Navigation – Plan du site

Introduction

Jacques Forster

Texte intégral

1Dans beaucoup de pays européens s’est déroulé en 1988 une campagne, coordonnée par le Conseil de l’Europe, sur l’interdépendance et la solidarité entre pays industrialisés et pays en développement. En Suisse, cette campagne a voulu d’une part s’adresser à des milieux qui ne sont pas touchés par les flux habituels d’information sur les pays du Tiers Monde et d’autre part faire comprendre les liens multiples et de plus en plus denses qui sont tissés entre les différentes régions du monde.

2L’interdépendance est une notion aujourd’hui abondamment employée dès que l’on évoque les relations Nord-Sud. Il n’en reste pas moins qu’elle correspond à une réalité, économique certes, mais aussi culturelle, sociale, écologique. La seule notion d’interdépendance n’exprime cependant pas l’inégalité des relations qu’entretiennent les différentes régions de la planète et qui reflètent des disparités considérables dans l’utilisation de ressources naturelles, dans la production et la consommation de biens et de services, dans les niveaux de vie. Dans un monde de plus en plus intégré par le développement du commerce, des transports, des télécommunications, ces disparités ne peuvent s’accroître ou même subsister sans constituer une source permanente de tensions et de conflits aux vastes répercussions. Le développement de nouveaux flux migratoires entre le Sud et le Nord en est une illustration qui affecte directement la Suisse.

3Au fil des années, le propos de cet annuaire a été de décrire et d’analyser les diverses dimensions des relations de la Suisse avec les pays du Tiers Monde. En publiant dans ce volume un dossier introduit par Jean-Luc Maurer sur les relations de la Suisse avec le continent asiatique nous voulons mettre tout d’abord en évidence la rapidité des transformations structurelles que connaissent de nombreux pays de ce continent, le rôle de plus en plus marquant que jouent certains d’entre eux dans l’économie mondiale, et l’effet de cette évolution sur les relations économiques extérieures de la Suisse. A l’heure où nous nous interrogeons sur nos relations avec la Communauté européenne, sur les formes que prendra à l’avenir notre intégration dans l’économie mondiale, il est certain que la nouvelle et mouvante division internationale du travail provoquée par une évolution rapide des avantages comparatifs trouve pour une part importante son origine dans la partie orientale de l’Asie.

4Notre dossier comprend une contribution de Gilbert Etienne sur le nouveau rôle de l’Asie dans l’économie mondiale et les questions que cette évolution pose à l’économie suisse. L’article de Rudolf Ramsauer reprend le même thème sous forme d’une analyse des relations commerciales de la Suisse avec les pays d’Asie orientale.

5L’Asie comprend aussi des pays, dont l’économie n’est pas aussi extravertie que celle des « quatre dragons » auxquels nous faisons allusion ci-dessus. Parmi ceux-là, l’Inde, géant démographique et économique, dont les exportations représentent moins de 40 % de celles de la Corée du Sud. En Inde, la part des ressources extérieures dans le financement du développement est extrêmement faible. Il s’agit cependant du pays en développement qui a reçu le plus d’aide publique bilatérale de la part de la Suisse. Il nous a donc paru intéressant de présenter une analyse des objectifs que poursuit la coopération suisse au développement dans un contexte aussi particulier ; c’est l’objet de l’article de Serge Chappatte et de Kurt Voegele.

6Dans l’édition 1987/88 de l’Annuaire nous avions ouvert un dossier important, celui du rôle des femmes dans les processus de développement. Nous l’avions fait non seulement en raison de l’importance centrale de ce thème, mais aussi parce que la Suisse avait été absente de la réflexion menée sur ce thème par des collègues d’autres pays européens et dont les résultats comprenant dix études de cas ont été publiés sous le titre « Women in Development Cooperation : Europe’s Unfinished Business ». Dans le présent volume, nous abordons la pratique des organisations non gouvernementales suisses dans ce domaine avec des contributions de Marie-Thérèse Roggo (Entraide protestante suisse) et de Elfie Schoepf (Swissaid).

7Dans la littérature consacrée aux relations Nord-Sud, l’analyse du rôle des entreprises transnationales occupe une place importante. De grandes entreprises transnationales suisses ont une activité dans beaucoup de pays du Tiers Monde dans des branches qui sont socialement et politiquement très sensibles (alimentation, produits pharmaceutiques, agrochimie). Il n’est donc pas surprenant que ces activités aient fait l’objet de nombreuses publications. Gérard Perroulaz présente la bibliographie des travaux parus sur ce thème depuis 1980 et en analyse le contenu.

8A côté des articles dont il est fait mention ci-dessus et qui n’engagent que leurs auteurs, l’Annuaire Suisse-Tiers Monde 1989 comprend les rubriques suivantes :

9Une revue des événements de l’année (juillet 1987/ juin 1988) dans le domaine des relations Suisse-Tiers Monde dans leurs dimensions multilatérales et bilatérales. Cette revue est accompagnée d’une chronologie.

10Une bibliographie des textes parus depuis l’achèvement de l’Annuaire 1987/88 sur les relations Suisse-Tiers Monde ainsi qu’une sélection d’ouvrages publiés en Suisse sur les problèmes de développement.

11Des statistiques contenant les dernières données disponibles sur le commerce, les flux financiers et l’aide publique au développement.

12Un index analytique qui se réfère à l’ensemble des textes publiés dans l’Annuaire

13Je remercie très chaleureusement toutes celles et tous ceux qui ont œuvré à la réalisation de cette huitième édition de l’Annuaire Suisse-Tiers Monde et qui ont accompli le travail minutieux requis pour rassembler, interpréter, traduire et présenter la masse de données qui figure dans cette publication. Ma gratitude va aussi aux auteurs des articles ainsi qu’à tous les spécialistes des Départements fédéraux concernés par la matière de cet ouvrage qui nous ont apporté un soutien décisif dans la collecte et la vérification des données figurant dans cet Annuaire.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Jacques Forster, « Introduction Â», Annuaire suisse de politique de développement [En ligne], 8 |  1988, mis en ligne le 12 mars 2013, consulté le 06 juillet 2020. URL : http://journals.openedition.org/aspd/1255

Haut de page

Auteur

Jacques Forster

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© The Graduate Institute | Geneva

Haut de page