Navigation – Plan du site
Articles de recherche

Le corpus comme aide à la rédaction de résumés scientifiques pour des étudiants LANSAD : une approche comparative

Using a corpus for abstract writing in ESP classes: a comparative approach
Laura-May Simard
p. 75-104

Résumés

L’essor de l’apprentissage sur corpus dans le monde universitaire peine à se refléter dans les pratiques pédagogiques. Ce phénomène est notamment imputable au manque de lien entre recherche et pédagogie. La présente étude cherche à combler un vide informationnel quant à la manière dont les étudiants LANSAD se servent d’un corpus spécialisé. Nous proposons de comparer l’apport d’un corpus spécialisé à celui d’un dictionnaire en ligne dans le cadre de la rédaction de résumés scientifiques. Les données au sujet de l’utilisation des ressources par les étudiants permettent de démontrer que l’outil corpus est efficacement utilisable par tous, même en contexte spécialisé, et qu’il est une source d’apprentissage langagier. Néanmoins, une initiation en amont semble nécessaire afin que les apprenants puissent se servir de cette ressource le mieux possible. À cet effet, des activités d’introduction au corpus sont proposées. Des études similaires à celle-ci sont requises afin de mieux comprendre l’interaction de l’étudiant LANSAD avec le corpus.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en mars 2019.

Plan

Introduction
1. Cadre de l’étude
1.1. Les recherches en apprentissage sur corpus
1.1.1. Un domaine en plein essor, mais peinant à s’exporter
1.1.2. Des résultats positifs à nuancer
1.2. Apprentissage sur corpus : applications pédagogiques
1.2.1. Enseignement et apprentissage avec un corpus
1.2.2. Aide à la rédaction
2. Méthodologie
2.1. Cadre de l’expérience : contexte et public
2.2. Ressources utilisées
2.3. Mise en place de l’expérience
2.3.1. Questionnaires de début et de fin de semestre
2.3.2. Première approche du corpus : exercice guidé et pratique autonome
2.3.3. L’exercice de rédaction - comparaison entre l’apport d’un corpus et d’un dictionnaire de traduction en ligne (WordReference)
2.4. Traitement des données
2.4.1. Compilation du corpus d’apprenants
2.4.2. Analyses quantitatives et qualitatives avec plusieurs sources
3. Utilisation des ressources par les étudiants
3.1. Résultats statistiques
3.2. Modes d’utilisation de la ressource
3.3. Efficacité de la ressource pour la rédaction
3.3.1. Utilisations efficaces du corpus
3.3.2. Utilisations inefficaces du corpus
3.3.3. Utilisation erronée de WR rectifiable avec le corpus
4. Discussion
4.1. L’étude de l’utilisation de la ressource : un angle prometteur
4.2. Applications pédagogiques 
4.2.1. Outil de rédaction et d’apprentissage
4.2.2. Conception d’un cours d’introduction à l’ASC
Conclusion

Aperçu du texte

Introduction

Les étudiants qui aspirent à intégrer le monde de la recherche doivent maitriser l’anglais académique et ses codes. C’est l’avis de Swales (1997 : 374) quand il compare l’anglais à un carnivore puissant (English as a Tyrannosaurus Rex) qui engloutit les autres habitants des pâturages de la linguistique académique. Ce constat est toujours pertinent, si ce n’est plus, vingt années plus tard, alors qu’un nombre croissant de cursus universitaires incluent une formation en anglais (Millot 2017 : 70).

Si l’anglais scientifique est régulièrement enseigné, nous proposons d’explorer une méthode encore peu utilisée dans les salles de classe, mais reconnue comme ayant des résultats positifs (O’Sullivan 2007 ; Chambers 2010 ; Boulton & Tyne 2013) : le data-driven learning, tel que nommé par un des précurseurs de cette approche, Johns (1991). Cette méthode, aussi appelée « apprentissage sur corpus » (ASC) par Boulton et Tyne (2013), utilise des corpus pour l’enseignement langagier. L...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Laura-May Simard, « Le corpus comme aide à la rédaction de résumés scientifiques pour des étudiants LANSAD : une approche comparative », ASp, 73 | 2018, 75-104.

Référence électronique

Laura-May Simard, « Le corpus comme aide à la rédaction de résumés scientifiques pour des étudiants LANSAD : une approche comparative », ASp [En ligne], 73 | 2018, mis en ligne le 01 mars 2019, consulté le 23 avril 2018. URL : http://journals.openedition.org/asp/5122 ; DOI : 10.4000/asp.5122

Haut de page

Auteur

Laura-May Simard

Laura-May Simard, agrégée d’anglais, a donné des cours à des spécialistes d’autres disciplines à l’École normale supérieure Paris-Saclay. Elle est en poste dans le secondaire au lycée Louis-le-Grand à Paris. Elle est membre d’ESPri (ENS Paris Saclay’s English for Specific Purposes Research Initiative) pour l’année 2018. Ses recherches portent sur la didactique des langues et l’utilisation des TICE, plus particulièrement dans le secteur LANSAD. laura-may.simard@ac-paris.fr

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo GERAS -Groupe d'Etude et de Recherches en Anglais de Spécialité
  • OpenEdition Journals