurchen puis remporté la victoire sur les Song, on évalua leurs mérites et on les récompensa particulièrement. Xiezhen fut promu grand gardien (taibao).

49Au 9e mois, la grande concubine impériale offrit à l’empereur, à l’occasion de l’investiture de l’impératrice, des vêtements, des chameaux et des chevaux pour sa participation aux cadeaux de la « rencontre entre les familles » (huiqin 會親). L’empereur s’arrêta au Heihe, et pour la fête du Double neuf il monta sur le promontoire au sud du Gaoshui 高水 et offrit un sacrifice au Ciel. Il offrit aux ministres qui le suivaient, ainsi qu’aux dames investies d’un titre, de l’alcool de chrysanthème. Il s’arrêta ensuite au nord de Heyang 河陽. Les dames investies d’un titre, de la cour et en-dehors, apportèrent les cadeaux pour la « rencontre entre les familles ». L’empereur épousa l’impératrice, madame Xiao. Puis il fit halte à Ruzhou 儒州. Comme le gros de l’armée se préparait à partir en campagne au Sud, il ordonna d’envoyer en avance le sänggum des Pishi Qidi 乞的 et le commandant Zhuaila dans leur armée pour préparer la guerre. Il convoqua le grand roi du Nord Pununing au campement. L’impératrice douairière fit la cérémonie de la Renaissance (Zaishengli 再生禮).

50Au 10e mois, des émissaires des Tangut et des Zubu apportèrent le tribut. L’impératrice célébra à nouveau la cérémonie de la renaissance et fit une offrande aux divinités pour qu’elles donnent le bonheur à l’empereur. Le commandant des tentes du roi des Yishi, Wuliu 吳留 [Xiao Hengde], fut nommé censeur. Le directeur des affaires politiques Shi Fang 室昉 rapporta que dans quatre préfectures du Shanxi, depuis la guerre avec les Song la population avait fui et les brigands pullulaient, et il demanda que l’administration reçoive l’ordre d’y mettre fin. Le commissaire impérial de Xinzhou, Pudali 蒲打里, reçut l’ordre de choisir des hommes pour patrouiller en plusieurs colonnes. Le commandant des tentes du grand roi du Nord, Hegezhili 曷葛只里, dit que son roi Pununing avait dix-sept fautes. Le grand gardien des tentes horizontales, Heguodi 覈國底, fut chargé de mener l’enquête. Onze fautes furent retenues contre Pununing qui reçut vingt coups de fouet et fut relâché. Hegezhili fut aussi accusé de calomnie en six choses. On ordonna que l’affaire fût tirée au clair et sanctionnée. Le haut fonctionnaire Qinde fut reconnu coupable et reçut une bastonnade de cent coups, après quoi il fut démis de ses fonctions.

51L’empereur sortit de Juyongguan [vers la capitale du Sud]. Les troupes de toutes les capitales et de tous les bourgs reçurent l’ordre de se mettre en marche, et le traitement de toutes les affaires mineures fut suspendu. On envoya des zhuaila en divers points de la frontière pour espionner. On ordonna que les yourtes impériales fussent fixées au Yanfangdian 延芳淀 de la capitale du Sud. L’empereur ordonna de remettre au yuyue Xiuge les écriteaux annonçant la mobilisation des six préfectures situées au sud du Jumahe, pour la campagne du Sud. L’empereur alla à la capitale du Sud. Sur la suggestion du grand roi du Sud, Liuning 留寧, la population du Nanyuan fut dispensée pour l’année de taxes et d’impôts. L’empereur offrit des belettes, des marmottes et toutes sortes de choses aux fonctionnaires de la capitale, aux moines bouddhistes et taoïstes et aux anciens. Puis avec les grands ministres il joua par équipes au polo.

52Au 11e mois, les Tangut apportèrent le tribut. Le directeur des affaires politiques Han Derang fut nommé directeur de l’éducation (situ). L’empereur envoya un émissaire pour enquêter sur les levées irrégulières de taxes à Gubei 古北, Songting 松亭 et Yuguan 榆關, qui en arrivaient à gêner les caravanes de marchands. Les Jurchen demandèrent à associer leurs troupes à la campagne militaire et cela fut accepté. L’empereur tint audience dans la salle principale et offrit un banquet pour les officiers de la campagne du Sud. Le jour bingzi, la campagne commença. Faisant halte à Xiadiguo 狹底堝, l’impératrice douairière inspecta elle-même le matériel et les armures.

