Navigation – Plan du site
EPHE
Histoire moderne et contemporaine de l’Occident
L’Europe et le monde germanique (époque moderne et contemporaine)

Le texte et l’image dans la peinture du xixe siècle en France et en Allemagne

Conférence de Christoph Wagner
p. 336-337

Texte intégral

1Les conférences ont analysé le lien qui unit la peinture et la littérature durant tout le xixe siècle. Les peintres et les écrivains se sont influencés mutuellement ; des inter-relations complexes entre le texte et l’image, sur fond de rivalité, se sont nouées durant la période 1848-1914.

I. La dimension visuelle du texte et la textualité de l’image

2La première conférence analyse les techniques et structures narratives, la temporalité et le rythme de la narration présentes dans les textes littéraires et dans les œuvres picturales à sujet historique. Les transformations du monde du xixe siècle auxquelles les peintres et les poètes tentent de s’adapter, ont mis en avant la dimension corporelle et le rôle des sens, qui ne passent plus uniquement par le filtre des mots et de la langue. Le programme ut pictura poesis mène à une rivalité renouvelée : les images sont des textes qui possèdent également des structures narratives spécifiques. Les images possèdent une logique particulière : celle-ci entretient des relations étroites avec celle du discours écrit, et un certain nombre de concepts et d’outils élaborés par la rhétorique et la linguistique s’appliquent parfaitement à l’image.

II. Les textes dans les images

3La deuxième conférence propose d’explorer le rapport entre les images et les textes en analysant les œuvres picturales en relation historique avec les textes : dans bon nombre de cas, les images sont accompagnées de textes qui en gouvernent la lecture. Ces textes peuvent parfois se situer dans l’image même. D’autre part, il existe beaucoup de descriptions littéraires d’œuvres d’art. La conférence illustre d’exemples la fonction d’ancrage du texte dans l’image et de l’image dans le texte.

III. Constructions du visuel et métaphores visuelles

4En analysant les œuvres picturales du réalisme, la troisième conférence montre que la ressemblance est une notion relative, dépendant d’un contexte historique et culturel. Même si la peinture représente des objets et personnages réels, une image évoque des représentations antérieures, avec lesquelles elle entretient des liens comparables à ceux qui sont qualifiés d’intertextuels dans le domaine de la littérature. Tout en montrant un objet, l’image, qui « en met plein la vue », est d’une évidence construite, qui empêche de voir ce qui reste à dévoiler. L’analyse invite à recontextualiser les images et à étudier leurs liens d’analogie avec le monde des métaphores visuelles.

IV. Images d’images

5La quatrième conférence est focalisée sur la réflexion artistique au sujet des médias artistiques, en réfléchissant sur la nature de l’image, sa matière, son format, son mode de fabrication et la question du regard. Elle analyse le changement au sein des discours esthétiques représentés dans les œuvres picturales elles-mêmes et montre que ce travail métapictural a fondé un statut et une conception modernes de l’art.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Christoph Wagner, « Le texte et l’image dans la peinture du xixe siècle en France et en Allemagne », Annuaire de l'École pratique des hautes études (EPHE), Section des sciences historiques et philologiques, 140 | 2009, 336-337.

Référence électronique

Christoph Wagner, « Le texte et l’image dans la peinture du xixe siècle en France et en Allemagne », Annuaire de l'École pratique des hautes études (EPHE), Section des sciences historiques et philologiques [En ligne], 140 | 2009, mis en ligne le 22 octobre 2009, consulté le 17 août 2018. URL : http://journals.openedition.org/ashp/860

Haut de page

Auteur

M. Christoph Wagner

Directeur d’études invité, École pratique des hautes études — Section des sciences historiques et philologiques, Professeur d’histoire de l’art à l’université de Ratisbonne (Allemagne)

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés : EPHE

Haut de page
  • OpenEdition Journals