Navigation – Plan du site
Articles

Des « taches solaires » et des « vagues », au « cheval à bascule » et au « pendule » : que nous apprend l’étude des métaphores du cycle économique sur un siècle (1850-1950) ?

From “sunspots” and “waves” to the “rocking horse” and the “pendulum”: what can we gather from a survey of economic cycle metaphors over a century (1850-1950)?
Catherine Resche
p. 29-47

Résumés

L’objet de cette étude est de montrer comment l’examen des métaphores utilisées par les spécialistes d’un domaine peut aider le linguiste à mieux comprendre l’histoire des idées qui ont contribué à en forger la théorie. Les métaphores proposées, adoptées et discutées dans leurs écrits par les théoriciens du cycle économique, en liaison avec les notions d’équilibre et de crise, illustrent les divers rôles que peut jouer la métaphore aux niveaux heuristique, épistémologique, analytique et en termes de modélisation et d’argumentation. La terminologie du cycle économique, elle-même métaphorique, sert de toile de fond à l’analyse, qui montre que la réflexion théorique sur le cycle économique emprunte aux deux grandes veines métaphoriques traditionnelles : elle est d’abord pensée selon les lois de la nature, puis celles de la physique. Les échanges intellectuels et scientifiques entre théoriciens sont pris en compte pour illustrer les diverses fonctions de la métaphore et la façon dont elle a nourri leurs débats théoriques.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en novembre 2020.

Plan

Introduction
1. La terminologie métaphorique du cycle économique
2. Les métaphores, supports de la théorie du cycle économique sur l’axe diachronique
2.1. Le cycle économique pensé à travers les lois de la nature
2.2. Le cycle économique analysé par le prisme des lois de la physique : du cheval à bascule au pendule… et du pont qui s’écroule au violon et au poêle à charbon
3. La métaphore, outil et objet de débats et d’avancées
3.1. Les échanges entre Ragnar Frisch et Joseph Schumpeter
3.2. L’apport des intuitions de Evgeny Slutsky et de George Udny Yule aux travaux de Ragnar Frisch
3.3. Le désaccord entre Jan Goudriaan et Jan Tinbergen : un conflit de métaphores
Conclusion

Aperçu du texte

Introduction

Les nombreuses fonctions de la métaphore dans les discours des milieux spécialisés ont déjà fait l’objet d’études diverses, et les chercheurs se sont intéressés aussi bien à ses dimensions iconique (Hiraga 2005), cognitive (Temmermann 2000 ; Rossi 2015), pédagogique (Hesse 1980), ou encore heuristique (Klamer & Leonard 1994), qu’à ses visées modélisatrices ou rhétoriques (Lusetti 1991 ; Domenec & Resche 2018 ; Resche 2019).

L’idée d’envisager l’étude des métaphores qui ont servi de support, en l’espace d’un siècle, à la réflexion théorique à propos du cycle économique est née du constat qu’il est impossible d’évoquer cette question sans avoir recours à des termes métaphoriques : l’expression « cycle économique » est d’ailleurs une métaphore en soi, puisque « cycle » évoque l’idée d’une révolution complète, en écho au cycle des saisons, par exemple. Notre objet ici est de souligner l’intérêt que représentent les métaphores utilisées par les spécialistes d’un domaine de co...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Catherine Resche, « Des « taches solaires » et des « vagues », au « cheval à bascule » et au « pendule » : que nous apprend l’étude des métaphores du cycle économique sur un siècle (1850-1950) ? », ASp, 76 | 2019, 29-47.

Référence électronique

Catherine Resche, « Des « taches solaires » et des « vagues », au « cheval à bascule » et au « pendule » : que nous apprend l’étude des métaphores du cycle économique sur un siècle (1850-1950) ? », ASp [En ligne], 76 | 2019, mis en ligne le 01 novembre 2020, consulté le 14 décembre 2019. URL : http://journals.openedition.org/asp/6013 ; DOI : 10.4000/asp.6013

Haut de page

Auteur

Catherine Resche

Catherine Resche est professeur émérite (Université Panthéon-Assas – Paris 2), directrice de recherche au sein du Centre de linguistique en Sorbonne (CeLiSo, EA 7332, Sorbonne université) et directrice de collection chez Peter Lang (Aspects linguistiques et culturels des discours spécialisés). Ses recherches portent sur l’analyse des discours des domaines spécialisés de l’économie et de la banque-finance en lien avec l’histoire et la culture des milieux concernés. Son intérêt particulier pour la métaphore se retrouve dans un récent article « Are the metaphors underlying institutional and academic discourse on austerity reliable predictors of the stances adopted? » publié chez Routledge en 2019 dans un ouvrage collectif (Discourse Analysis and Austerity). catherineresche@club-internet.fr

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo GERAS -Groupe d'Etude et de Recherches en Anglais de Spécialité
  • OpenEdition Journals