53Xiuge fut nommé chef (dutong) de l’avant-garde. Au solstice d’hiver, l’empereur à la tête des ministres offrit une libation devant l’image de Jingzong. Puis le grand roi du Nord Pununing reçut l’ordre de s’établir à Fengshengzhou 奉聖州, et il fut chargé de trancher les affaires civiles des cinq préfectures du Shanxi avec le commissaire impérial Pudali. L’empereur offrit un sacrifice au soleil et à la lune et pria pour le gendre impérial Qinde. On institua un directeur des tribus pour diriger de façon unifiée les unités que chacun contrôle personnellement et qu’elles n’interfèrent pas dans les actions les unes des autres. On envoya Moulugu et Xiao Jiyuan en reconnaissance sur la ligne de front. Des prisonniers Song furent exécutés par criblage de flèches. L’empereur sacrifia un bœuf sombre et un cheval blanc au Ciel et à la Terre. Alors que l’empereur faisait halte à Baifotachuan, on captura un lémurien (xunhu 馴狐) tombé de lui-même. On considéra que c’était un augure faste et il fut sacrifié au Ciel et à la Terre. L’empereur ordonna au gendre impérial Xiao Jiyuan, au linya Moulugu, au taiwei Linba 林八 et aux autres de bien garder la frontière et de ne pas laisser passer les espions. Il ordonna que l’armée ne dévaste pas sans raison le territoire avec ses chevaux au galop et que l’armée lancée à l’attaque ne dévaste pas les mûriers du Sud. Quand on arriva à Tangxingxian 唐興縣, l’armée Song était cantonnée au nord du pont du Hutuo 滹沱. On choisit des généraux pour qu’ils leurs tirent des flèches au hasard et que les Song ne puissent conserver le pont. Alors [les Song] brûlèrent le pont complètement.

54On traversa le Shahe. Xiuge vint discuter des affaires. Le sänggum des Pishi du Nord, [Xiao] Paiya, amena deux espions des Song qu’il avait capturés. L’empereur lui donna des vêtements et lui ordonna de sommer Taizhou [de se rendre]. Le commissaire impérial de la tribu Chute 楮特, Lubugu 盧補古, et le chef d’armée (dujian) Yelü Pan 盻 combattirent les Song à Taizhou, mais ils n’eurent pas l’avantage. L’empereur sacrifia au dieu des cerfs. Comme Lubugu avait reculé quand il commandait sur le front, on lui retira une de ses lettres de mission. Son assistant et le dujian furent bastonnés. Le zhuaila des commandants, Shuangguli 雙骨里, rencontra l’avant-garde des Song à Wangdu 望都 et captura neuf personnes et onze chevaux avec leurs armures. L’empereur lui offrit de l’alcool et des plats en argent. La faute de Lubugu et des autres fut communiquée à toutes les armées. Le commandant des coupelles impériales (yuzhan langjun 御盞郎君) Huage 化哥 fut nommé commissaire impérial des Chute par intérim, et le commandant des tentes horizontales (hengzhang langjun) Foliu fut nommé chef d’armée (dujian) à la place de Lubugu. Le commandant provisoire de l’armée des Oncles de la Nation, Taowei 桃畏, demanda qu’on crée deux postes de capitaine pour diriger les soldats dispersés, et l’empereur nomma les commandants Shiyin 世音 et Pode 頗德 à cette fonction. Le commissaire impérial de Zhangdejun Xiao Talan et le général Dizi 迪子 reçurent l’ordre de piller la région du front est. L’empereur demanda à Xiuge et Paiya de discuter de la situation militaire.

55Au 12e mois, Xiuge défit les Song à Wangdu et fit présenter les prisonniers [à l’empereur]. Le campement se fixa au nord du Hutuo. L’empereur ordonna à Xiuge d’isoler les soldats Song et de ne pas les laisser rentrer dans Xingzhou 邢州 (lire : Qizhou 祁州). Le grand précepteur (taishi) Wangliu reçut l’ordre de bien surveiller [les armées Song]. Le lieutenant Hezhu 曷主 rencontra le train d’intendance des Song et avec ses troupes il tua et captura les soldats et brûla le ravitaillement. Le grand roi du Sud [Liuning] et Xiuge reçurent l’ordre de se joindre à l’attaque, et le grand ministre (zaixiang) Anning reçut le commandement de la tribu Dili 迪離 et des trois armées des Ke 三剋軍. L’empereur, à la tête du gros de l’armée, livra bataille contre les généraux des Song Liu Tingrang 劉廷讓 et Li Jingyuan 李敬源 à Mozhou et les défit. Il captura les généraux des Song He Lingtu 賀令圖 et Yang Zhongjin 楊重進. Le sänggüm des Oncles de la Nation Taliege 撻烈哥 et l’émissaire du Palais (gongshi) Xiao Dali 蕭打里 moururent au combat. Xiuge et ses subordonnés furent invités dans la salle intérieure (neidian) où on leur offrit à boire pour les récompenser.

