Navigation – Plan du site
Varia

Traditions et transcendance

Processus incrémental de conversion dans les Églises chinoises
Traditions and Transcendence: Incremental Conversion Process in Chinese House-Churches
Tradiciones y trascendencia: proceso incremental de conversión en las Iglesias chinas
Pierre Vendassi
p. 237-255

Résumés

Expliquer l’essor chrétien contemporain en Chine nécessite d’analyser, au-delà des facteurs contextuels, les étapes de la conversion des croyants. Une telle analyse effectuée à partir des résultats d’une enquête conduite auprès de membres de divers types d’Églises de Chine permet ainsi de questionner le fondement traditionnel souvent prêté au fait religieux. Elle montre que les conversions impliquent un changement de tradition opéré à partir de la continuité même des représentations des acteurs. Un tel mouvement repose sur un processus incrémental au cours duquel la légitimité de l’organisation religieuse ainsi que des modèles sociaux et moraux qu’elle véhicule est graduellement transformée. Tandis qu’une forme de commensurabilité des traditions chrétienne et chinoise facilite l’affiliation de l’acteur, son initiation religieuse engendre une expérience spécifique qui lui permet d’adopter les croyances prônées par l’organisation. Cette dernière, ainsi que les modèles sociaux et moraux qu’elle véhicule s’en trouvent dotés d’une nouvelle légitimité « subjectivement transcendante ».

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible ici même en janvier 2021.
Consulter cet article sur Cairn

Plan

La conversion comme perpétuation et changement de tradition
Le processus incrémental dans la conversion des Chinois au christianisme
La conformité à l’ordre naturel : fondement traditionnel des affiliations
Vers une légitimité instrumentale : les vertus pratiques des principes moraux
Vers la possibilité de croire : l’expérience sacrée
Vers une légitimité subjectivement transcendante : interpréter l’expérience sacrée
Transcender les modèles traditionnels

Aperçu du texte

La conversion comme perpétuation et changement de tradition

En dépit d’une histoire récente marquée par la promotion étatique de l’athéisme et les campagnes de répression religieuse, la République populaire de Chine connaît depuis les années 1980 une remarquable revitalisation du religieux, étendue à une diversité de traditions : culte des ancêtres et des divinités populaires, pratiques divinatoires, bouddhisme, taoïsme, islam, catholicisme, protestantisme, nouveaux mouvements religieux, etc. Selon des études récentes forcément approximatives, 85 % de la population s’adonnerait à une forme ou une autre de croyance ou de pratique religieuse (Wenzel-Teuber, 2013). Dans ce contexte, l’accroissement des chrétiens, qui pourraient représenter 4 à 5 % de la population (contre moins d’1 % avant 1949), suscite la curiosité voire l’enthousiasme des observateurs et la fébrilité d’un l’État toujours actif dans le contrôle, voire la répression du religieux.

Le christianisme prend en Chine des form...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Pierre Vendassi, « Traditions et transcendance », Archives de sciences sociales des religions, 177 | 2017, 237-255.

Référence électronique

Pierre Vendassi, « Traditions et transcendance », Archives de sciences sociales des religions [En ligne], 177 | 2017, mis en ligne le 01 mars 2019, consulté le 21 août 2018. URL : http://journals.openedition.org/assr/29342 ; DOI : 10.4000/assr.29342

Haut de page

Auteur

Pierre Vendassi

Centre Émile Durkheim Université de Bordeaux – pierrevendassi@yahoo.fr

Haut de page

Droits d’auteur

© Archives de sciences sociales des religions

Haut de page
  • Logo Éditions de l’EHESS
  • OpenEdition Journals