Navigation – Plan du site
Aspects macro-économiques de la migration : conséquences sur le secteur de la santé et les inégalités

Tajik healthcare workers on the move: causes, consequences and responses

Professionnels de la santé tadjiks en migration : causes, conséquences et réponses
Таджикские медицинские работники в движении: причины, последствия и ответы
Ilhom Bandaev, Rukhshona Kurbonova et Marya Samuilova
p. 305-330

Résumés

En 2012-2013, avec l’appui du Fonds de développement de l’oim et en collaboration avec le Ministère de la santé et de la protection sociale de la République du Tadjikistan, l’oim a mené une étude sur les causes, les conséquences et les réponses à la migration des agents de santé tadjiks. Avant cette étude, la question de la mobilité des professionnels de santé tadjiks à l’étranger était très peu considérée. Les résultats de la recherche présentés ici comblent cet écart en mettant l’accent sur les facteurs de répulsion et d’attraction qui affectent la mobilité des professionnels de santé du Tadjikistan. Cette enquête analyse le lien entre la migration des agents de santé et la capacité du système de santé au Tadjikistan à gérer ce phénomène, et la réponse politique nationale à cet égard. Cette étude est basée sur des approches qualitatives et quantitatives. Les résultats indiquent que le manque de ressources financières au sein du système de santé tadjik, les bas salaires, en particulier dans les zones rurales peu attractives, et les opportunités limitées de développement professionnel, sont les principaux facteurs de migration des professionnels de santé tadjiks. Une rémunération plus élevée, de meilleures conditions de travail et le développement professionnel sont les principaux facteurs d’attraction des professionnels de la santé dans les pays d’accueil, le principal pays de destination étant la Fédération de Russie. Le développement du secteur privé de santé peut réduire l’émigration des professionnels de santé. Le Ministère de la Santé et de la Protection sociale tadjik peut retenir les professionnels de santé en étendant les soins médicaux privés, en fournissant des incitations aux travailleurs médicaux – en particulier dans les zones rurales – et en mettant en œuvre un nouveau mécanisme de paiement aux prestataires de soins par habitant au premier échelon du système de soins.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en janvier 2020.

Plan

Introduction
Methodology
Limitations
Results
Perception of the health system of Tajikistan
Attitudes towards migration
Destinations
Push, pull factors and restraining factors
Expectations and concerns
Discussion
Conclusions

Aperçu du texte

Introduction

Although during Soviet times health professionals served in Afghanistan, Yemen, Mongolia and other countries, the nature of the employment abroad had mainly political purpose. According to research done concerning these periods of the country history, health professionals were recruited by the relevant state agencies including security services to play the role of “soft power”: demonstrating disinterestedness, internationalism, and in the same time promoting the capacity of the Soviet medicine and the achievements of the socialist system (Baškiev, 2012; Ben Lamlas, 2002).

Since the collapse of the Soviet Union in 1991, the Republic of Tajikistan became actively involved in labour migration processes. The civil war and the decades of the underinvestment affected negatively the Tajik health system and reflected in out-migration of many doctors and nurses abroad (Khodjamurodov, Rechel, 2010; Tajik Ministry of Health and Social Protection 2010). In the last 10 years, the Repu...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Ilhom Bandaev, Rukhshona Kurbonova et Marya Samuilova, « Tajik healthcare workers on the move: causes, consequences and responses », Cahiers d’Asie centrale, 27 | 2018, 305-330.

Référence électronique

Ilhom Bandaev, Rukhshona Kurbonova et Marya Samuilova, « Tajik healthcare workers on the move: causes, consequences and responses », Cahiers d’Asie centrale [En ligne], 27 | 2018, mis en ligne le 01 janvier 2020, consulté le 14 octobre 2019. URL : http://journals.openedition.org/asiecentrale/4194

Haut de page

Auteurs

Ilhom Bandaev

Head of the Republic Clinical Center of the Family Medicine of the Ministry of Health and Social Protection of the Republic of Tajikistan, former head of the Department of the international relations and reforming of the primary health care of the Ministry of Health and Social Protection of the Republic of Tajikistan.

Articles du même auteur

Rukhshona Kurbonova

Migration Health Programmes Coordinator, Migration Health Unit of the iom in Tajikistan.

Articles du même auteur

Marya Samuilova

Migration Health Unit of the iom Regional Office in Brussels.

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • OpenEdition Journals