56On construisit un tertre funéraire (jingguan) [pour les cadavres des soldats Song] et la garde impériale attaqua Yangtuancheng 楊團城. Le général qui gardait la ville se rendit avec la ville et l’empereur interdit qu’on la pillât. Les troupes se fixèrent à Shen-yucun 神榆村 et l’empereur demanda qu’on lui rendît compte de la quantité de vivres et d’armes de Yangtuancheng. Deux têtes de bétail, l’une noire et l’autre blanche, furent sacrifiées au Ciel et à la Terre. Les Khitan prirent le bourg de Fengmuzhen 馮母鎮 et le pillèrent sans retenue. Xingzhou 邢州 se rendit. On prit Shenzhou 深州. Comme ils ne s’étaient pas tout de suite rendus, on tua le général qui la gardait et ses subordonnés, et les soldats pillèrent la ville. Li Jiqian vint avec cinq cents cavaliers pour sceller une alliance et exprima « le désir d’une alliance matrimoniale avec la Grande nation pour être éternellement un vassal dévoué ». On décida de lui donner Ting 汀, la fille du commissaire impérial des tentes des princes Yelü Xiang 耶律襄, à laquelle on donna le titre de Yicheng gongzhu 義成公主 et qu’on maria à Jiqian avec une dot de 3 000 chevaux.

Liaoshi 遼史 (Histoire des Liao), chapitre 12 (第十二卷)

987

57La 5e année (987), au 1er mois, on prit le district de Shuchengxian 束城縣. On laissa les soldats piller à volonté. L’empereur fit halte à Wen’an 文安. On envoya quelqu’un appeler à la reddition mais ils n’acceptèrent pas. Alors on prit [Wen’an], on massacra tous les hommes dans la force de l’âge et on fit prisonniers les enfants et les vieillards. L’empereur rentra à la capitale du Sud. Il tint audience dans la salle Yuanhedian 元和殿 et récompensa largement généraux et officiers. Puis il alla à Hualin 華林 et Tianzhu 天柱. Au 2e mois, il revint de Tianzhu.

58Au 3e mois, l’empereur visita le Changchungong 長春宮. Il y contempla les fleurs, y pêcha et offrit à ses ministres proches des fleurs de pivoines. Réjouissances et festins durèrent plusieurs jours. Comme le zhuaila des troupes Diju, Jieli 解里, avait acquis des mérites en espionnant, il fut nommé huissier (zhihou 祇候) du corps des commandants des coupelles impériales (yuzhan langjun).

59Au 4e mois, l’empereur arriva à la capitale du Sud. À la tête de tous les fonctionnaires, il investit l’impératrice douairière du titre honorifique de « Impératrice douairière Chengtian à la vertu de sagesse et à la stratégie divine, qui ouvre et transforme [les esprits des hommes] en conformité avec le mouvement [de l’univers] » 睿德神略應運啟化承天皇太后. À la fin de la cérémonie, les ministres offrirent à l’empereur le titre de « Empereur Aidé du Ciel, à la vertu parfaite et la piété filiale totale, qui fait resplendir la sainteté » 至德廣孝昭聖天輔皇帝. L’empereur ordonna aux services concernés de présenter rubrique par rubrique les vieux ministres méritants et de les récompenser en proportion. Puis il alla prendre le frais à Bingjing 冰井.

60Au 6e mois, l’empereur convoqua les grands ministres pour régler diverses affaires. Yelü Su 耶律蘇 fut nommé préfet adjoint. Au 7e mois, le commissaire impérial des Niela 涅剌, Sageli 撒葛里, exerçant une bonne administration, le peuple demanda à le garder. Cela fut accordé. Ce mois-là, l’empereur alla chasser dans la plaine des Pins. Au 9e mois, l’empereur alla à capitale du Sud. Il s’y arrêta pour l’hiver.

