Navigation – Plan du site
Entre humanité ordinaire et sacralité : la construction d’un modèle

« Roi ou serviteur » ? La tentation du Prophète, ou le choix d’un modèle

“King or servant”? The Prophet’s temptation or the choice of a model
¿Rey o servidor? La tentación del Profeta, o la elección del modelo
Samuela Pagani
p. 43-68

Résumés

Les deux typologies messianiques du « roi » et du « serviteur » sont également présentes dans le portrait traditionnel du Prophète Muhammad, mais leur relation réciproque est problématique. Le conflit potentiel entre ces deux typologies est illustré par un hadith selon lequel Muhammad eut un jour à choisir entre la condition de « prophète roi » ou celle de « prophète serviteur ». Comme le récit de la tentation de Jésus, ce hadith reflète un débat sur la nature et la fonction du fondateur qui a laissé ses traces dans les plus anciennes sources musulmanes. Cet article passe en revue quelques variantes de cette narration exemplaire afin de dégager la transformation de ses significations selon les sources et les contextes.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible ici même en janvier 2021.
Consulter cet article sur Cairn

Plan

La Sîra et la tentation du pouvoir
L’humiliation du roi
La contraction de l’ange
L’exaltation du serviteur

Aperçu du texte

Dans cette contribution, je me propose d’analyser une tradition, appelée parfois le « récit du choix » (qissat al-takhyîr), selon laquelle un ange « plus grand que Gabriel », une voix sans nom, ou le Seigneur lui-même, somme le Prophète Muhammad de choisir s’il veut être un prophète roi ou un prophète serviteur. L’alternative oppose deux types prophétiques qui ont l’un et l’autre marqué le portrait traditionnel de Muhammad : en tant que « prophète roi », Muhammad est le paradigme de la souveraineté, en continuité avec les modèles bibliques et coraniques de la royauté sacrée ; en tant que « prophète serviteur », il incarne l’idéal de la soumission à Dieu énoncé par l’épithète biblique et coranique « serviteur de Dieu ». Dans le Coran, cette épithète désigne également des prophètes ayant reçu de Dieu la « royauté » (mulk) et des prophètes qui n’ont pas été des rois (Brockopp, 2004 : 577). La distinction, voire l’opposition, entre le roi et le serviteur est développée dans la tradition...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Samuela Pagani, « « Roi ou serviteur » ? La tentation du Prophète, ou le choix d’un modèle », Archives de sciences sociales des religions, 178 | 2017, 43-68.

Référence électronique

Samuela Pagani, « « Roi ou serviteur » ? La tentation du Prophète, ou le choix d’un modèle », Archives de sciences sociales des religions [En ligne], 178 | Avril-juin 2017, mis en ligne le 01 juin 2019, consulté le 19 juin 2018. URL : http://journals.openedition.org/assr/29397 ; DOI : 10.4000/assr.29397

Haut de page

Droits d’auteur

© Archives de sciences sociales des religions

Haut de page
  • Logo Éditions de l’EHESS
  • OpenEdition Journals