Navigation – Plan du site

AccueilNuméros81Articles de rechercheSpécialiser la LEA ? De l’intérêt...

Articles de recherche

Spécialiser la LEA ? De l’intérêt de l’étude des discours, milieux et cultures spécialisés pour concevoir les enseignements en Langues étrangères appliquées 

Integrating ESP concepts and approaches into applied foreign languages curricula: a survey of course objectives among LEA language instructors
Mathilde Gaillard et Caroline Peynaud
p. 29-43

Résumés

Bien que la filière LEA recrute un nombre croissant d’anglicistes de spécialité, ce parcours pluridisciplinaire et professionnalisant reste un angle mort théorique dans la recherche sur les variétés spécialisées de l’anglais (VSA). À partir d’une définition opératoire de la filière, cette étude postule que l’approche de la spécialisation mobilisée par une telle recherche peut permettre de remédier au déficit théorique de la formation et de proposer des contenus plus adaptés à ses spécificités. Elle adopte une méthodologie empirique fondée sur les perceptions des praticiens de deux filières LEA, au sein des universités Grenoble Alpes et Paris-Nanterre. La sensibilisation aux VSA en licence LEA est d’abord thématique, sur le plan culturel comme sur le plan linguistique, et porte surtout sur le domaine de l’économie et des affaires. Faute de réelle transposition didactique (Chevallard 1991), le savoir à enseigner en formation LEA repose sur des compétences professionnelles transversales. Enfin, des pistes de réflexion pour intégrer l’étude des VSA en filière LEA sont proposées.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en mars 2023.

Plan

1. Introduction 
2. Quelles approches de la spécialisation pour la filière LEA ?
2.1. L’anglais de spécialité et le spécialisé
2.2. Spécialisation et transposition didactique
2.3. Le statut problématique de la filière LEA du point de vue du spécialisé
3. Méthodologie et corpus retenus
4. Caractérisation du spécialisé en LEA
4.1. Les connaissances culturelles 
4.2. Compétences langagières
4.3. Vers des compétences spécialisées 
5. Conclusion

Aperçu du texte

1. Introduction 

Cette étude propose une réflexion sur la place de l’anglais de spécialité et du spécialisé dans la filière Langues étrangères appliquées (LEA). Créée dans les années 1970, la filière avait pour objectif affiché de former des professionnels de secteurs tels que le commerce ou le tourisme qui auraient une bonne maîtrise de plusieurs langues : il s’agissait d’accroître la spécialisation des étudiants par rapport à la filière LLCE (Langues, littératures et cultures étrangères, Perreau 1990). L’Association nationale des langues étrangères appliquées (ANLEA) insiste aujourd’hui sur la dimension pluridisciplinaire et la « finalité professionnelle » de la formation qui conjugue l’étude de deux ou trois langues et de « matières d’application », souvent dans les domaines de l’économie et du tourisme (ANLEA 2021). Ces caractéristiques ont conduit à évoquer la proximité entre anglais de spécialité et formation LEA (Narcy-Combes 2008), d’ailleurs rappelée à l’occasion de la derni...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Mathilde Gaillard et Caroline Peynaud, « Spécialiser la LEA ? De l’intérêt de l’étude des discours, milieux et cultures spécialisés pour concevoir les enseignements en Langues étrangères appliquées  »ASp, 81 | 2022, 29-43.

Référence électronique

Mathilde Gaillard et Caroline Peynaud, « Spécialiser la LEA ? De l’intérêt de l’étude des discours, milieux et cultures spécialisés pour concevoir les enseignements en Langues étrangères appliquées  »ASp [En ligne], 81 | 2022, mis en ligne le 01 mars 2023, consulté le 21 mai 2022. URL : http://journals.openedition.org/asp/7749 ; DOI : https://doi.org/10.4000/asp.7749

Haut de page

Auteurs

Mathilde Gaillard

Université Paris-Panthéon-Assas / Mathilde Gaillard est Maître de conférences en anglais économique et financier à l’Université Paris-Panthéon-Assas. Elle est membre du Centre de Linguistique en Sorbonne (CELISO, UR 7332) à Sorbonne Université, ainsi que de l’équipe « Law & Humanities » rattachée au Centre d’Études et de Recherches de Sciences Administratives et Politiques (CERSA, UMR 7106). Elle a enseigné pendant trois ans au sein du département de LEA de l’université Paris-Nanterre. / mathilde.gaillard@u-paris2.fr

Articles du même auteur

Caroline Peynaud

Université Grenoble Alpes / Caroline Peynaud est Maîtresse de conférences en anglais de spécialité en filière LEA à l’UFR de langues étrangères de l’Université Grenoble Alpes, où elle enseigne principalement l’anglais économique, la traduction et la terminologie ; elle est membre du laboratoire ILCEA4 – GREMUTS. Sa recherche porte sur le journalisme considéré comme domaine spécialisé, plus particulièrement sur la culture des journalistes aux États-Unis et sur les discours qu’ils produisent. / caroline.peynaud@univ-grenoble-alpes.fr

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo GERAS -Groupe d'Etude et de Recherches en Anglais de Spécialité
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search