988

61La 6e année (988), au 1er mois, l’empereur alla à Hualin et Tianzhu.

62Au 2e mois, le roi des Xi, Chouning, tua un innocent, Li Hao 李浩. Les services compétents voulant prendre en compte sa noblesse et diminuer sa peine, ils proposèrent de le gracier contre une indemnité à la famille de Hao. Cela fut accepté. Le commissaire impérial de Datong et ministre (tong pingzhangshi) Liu Jing 劉京 se retira de ses fonctions et rentra au pays.

63Au 3e mois, Xiuge rendit compte des projets concernant les Song. L’empereur les ratifia en personne. Comme les astrologues Zhao Zongde 趙宗德, Qi Tai 齊泰, Wang Shouping 王守平, Shao Qi 邵祺 et Yan Mei 閻梅 avaient suivi l’armée en campagne pendant quatre ans et que leurs prédictions s’étaient très souvent vérifiées, l’empereur leur donna des récompenses diverses. Un émissaire de Li Jiqian apporta le tribut. Au 4e mois, l’empereur alla à capitale du Sud. Hulishi 胡里室 percuta par le côté Han Derang et le fit tomber de cheval. L’impératrice douairière, en colère, le tua. L’empereur visita Xiuge prince de Song dans sa demeure. Au 5e mois, le grand ministre du Sud Yelü Sha 耶律沙, mourut.

64Au (5e) mois intercalaire, la préfecture de Fengshengzhou dit que le pavillon Jinlingge 金鈴閣 créé par Taizu se détériorait et demanda une restauration. L’empereur répondit qu’à cause de la campagne au Sud il craignait d’épuiser le peuple, et qu’il fallait attendre que les troupes reviennent pour régler cela. Les Arslan Ouïghours apportèrent le tribut. Les Wuwei Yujue 烏隈于厥 demandèrent à changer de tribut annuel car les peaux de zibelines et de marmottes qu’ils livraient annuellement ne venaient pas de leur terroir mais ils devaient les acheter ailleurs. L’empereur répondit que désormais ils ne livreraient que des bovins et des chevaux.

65Au 6e mois, le grand gardien (taibao) des Tangut, Alahuang 阿剌恍, vint en audience et apporta des produits du terroir. Ordre fut donné aux armées de toutes les régions de préparer le matériel de siège de la campagne vers le sud. Le yilijin Alubo 阿魯勃, qui avait raccompagné le commissaire impérial de Shazhou Cao Gongshun 曹恭順 (Cao Xianshun曹賢順), rentra et reçut le titre de yuyue.

66Au 7e mois, l’empereur alla voir le marché. Il envoya le commissaire à la répression du Sud Han Dewei pacifier tous les vassaux récalcitrants autour du fleuve Jaune et du Huang 湟 (au Qinghai) et il offrit des chevaux de guerre aux troupes de Xiuge et Paiya. Il s’arrêta sur la rivière Luo 洛. Han Dewei fut promu kaifu yitong sansi, directeur des affaires politiques et conseiller à la chancellerie (menxia pingzhangshi) ; le vice-roi de la capitale de l’Est et serviteur à la cour, roi de la commanderie de Qishui Yelü Mozhi 耶律抹只 fut nommé commissaire impérial de la garnison de Datong. [Xiao] Paiya demanda d’ajouter un relais de poste à Zhuozhou.

67Au 8e mois, on offrit un bœuf sombre et un cheval blanc au Ciel et à la Terre. Xiuge avec Paiya et Niaolihe 裊里曷, qui avaient capturé des prisonniers, arrivèrent à Yizhou 易州 et rencontrèrent l’armée Song. Ils tuèrent son chef (zhihuishi) et s’en revinrent. L’empereur alla aux eaux thermales de Liyuan 黎園. S’apprêtant à attaquer les Song, il envoya un émissaire faire une offrande au mont Muyeshan 木葉山. Sululi 速魯里, envoyé par les Jurchen de la région littorale, vint audience. Le sänggüm en charge (guanya xianggun) de la région nord-ouest Susage 速撒哥 présenta les prisonniers qu’il avait faits dans la répression des deux tribus Zheli 折立 et Zhuli 助里. Le dignitaire (linya) de la région est, Xiao Qinde, et le chef d’armée (tongjun) Shilao 石老, qui avaient vaincu les Jurchen, présentèrent des prisonniers. Le commissaire impérial de la garnison de Datong, Yelü Mozhi, rapporta que cette année à cause des gelées et de la sécheresse on manquerait de nourriture, et demanda d’augmenter les prix de conversion des céréales pour que cela soit profitable aux pauvres. L’empereur agréa. les Jurchen de la région littorale envoyèrent Sululi apporter un tribut du terroir. [doublon]

