Navigation – Plan du site
Aspects macro-économiques de la migration : conséquences sur le secteur de la santé et les inégalités

L’effet des transferts de migrants sur l’accès à la santé des ménages au Tadjikistan

Effects of the migration of a family member on access to hospital care for households in Tajikistan
Воздействие миграции родственника на доступ к стационарному медицинскому обслуживанию семей в Таджикистане
Sandra Pellet
p. 269-303

Résumés

Cet article aborde la question des transferts internationaux et de leur usage en matière de soins. Si la question de l’usage des remises de fonds a été abondamment étudiée au Tadjikistan et ailleurs, celle du lien entre migration et santé des membres restés au pays a fait l’objet de moins d’études. Le Tadjikistan fait partie des pays pourvoyeurs de migrants les plus dépendants au monde. Or, la faillite du système de protection sociale après l’indépendance et la guerre civile a induit de fortes dépenses de santé informelles et formelles et de ce fait un accès inégal aux soins en fonction du statut socio-économique et de la situation géographique. Sur la base d’une enquête statistique et d’entretiens semi-directifs, nous analysons l’effet de la réception de remises de fonds sur la consommation de soins. En considérant le ménage comme une unité sociale et économique, où les individus prennent des décisions interdépendantes, cet article propose de vérifier l’hypothèse de l’usage des transferts envoyés par un membre en migration pour financer les soins d’un autre membre du ménage. Finalement, la migration peut-elle être un moyen détourné d’assurance ?

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en janvier 2020.

Plan

1. Une forte dépendance aux migrations et un accès limité à la santé
Le contexte migratoire tadjikistanais
L’usage des remises de fonds
Le contexte sanitaire au Tadjikistan
2. Corrélation entre la consommation de soins et l’aide d’un parent en migration
2.1. Présentation des données d’enquête
2.2. Profil des familles de migrant dans la base statistique
2.3. L’effet de la présence d’un migrant sur le niveau de dépense de santé
3. Quatre configurations familiales témoignant d’un lien entre santé et migration
3.1 Présentation des entretiens
3.2. La présence d’un migrant : « un plus » et « un mieux » dans un contexte fortement contraint
3.3 Le migrant à l’étranger comme seul recours
3.3.1 La migration motivée par l’état de santé d’un proche
3.3.2. La mobilisation du réseau élargi en cas d’urgence
Conclusion

Aperçu du texte

La question de l’usage des remises de fonds a été abondamment étudiée au Tadjikistan et ailleurs, en revanche, celle du lien entre migration et santé des membres restés au pays a fait l’objet de peu d’études. Le Tadjikistan fait partie des pays pourvoyeurs de migrants les plus dépendants au monde. Or, la faillite du système de protection sociale après l’indépendance et la guerre civile a induit de fortes dépenses de santé informelles et formelles et de ce fait un accès inégal aux soins en fonction du statut socio-économique et de la situation géographique. Sur la base d’une enquête statistique et d’entretiens semi-directifs, nous analysons l’effet de la réception de remises de fonds sur la consommation de soins. En considérant le ménage comme une unité sociale et économique, où les individus prennent des décisions interdépendantes, cet article propose de vérifier l’hypothèse de l’usage des transferts envoyés par un membre en migration pour financer les soins d’un autre membre du mén...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Sandra Pellet, « L’effet des transferts de migrants sur l’accès à la santé des ménages au Tadjikistan », Cahiers d’Asie centrale, 27 | 2018, 269-303.

Référence électronique

Sandra Pellet, « L’effet des transferts de migrants sur l’accès à la santé des ménages au Tadjikistan », Cahiers d’Asie centrale [En ligne], 27 | 2018, mis en ligne le 01 janvier 2020, consulté le 14 octobre 2019. URL : http://journals.openedition.org/asiecentrale/4130

Haut de page

Auteur

Sandra Pellet

Attachée temporaire d’enseignement et de recherche, Sandra Pellet finit sa thèse à l’Université Paris-Dauphine (psl Research University, laboratoire leda, équipe legos).

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • OpenEdition Journals