Navigation – Plan du site

ASp 78, novembre 2020 : Certifications linguistiques en contexte spécialisé anglophone

Thème

À l’heure où le système d’enseignement supérieur français est appelé par le gouvernement à mettre en œuvre des certifications linguistiques à plus grande échelle (l’arrêté du 30 juillet 2018 relatif au diplôme national de licence impose ainsi d’associer une forme de certification à ce grade universitaire), il semble utile de lancer une réflexion sur les certifications linguistiques en contexte spécialisé anglophone. Les sujets de débats sur cette thématique sont en effet nombreux, et de nombreuses problématiques n’ont pas encore été élucidées dans ce domaine.

Nous invitons donc nos collègues à réfléchir sur les questions suivantes :

  1. Quels sont les éléments définitoires d’une certification linguistique spécialisée (format stable dans le temps, fiabilité, standardisation, sélection et modélisation des compétences testées…) ?

  2. Comment intégrer ou articuler les certifications d’anglais général disponibles dans le commerce à un dispositif LANSAD ayant des composantes spécialisées ?

  3. Comment préserver une certaine liberté pédagogique tout en préparant les étudiants à une certification d’anglais général ou spécialisé ?

  4. Comment faire en sorte que l’intégration d’une certification à un dispositif LANSAD permette d’améliorer la qualité générale de la formation linguistique ?

  5. Comment modéliser et tester les niveaux vérifiés par une certification linguistique spécialisée de manière fiable et efficace ?

  6. Les certifications d’anglais doivent-elles obligatoirement être adossées au CECRL, ou faut-il envisager, presque vingt ans après la publication de ce dernier, de nouveaux cadres pour modéliser niveaux et compétences ?

  7. Quelle est la qualité réelle des certifications spécialisées actuellement disponibles dans le commerce (notamment en anglais aéronautique, juridique, médical…) ? « Every book and article on language testing deals to some extent with validity”. Cette phrase introductive de Language Testing and Assessment (Fulcher & Davidson 2015: 3) ne manquera pas d’évoquer chez de nombreux linguistes de spécialité la question de l’objectivité des critères d’évaluation qui permettent d’évaluer la performance des locuteurs, à partir de laquelle nous ne pouvons, au fond, qu’inférer une compétence linguistique.

  8. Est-il possible et/ou nécessaire de développer des certifications d’anglais spécialisé correspondant aux besoins et aux compétences prioritaires au sein de chaque discipline ou de chaque filière de formation universitaire ?

  9. Quels seraient les protocoles méthodologiques à respecter pour créer et développer une nouvelle certification d’anglais en contexte spécialisé ?

  10. Les certifications d’anglais mises en œuvre au sein d’une formation universitaire doivent-elles obligatoirement être en lien direct avec les débouchés professionnels de cette formation ?

  11. Comment former les acteurs chargés de la mise en œuvre des certifications (correcteurs, évaluateurs de l’expression orale, etc.) ?

  12. Comment contenir le coût des certifications pour les institutions universitaires publiques françaises ?

  13. Historique des certifications de langue anglaise en contexte spécialisé. La courte histoire de la certification en contexte spécialisé montre que c’est dans les domaines à forts enjeux professionnels qu’elle s’est le plus développée. Tel est le cas de la médecine avec le TRAB Examination, développé par le British General Medical Council en 1975 (aujourd’hui intitulé PLAB, soit « Professional and Linguistic Assessments Board test », voir https://www.britishcouncil.in/exam/professional-university/medical/professional-and-linguistic-assessments-board). Un autre contexte à forts enjeux est également celui de l’aviation civile, où de nombreux tests spécialisés sont disponibles, dont notamment le test ELPAC (English Language Proficiency for Aeronautical Communication, voir http://elpac.eurocontrol.int/) qui mesure la performance linguistique des contrôleurs aériens (Alderson 2010).

Cette liste de questions de recherche n’est naturellement pas limitative, et les auteurs peuvent s’intéresser à toute autre problématique pertinente pour le sujet.

Les manuscrits retenus après sélection par le comité éditorial et évaluation par nos relecteurs seront publiés dans le numéro 78 de la revue ASp (parution prévue en novembre 2020). Les manuscrits pourront prendre la forme d’articles de recherche ou de comptes-rendus de pratiques pédagogiques.

Faire parvenir vos propositions à asp@openedition.org.

Calendrier

Date de soumission des propositions : 30 mai 2020
Réponses aux auteurs : été ou septembre 2020
Date de publication du numéro : novembre 2020

Bibliographie

Alderson, J. Charles. 2010. “A survey of aviation English tests.” Language Testing 27/1, 51–72. <https://doi.org/10.1177/0265532209347196>.

Fulcher, Glenn & Fred Davidson. 2007. Language Testing and Assessment: A Resource Book. Londres & New York : Routledge.

Haut de page
  • Logo GERAS -Groupe d'Etude et de Recherches en Anglais de Spécialité
  • OpenEdition Journals