68Au 9e mois, Huage et Chongguli 舂古里 des Zhubugu apportèrent le tribut. Xiuge envoya le sänggüm Yideli 意德里 présenter les espions des Song qu’ils avaient arrêtés. L’impératrice douairière visita Han Derang dans sa tente et le récompensa généreusement. Puis elle ordonna aux ministres présents de jouer au shuanglu 雙陸 par équipes pour que la fête soit complète. L’empereur alla à Nanjing et il y eut un service dans le temple de Taizong. Tang Yuande 唐元德 fut nommé commissaire impérial de la garnison de Fenglingjun 奉陵軍 (Huaizhou). L’empereur fit une offrande de l’étendard et du tambour pour commencer la campagne. En passant à Zhuozhou, il envoya avec une flèche un écrit sur tissu pour appeler la ville à se rendre, mais ils n’acceptèrent pas.

69Au 10e mois, l’empereur lâcha les troupes pour attaquer la ville de tous côtés. Les murailles cédèrent. La ville se rendit et le peuple fut épargné. Le gendre impérial Xiao Qinde et le grand précepteur Talan furent touchés par des flèches perdues. Qinde fut emmené sur le char impérial. Quand on apprit que l’armée Song se repliait, on envoya Xiezhen et Paiya pour les poursuivre et on leur infligea une grande défaite. L’armée ralliée des Song fut répartie sous sept commissaires (zhihui) et renommée Guishengjun 歸聖軍. Ma Dechen, conseiller de l’armée en marche et académicien de la salle Xuanzhengdian 宣政殿, dit que l’armée Song ralliée ne pourrait probablement jamais être utilisée et proposa de renvoyer tous [les soldats]. L’empereur ne le permit pas. Chouning rapporta les nouvelles de la victoire de la prise de Langshan 狼山 et de la défaite des soldats Song à Yijinguan 益津關. Alors que l’armée avançait sur Changchengkou 長城口, le général Song de Dingzhou 定州, Li Xing 李興, vint contre-attaquer avec ses troupes. Xiuge le défit et le poursuivit sur cinq ou six lis.

70Au 11e mois, l’empereur s’apprêtant à attaquer Changchengkou ordonna aux armées de préparer le matériel de siège. Il s’établit à Changchengkou pour superviser l’attaque par les quatre côtés. Les officiers [des Song] forcèrent l’encerclement et s’enfuirent en abandonnant la ville. Xiezhen appela [les fuyards à la reddition] mais ils ne se rendirent pas. L’empereur et Han Derang interceptèrent les fuyards et presque tous furent massacrés ou faits prisonniers. Les prisonniers furent placés dans les rangs de la garnison de Yan. On attaqua Mancheng 滿城, on l’encercla et on la prit. Les officiers s’enfuirent par la porte Nord qu’ils firent ouvrir. L’empereur appela à la reddition le général qui obtempéra avec ses troupes. On attaqua et on prit Qizhou. Les soldats furent lâchés pour piller à leur guise. On prit Xinle 新樂 et le bourg de Xiaolangshanzhai 小狼山砦. Mille hommes des Song sortirent de la passe de Yijinguan. Le commandant des Oncles de la Nation, Taowei 桃委 et le sänggüm Shige 十哥 les mirent en fuite et tuèrent l’un de leurs colonels. Xiuge présenta vingt chevaux et vingt hommes capturés par le sänggüm des Pishi Jaunes au cours de sa patrouille dans le secteur de Mozhou 莫州. L’empereur ordonna de donner aux ralliés des vêtements et ceintures et de les rattacher à la garnison de Yan. Puis la région ouest présenta encore deux cents hommes ralliés. On donna des vêtements de fourrure à ceux qui avaient froid. Les affaires du Xuanhuiyuan 宣徽院 (Institut du cérémonial de cour) furent provisoirement confiées à Ma Dechen.

