Navigation – Plan du site
EPHE
Christianisme et ses marges
Histoire et sociologie du catholicisme contemporain

Les intellectuels dans le monde russe, xixe-xxe siècles

Conférence de Elena Astafieva
p. 295-296

Texte intégral

1L’objectif général de ce séminaire est de s’interroger sur la place des intellectuels, laïques et religieux, dans l’espace russe aux xixexxe siècles. Pendant l’année 2007-2008, nous avons étudié la première moitié du xixe siècle, en mettant l’accent sur le corpus de sources, la méthodologie et l’historiographie relatives au sujet traité dans la séance.

2En introduction, une attention particulière a été accordée à la comparaison de deux phénomènes (et deux notions) : les intellectuels français et l’intelligentsia russe. L’analyse des lieux de formation des intellectuels russes de cette période – Universités et Académies de théologie comme lieux institutionnels, et cercles d’amis et salons comme lieux informels – a été poursuivie par l’étude de l’influence des systèmes philosophiques occidentaux, notamment allemands et français, sur les systèmes de pensée russes. Ceci nous a permis d’aborder ensuite les figures majeures des intellectuels russes, en premier lieu P. Čaadaev dont les Lettres philosophiques ont été aux origines de la formation de trois grands courants de pensée : l’occidentalisme, le slavophilisme, le « catholicisme russe ». L’accent a été mis sur l’analyse du rôle donné à l’orthodoxie dans la constitution de la civilisation russe en opposition à la civilisation occidentale, modelée par le catholicisme et le protestantisme ; autrement dit, nous avons montré la définition de deux entités géographico-symboliques – l’Europe et la Russie – dans l’imaginaire russe de cette époque, ainsi que la naissance dans l’espace russe et occidental de certaines constructions théologico‑politiques, devenues ensuite mythiques et persistant jusqu’à nos jours, notamment celle de l’« âme russe », ou celle de la sobornost’ de l’Église orthodoxe.

3En outre, pour chacun des trois courants de pensée, nous avons essayé de montrer les liens entre les idées philosophico-politiques et les modes de vie de leurs principaux représentants (pour les occidentalistes, Belinskij et Herzen ; pour les slavophiles, Xomiakov et Samarin).

4Par ailleurs, nous avons montré à quel point la littérature, en tant que lieu de rencontre entre le poétique, le politique et le religieux, jouait un rôle déterminant dans la formation et la diffusion non seulement de l’idéologie dominante, mais aussi des opinions contestataires, phénomène important dans une société où l’espace public était inexistant ou presque.

5De manière générale, l’analyse des œuvres des intellectuels russes de la première moitié du xixe siècle nous a permis de poser une question d’ordre théorique : comment saisir et analyser les liens, directs ou indirects, entre l’idéologie dominante, fixée pour cette période dans la triade « Orthodoxie-Autocratie-Génie national », les développements des humanités, notamment l’histoire et l’ethnographie russe et slave, les mouvements de pensée (le slavophilisme, l’occidentalisme et le catholicisme russe), sans oublier, bien sûr, la littérature, la peinture, la musique ?

6Ce type d’interrogations sera prolongé dans le séminaire de l’année 2008-2009, qui sera consacré à la seconde moitié du xixe siècle ; nous étudierons comment les trois systèmes de pensée de la première moitié du siècle se transforment en trois nouveaux courants : le panslavisme, le conservatisme et le libéralisme. Outre ces trois courants, nous voudrions étudier les deux maîtres de pensée de cette période, Dostoïevski et Tolstoï, en mettant l’accent sur leurs relations avec l’orthodoxie russe et les religions non-orthodoxes et sur leur perception de Dieu.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Elena Astafieva, « Les intellectuels dans le monde russe, xixe-xxe siècles », Annuaire de l'École pratique des hautes études (EPHE), Section des sciences religieuses, 116 | 2009, 295-296.

Référence électronique

Elena Astafieva, « Les intellectuels dans le monde russe, xixe-xxe siècles », Annuaire de l'École pratique des hautes études (EPHE), Section des sciences religieuses [En ligne], 116 | 2009, mis en ligne le 12 novembre 2009, consulté le 11 juillet 2020. URL : http://journals.openedition.org/asr/529 ; DOI : https://doi.org/10.4000/asr.529

Haut de page

Auteur

Mme Elena Astafieva

Chargée de conférences, École pratique des hautes études — Section des sciences religieuses

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés : EPHE

Haut de page
  • OpenEdition Journals