Navigation – Plan du site

AccueilNuméros13Hommage au Professeur Lionel Galand

Hommage au Professeur Lionel Galand

In memoriam
Ahmed Boukous
p. 9-11

Texte intégral

1Né à Aluze (Saône-et-Loire, France) le 11 mai 1920, Lionel Galand s'est éteint à Roosendaal (Belgique) le 28 octobre 2017. Tout au long de sa vie, il a eu une activité académique débordante centrée sur les études amazighes. Certains de ses travaux, notamment ceux réalisés dans le domaine de la syntaxe, sont fondateurs de la linguistique berbère. Après sa formation académique à l'École normale supérieure (promotion L1941), il a obtenu l'agrégation de grammaire et a décidé de se spécialiser en linguistique et en épigraphie auprès d'André Basset, le maître de la dialectologie du domaine libyque et amazighe. Il est nommé en 1945 membre de l’école française de Rome. C'est avec André Basset qu'il entame sa carrière académique en Kabylie entre 1946 et 1948, puis il est affecté à l'Institut des hautes études marocaines à Rabat en tant que professeur de berbère jusqu'en 1956 quand il succède à André Basset, à l'Ecole nationale des langues et civilisations orientales (actuellement INALCO) de 1956 à 1977 à la tête de "La chaire de libyque et de berbère". De 1971 à 2006 (officiellement retraité en 1989), il est directeur d'études à la IVe section de l'Ecole pratique des hautes études (sciences historiques) ; en 1981 il devient membre du comité de direction du Laboratoire "Antiquités africaines" du C.N.R.S. De 1964 à 1989, il est président du "Groupe linguistique d'études chamito-sémitiques". Ses recherches ont porté essentiellement sur la grammaire comparée du domaine amazighe, le déchiffrement des alphabets libyques et la poésie touarègue recueillie par Charles de Foucauld.

2Lionel Galand et son épouse Paulette Galand‑Pernet, spécialiste de littérature amazighe et décédée en 2011, ont constitué le couple modèle de chercheurs généreux et d'une grande probité intellectuelle qui ont tant donné aux études berbères par la richesse et la profondeur de leurs recherches. Ils ont aussi contribué à former à Paris un grand nombre de chercheurs amazighes des premières générations qui ont introduit la linguistique et la littérature amazighes dans les universités marocaines et algériennes.

3C'est en guise de reconnaissance que l'Institut royal de la culture amazighe a rendu un vibrant hommage en 2006 à Paulette Galand-Pernet et à Lionel Galand. C'est aussi un honneur pour l'Institut d'avoir publié, en 2010, le dernier ouvrage de Lionel Galand : Deux mille phrases dans un parler berbère du Maroc. Lionel Galand et Paulette Galand‑Pernet étaient membres du comité scientifique de Asinag, la revue de l’Institut Royal de la Culture Amazighe où ils étaient très impliqués. C’est ainsi que L. Galand a accordé un entretien à Asinag 11 sur la thématique du multilinguisme en Afrique du Nord à travers l’histoire, période antique. Il a également contribué par un article intitulé « Le couple racine et schème en berbère » au présent numéro dédié à la racine dans les langues chamito-sémitiques et un article de syntaxe « Retour sur les verbes réversibles » à paraître dans les actes du colloque organisé par la Faculté des Lettres de Rabat en Hommage au Professeur Ahmed Boukous sur Les langues du Maroc : approches descriptive, théorique et comparée. De son côté, Paulette Galand avait livré à la revue Asinag 4‑5, sous forme d’un entretien, une remarquable synthèse sur la littérature amazighe intitulée « La notion de littérature : essai d’analyse et de classification ». Le fait que nos deux maîtres aient offert leurs derniers travaux aux institutions marocaines est un juste retour des choses.

4Faudrait-il redire que c'est avec une sincère émotion que nous rendons ici un hommage posthume à Lionel Galand dont la disparition constitue une perte incommensurable pour ceux qui l'ont connu et pour les études amazighes en général. Il nous reste ce qui est pérenne, son œuvre et ses enseignements.

Principaux ouvrages de Lionel Galand

  • Langue et littérature berbères. Vingt-cinq ans d'études, Paris, Éditions du CNRS, 1979.

  • Inscriptions antiques du Maroc - Inscriptions libyques, Paris, Éditions du C.N.R.S., 1966.

  • Dir., Lettres au Marabout. Messages touaregs au Père de Foucauld, Paris, Belin, 1999.

  • Études de linguistique berbère, Louvain/Paris, Peeters, 2002.

  • Regards sur le berbère, Milan, Centro Studi Camito-Semitici, 2010.

  • Deux mille phrases dans un parler berbère du Maroc (avec la collaboration de Mohammed Zaouch), Rabat, Publications de l'IRCAM, 2010.

5En plus des ouvrages, Lionel Galand est l'auteur d’environ 200 publications (articles ou notes) parues dans des revues et des ouvrages scientifiques.

Volumes d’hommages

6Trois publications ont été consacrées à l’hommage des Professeurs Paulette Galand-Pernet et Lionel Galand :

  • À la croisée des études libyco-berbères : mélanges offerts à Paulette Galand-Pernet et Lionel Galand ; édités par Jeannine Drouin et Arlette Roth ; préface de André et Jeanne Martinet, Geuthner, Paris, 1993.

  • Langue et littérature amazighes : cinquante ans de recherche. Hommage à Paulette Galand-Pernet et Lionel Galand, Rabat, IRCAM, 2006.

  • Parcours berbères. Mélanges offerts à Paulette Galand-Pernet et Lionel Galand pour leur 90e anniversaire, édité par Amina Mettouchi, Rüdiger Köppe Verlag, Köln, 2011.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Ahmed Boukous, « Hommage au Professeur Lionel Galand »Asinag, 13 | 2018, 9-11.

Référence électronique

Ahmed Boukous, « Hommage au Professeur Lionel Galand »Asinag [En ligne], 13 | 2018, mis en ligne le 01 avril 2022, consulté le 21 juillet 2024. URL : http://journals.openedition.org/asinag/488

Haut de page

Auteur

Ahmed Boukous

Recteur de l’IRCAM

Haut de page

Droits d’auteur

CC-BY-NC-ND-4.0

Le texte seul est utilisable sous licence CC BY-NC-ND 4.0. Les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search