71Au 12e mois, l’empereur donna aux sänggüm des Qide 乞得 et des Tuguli 禿骨里 des chevaux de guerre. Le commandant des tentes horizontales Dadali 達打里, qui avait pillé, fut bastonné. L’empereur chassa sur le Shahe. Xiuge amena des espions Song capturés par le sänggüm des Xi, Yelu 耶魯. Le grand ministre du Nord Xiao Jiyuan et d’autres furent envoyés surveiller Anping 安平. Le bureau de la cavalerie de la garde rapporta les noms de trente personnes méritantes dans l’attaque de Qizhou et Xinle, parmi lesquelles le chef (dutou) Liu Zan 劉贊, et proposa qu’elles fussent récompensées. Ce mois-ci, le gros de l’armée se fixa en territoire Song.

72Cette année-là on ordonna de créer des examens officiels. À la proclamation des promus, un seul reçut les félicitations (jidi 及第).

989

73La 7e année (989), au 1er mois, l’armée se retira. Le général Song (shoujiang) de Jibizhai 雞壁砦, Guo Rong 郭榮, vint se rendre avec ses troupes. L’empereur ordonna de le cantonner à la capitale du Sud. L’empereur s’arrêta à Changchengkou. Trois soldats qui étaient sortis du campement pour piller furent bastonnés pour l’exemple, et l’empereur donna à ses assistants les biens volés. Li Jiqian, en froid avec son frère aîné Jipeng, demanda une alliance. Connaissant son manque de sincérité, l’empereur n’accepta pas. Toutes les armées reçurent l’ordre d’aller vers Yizhou. L’empereur interdit qu’on coupe les mûriers et les catalpas du peuple. Lorsqu’on attaqua Yizhou, des soldats Song sortirent de Suicheng 遂城 pour venir en renfort. On envoya la division Tielinjun 鐵林軍 pour les attaquer et cinq de leurs commissaires (zhihuishi) furent capturés. Le gros de l’armée avança d’un bloc et prit Yizhou. On soumit le préfet Liu Chi 劉墀 et des officiers et soldats qui gardaient la ville s’enfuirent vers le sud. L’empereur avec son armée les attaqua et personne n’osa plus sortir. Alors Ma Zhi 馬質 fut nommé préfet et Zhao Zhi 趙質 directeur de l’armée. Le peuple et la garnison de Yizhou furent transférés à Yanjing. Comme Xianshou 仙壽, le fils du général de la cavalerie de la capitale de l’Est Xia Zhenxian 夏貞顯, était passé à l’assaut en premier, il fut nommé préfet de Gaozhou 高州. L’empereur visita Yizhou. Il tint audience dans le pavillon Wuhualou 五花樓 et s’entretint avec les fonctionnaires. Il sacrifia un bœuf sombre et un cheval blanc au Ciel et à la Terre et s’adressa aux trois régions. Il s’arrêta à la rivière Laishui 淶水 et visita le mausolée de l’empereur Jingzong. Il ordonna au préfet de Yizhou, Yelü Shouxiong 耶律守雄, de convoyer huit cents hommes de Yizhou pour qu’ils rentrent chez eux. Passant à Qigou, il fit un criblage de flèches (sheguijian 射鬼箭). Puis il rentra à la capitale du Sud et leva l’état d’alerte des six armées.

74Au 2e mois, l’empereur tint audience dans la salle Yuanhedian et reçut les vœux des fonctionnaires. Il ordonna que deux cents foyers de la population de Jibizhai fussent déportés et répartis entre les trois préfectures de Tanzhou 檀州, Shunzhou 順州 et Jizhou 薊州. Les Ouïghours, Yutian 于闐 (Khotan) et les Shizi 師子 (Ouighours Arslan ?) apportèrent le tribut. L’empereur offrit un banquet pour les officiers et leur remit divers titres et récompenses. Le secrétaire (shumishi) Han Derang fut investi du titre prince du pays de Chu et le gendre impérial Xiao Ningyuan 蕭寧遠 fut associé aux discussions du bureau des affaires politiques et de la Chancellerie. Ce jour-là, l’empereur visita le Changchungong.

