Navigation – Plan du site
Articles

Determining survival probabilities for specialised neologisms in medical English and French: a diachronic perspective

Probabilités de survie de néologismes spécialisés en anglais et en français médical : perspective diachronique
Coralie Schneider
p. 53-76

Résumés

Cet article a pour objectif de démontrer que les probabilités de survie d’un néologisme spécialisé sont corrélées à des facteurs d’ordre quantitatif (nombre d’occurrences, taux de distribution) et qualitatif (variation, équivalence terminologique) et qu’il est nécessaire d’envisager leur étude en diachronie. En effet, le nombre d’occurrences d’un néologisme ou le nombre de publications dans lequel il apparaît varie généralement d’année en année. De même, ses variantes et ses équivalents peuvent apparaître ou disparaître au fil des ans. Nous présentons d’abord un bref état de l’art de la notion de néologisme spécialisé duquel nous dérivons notre hypothèse de recherche et le cadre de notre analyse. Puis, nous présentons la méthodologie adoptée pour la constitution d’un corpus spécialisé dans les maladies rares et pour la détection des néologismes. Enfin, la dernière partie est consacrée à l’analyse, pour deux néologismes, des données recueillies pour chacun des facteurs que nous supposons déterminants dans l’intégration du néologisme à la langue de cette communauté de discours.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en novembre 2019.

Plan

1. Introduction
2. Theoretical framework
2.1. Predicting neological survival probabilities
2.2. Research scope
3. Method
3.1. Corpus characteristics
3.2. Neologism detection
4. Results and discussion
4.1. Frequency & distribution
4.3. Equivalence
5. Conclusion

Aperçu du texte

1. Introduction

A living language is a language whose lexicon is constantly renewed as new scientific discoveries, technical innovations and sociocultural changes occur. The creation of new lexical units, or neologisms, to name these new concepts, enables the speakers within a discourse community to perceive them and to refer to them. Neological creation thus ensures a much needed linguistic continuity to integrate the discoveries, innovations and progress of a society. This is all the more crucial for specialised discourse in which scientific breakthroughs are described Therefore, researchers and domain experts can, by creating specialised neologisms, enrich and renew the lexical variety of English for Specific Purposes that they use within their own scientific community, be it in the field of physics, biology, medicine, or even in a subfield such as the medical domain of rare diseases which is addressed in this paper.

Nevertheless, the creation of a new term does not guarantee that...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Coralie Schneider, « Determining survival probabilities for specialised neologisms in medical English and French: a diachronic perspective », ASp, 74 | 2018, 53-76.

Référence électronique

Coralie Schneider, « Determining survival probabilities for specialised neologisms in medical English and French: a diachronic perspective », ASp [En ligne], 74 | 2018, mis en ligne le 01 novembre 2019, consulté le 12 novembre 2018. URL : http://journals.openedition.org/asp/5350 ; DOI : 10.4000/asp.5350

Haut de page

Auteur

Coralie Schneider

Coralie Schneider is an alumna from ENS Cachan. She is currently preparing a doctoral thesis in both Language Sciences and Anglophone Studies, with joint supervision by the department of Intercultural Studies and Applied Linguistics (EILA) from Paris Diderot University (France) and the IULATERM Research Group from Pompeu Fabra University (Spain). Her research focuses on specialised neology in the medical field of rare diseases. cschneid@eila.univ-paris-diderot.fr

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo GERAS -Groupe d'Etude et de Recherches en Anglais de Spécialité
  • OpenEdition Journals