Navigation – Plan du site

AccueilNuméros155Résumés des conférencesLire les marges et analyser la ma...

Résumés des conférences

Lire les marges et analyser la matérialité : le monde social des manuscrits arabes médiévaux

Konrad Hirschler
p. 40-41

Texte intégral

1Invité par Nuria de Castilla, directrice d’études d’« Histoire et codicologie du livre manuscrit arabe », pour l’année 2022-2023, le professeur Konrad Hirschler (CSMC, université de Hambourg) a donné quatre conférences sur le thème « Lire les marges et analyser la matérialité : le monde social des manuscrits arabes médiévaux ».

I. Approches des manuscrits arabes : de la philologie à la philologie matérielle

2Cette conférence a initié les étudiants à l’historiographie de l’étude des manuscrits arabes en études orientales aux xixe et xxe siècles. On a retracé l’évolution des attitudes envers les artefacts écrits, depuis une approche principalement centrée sur le texte vers d’autres qui s’intéressent de plus en plus à l’objet physique. L’intérêt actuel porté aux notes marginales et à la matérialité des manuscrits arabes a été replacé dans le contexte des études sur les manuscrits, ce qui a permis d’introduire des termes analytiques clés tels que manuscrit à textes multiples / manuscrit composite et d’établir une nomenclature pour traiter efficacement les notes marginales (notes légales vs notes textuelles).

II. Lire les marges I : le potentiel argumentatif des notes marginales

3On a discuté des notes marginales, en particulier des soi-disant certificats d’audition. On trouve des dizaines de milliers de ces notes sur des manuscrits médiévaux arabes, mais leur potentiel historique n’a pas été exploité jusqu’à présent. Ces textes enregistrent des actes de lecture de l’œuvre littéraire présente dans le manuscrit et comportent les noms des participants (parfois plus d’une centaine) ainsi que le lieu et la date (parfois même l’heure) de la séance de lecture. Ils fournissent un aperçu unique des modes de transmission, mais peuvent également être utilisés à d’autres fins telles que l’histoire sociale (de nombreux individus des couches qui dépassent les seules élites, y compris des esclaves, ont participé à ces séances), la topographie urbaine (de nombreux noms de lieux autrement inconnus y sont mentionnés) et l’histoire des relations entre les sexes (des femmes y participaient régulièrement). À l’appui, des certificats d’audition sélectionnés ont été lus au cours de la séance et un large corpus de ces certificats a également été présenté afin de préciser leur potentiel argumentatif.

III. Lire les marges II : reconstruire les bibliothèques disparues

4Même si l’on sait que le livre était un élément essentiel de la société arabe médiévale, aucune bibliothèque arabe médiévale proche-orientale n’a survécu in situ jusqu’à nos jours. Nous avons donc besoin de reconstruire ces bibliothèques disparues ou déplacées à l’aide de méthodologies indirectes. L’une d’entre elles consiste à utiliser des notes marginales faisant référence aux bibliothèques, souvent au moyen de notes de constitution en bien de mainmorte (waqf) : des exemples de notes pertinentes pour comprendre leurs fonctions et leurs formes ont été lus à l’appui de cela. Par la suite, on a travaillé avec un corpus de notes faisant référence à une bibliothèque du xiiie siècle qui a été dispersée au siècle suivant. Cette bibliothèque n’a laissé aucune documentation telle qu’un inventaire ou un catalogue de telle sorte que, pour reconstituer son histoire, sa fonction, son fonds et sa dispersion, nous dépendons entièrement sur des manuscrits qui en faisaient autrefois partie et qui sont aujourd’hui conservés dans les bibliothèques modernes du monde entier.

IV. Analyser la matérialité : la logique de la reliure

5Au cours des dernières décennies, la recherche interdisciplinaire sur les artefacts écrits s’est intensifiée, les sciences humaines et naturelles se rejoignant de plus en plus dans cette recherche. Les méthodes analytiques issues des disciplines telles que la chimie des matériaux organiques et de la physique ont migré vers le domaine des études de manuscrits afin de poser de nouvelles questions et appliquer de nouvelles approches. Les développements récents dans ce domaine ont été pris comme base d’une réflexion sur la valeur ajoutée pour la recherche portant sur la culture des manuscrits médiévaux arabes. Dans un second temps, un corpus de manuscrits médiévaux arabes de la Bibliothèque nationale de France a été pris comme exemple pour réfléchir à l’impact des questions de matérialité sur le sens de l’artefact écrit. La réutilisation de fragments de parchemin en latin, grec, arménien et bien d’autres écritures et langues lors d’opérations de reliure était donc plus qu’une simple exploitation opportuniste de matériaux à bon marché disponibles à un moment donné. Dans le même temps, la reliure de manuscrits à l’époque médiévale représentait l’expression de nouvelles significations attribuées à ces manuscrits.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Konrad Hirschler, « Lire les marges et analyser la matérialité : le monde social des manuscrits arabes médiévaux »Annuaire de l'École pratique des hautes études (EPHE), Section des sciences historiques et philologiques, 155 | 2024, 40-41.

Référence électronique

Konrad Hirschler, « Lire les marges et analyser la matérialité : le monde social des manuscrits arabes médiévaux »Annuaire de l'École pratique des hautes études (EPHE), Section des sciences historiques et philologiques [En ligne], 155 | 2024, mis en ligne le 13 juin 2024, consulté le 23 juillet 2024. URL : http://journals.openedition.org/ashp/7497 ; DOI : https://doi.org/10.4000/11t51

Haut de page

Auteur

Konrad Hirschler

Directeur d’études invité, École pratique des hautes études-PSL — section des Sciences historiques et philologiques, université de Hambourg (Allemagne)

Haut de page

Droits d’auteur

CC-BY-NC-ND-4.0

Le texte seul est utilisable sous licence CC BY-NC-ND 4.0. Les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search