75L’empereur ordonna aussi que, si certains prisonniers de la campagne du Sud, unis par la parenté, étaient dispersés entre les campements, ils soient rachetés sur les fonds publics pour pouvoir rester ensemble. L’empereur récompensa l’armée jurchen pour la campagne du Sud et la laissa retourner vers l’est. Il interdit qu’à propos du recrutement des fonctionnaires on écrive des lettres anonymes qui calomnieraient la cour. Les Tubo et les Tangut apportèrent le tribut. La préfecture de Yunzhou demanda de pouvoir ne livrer qu’à sa propre région le produit des taxes. Cela fut accordé. Le Jurchen Huogude 活骨德 fut nommé ministre (xiang) de sa tribu. Des chamans (wuxi 巫覡) furent envoyés vers les principaux monts et cours d’eau pour faire des offrandes. Le jour dingchou, le fils impérial Fobaonu 佛寶奴 naquit. Les Arslan [Ouïghours], Yutian et Xialie 轄烈 apportèrent ensemble le tribut.

76Au 3e mois, l’empereur délégua un émissaire pour faire une offrande au Muyeshan. Il interdit d’endommager les champs de céréales en défrichant les terres pour les transformer en pâturages. Dix-sept docteurs (jinshi) des Song étant venus se réfugier avec leurs familles, l’empereur ordonna de les examiner, de les classer et de les intégrer aux fonctionnaires des écoles de l’État. Les autres seraient nommés secrétaires de districts ou chefs de police de district. Un émissaire de Li Jiqian apporta le tribut. L’empereur ordonna au gouverneur de Yizhou, Zhao Zhi (lire : Ma Zhi), de rassembler les ossements des soldats morts au combat et d’élever un tertre funéraire (jingguan). Il offrit au yuyue et roi du pays de Song (Yelü Xiuge) des perles rouges et des cordes en nerfs d’animaux, et lui ordonna d’entrer dans la tente sacrée pour y faire la cérémonie de la renaissance (zaishengli). L’impératrice douairière lui offrit des cadeaux à profusion. Huit foyers de Jibizhai, dont celui de Cheng Tinglang 成廷朗, furent rattachés à Feihu. L’empereur ordonna de dispenser Yunzhou des taxes qui n’avaient pas encore été livrées. Le roi des Yishi 乙室, Guanning 貫寧, alors qu’il jouait au polo, mourut en percutant le cheval mal contrôlé de l’un de ses commandants, Gaosi 高四. L’empereur ordonna de livrer Gaosi à la justice. Il ordonna encore d’ouvrir la route de Qifeng 奇峰 vers le marché de Yizhou. La fille de Yelü Xiang de la tente des princes fut nommée Yicheng gongzhu et mariée à Li Jiqian. [doublon]. Ce printemps, l’empereur s’arrêta à l’étang Yanfangdian.

77Au 4e mois, l’empereur rentra à la capitale [Suprême]. Le grand précepteur des Oncles de la Nation, Xiao Talan, demanda que son fils Paiya épouse la fille de l’empereur [Jingzong], Yanshou (lire : Changshou) gongzhu. L’empereur agréa. Il visita le temple de l’empereur Taizong. Le censeur impérial Wugu 烏骨 fut nommé grand roi des Yishi. L’empereur visita le temple Yanshousi 延壽寺 et nourrit les moines. Le grand maître des remontrances, Ma Dechen ( ?-989), présenta la remontrance suivante au sujet du fait que l’empereur aimait [trop] jouer au polo :

J’ai vu qu’en dehors de tenir audience Votre Majesté prend plaisir à jouer au polo. J’y vois trois inconvénients :

Supérieurs et inférieurs se répartissent en équipes, souverain et ministres se disputent l’avantage. Quand le souverain a la balle les ministres cherchent à la lui prendre, quand le souverain perd les ministres se réjouissent. Voilà la première inconvenance.

On se coupe la route en allant et en venant, on se gêne à l’avant et à l’arrière, l’esprit de compétition s’éveille, les rites et la dignité disparaissent complètement. Si en visant le stick, il touche par erreur le vêtement céleste [de l’empereur], le ministre manque aux convenances et l’empereur ne peut le blâmer. Voilà la deuxième inconvenance.

On méprise l’importance du caractère impérial pour poursuivre des plaisirs en plein air. Le terrain est plat mais il reste dur, les chevaux même bons peuvent s’effrayer et se cabrer. Si dans une attaque au galop on perd le contrôle, le corps du Saint [l’empereur] pourrait-il ne pas en souffrir ? L’impératrice douairière n’est-elle pas angoissée [à cette idée] ? Voilà la troisième inconvenance.

J’espère que Votre Majesté se souviendra de l’importance de la succession dont elle a hérité et s’abstiendra de jeux dangereux.

78Lorsque le mémoire fut présenté, l’empereur l’approuva fortement et le conserva.

79Le Tu[yu]hun Huanjin 還金, le Ouïghour Anjin 安進 et le Tubo Duduo 獨朵 vinrent de chez les Song pour se rallier. Tous reçurent des vêtements et des ceintures. L’empereur visita le temple de Qishou kehan 奇首可汗. Yelü Yao 耶律杳 de l’armée des Sheli 舍利軍 fut nommé changgun. L’empereur s’arrêta à Longquan 龍泉 près de Ruzhou.

80Au 5e mois, le xuanhuishi Puling et d’autres furent envoyés par deux routes pour contrer les Song. Le vice-commissaire (fushi) aux Yaonian 遙輦, Kongguli 控骨離, fut nommé sänggüm des commandants et des zhuaila 舍利拽剌詳穩. L’empereur fit une offrande au Comte du vent 風伯 à Baimacun, préfecture de Ruzhou. Xiuge arriva avec son armée à Mancheng, obtint la reddition de plus de sept cents soldats et dépêcha un émissaire pour les présenter [à la cour]. L’empereur ordonna de les rattacher à la capitale de l’Est. Puis il chassa sur le Sangganhe. Yanjing rapporta que les troupes des Song étaient arrivées à la frontière, qu’à cause de la canicule on n’osait pas déclencher les hostilités mais qu’on avait cantonné les troupes à Yizhou 易州 en attendant que les Song bougent pour les attaquer ou qu’ils se retirent pour se replier. L’empereur agréa.

81Au 6e mois, le grand précepteur Zhemu 柘母 ayant fait preuve de servilité, il reçut vingt coups de fouet. L’empereur ordonna que dans les régions en friche des districts de Yanle 燕樂 et Miyun 密雲, le peuple soit autorisé à cultiver et qu’il soit exempté de taxes et corvées pendant dix ans. L’académicien Ma Dechen mourut. L’empereur ordonna de lui donner le titre posthume de « protecteur en second de l’héritier du trône » (taizi shaobao) et fit don [à sa famille] de cent mille sapèques (qian) et cent shi de céréales. Le même mois, l’empereur ordonna de donner toutes sortes de bétail aux pauvres des frontières. Ce mois-là, Xiuge et Paiya défirent les Song à Taizhou.

82Au 7e mois, l’empereur tint audience dans la salle Hanliangdian 含涼殿 où il reçut la cour. Il nomma le vice-censeur en chef Yelü Hemaige 耶律核麥哥 juge (yilibi) par intérim, et le commandant des tentes horizontales Yelü Yanshou 耶律延壽 censeur impérial. Il envoya des soldats en campagne au Sud. Quatre hommes de chacune des trois tribus Dilibi 迪離畢, Niela 涅剌 et Wuhui 烏濊 furent envoyés en renfort à Polide 婆里德 ( = Podili 婆底里), l’épouse du [chef des armées du] Nord-Est. L’empereur leur donna aussi des rubans de sceaux et il récompensa les généraux et officiers du Sud-Est. Ce jour-là, l’empereur et l’impératrice douairière visitèrent le temple de l’empereur Jingzong.

83Au 8e mois, deux hommes dont Gao Zheng 高正 furent reçus aux examens impériaux. Au 10e mois, hiver, on interdit de chasser le lièvre au filet.Au 11e mois, Zhang Wenbao 張文寶 de Khotan apporta des livres d’alchimie intérieure taoïste (neidan).

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Pierre Marsone, « Histoire et cultures de la Chine (Xe-XIVe siècles) », Annuaire de l'École pratique des hautes études (EPHE), Section des sciences historiques et philologiques, 145 | 2014, 321-339.

Référence électronique

Pierre Marsone, « Histoire et cultures de la Chine (Xe-XIVe siècles) », Annuaire de l'École pratique des hautes études (EPHE), Section des sciences historiques et philologiques [En ligne], 145 | 2014, mis en ligne le 18 décembre 2014, consulté le 15 novembre 2018. URL : http://journals.openedition.org/ashp/1642

Haut de page

Auteur

M. Pierre Marsone

Directeur d’études, École pratique des hautes études – Section des sciences historiques et philologiques

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés : EPHE

Haut de page
  • OpenEdition Journals