Navigation – Plan du site
Le prophète dans les premières vocations mystiques

Transmission du hadith et modèle prophétique chez les premiers soufis

Transmission of the hadith and prophetic model in early Sufism
Transmisión del hadith y modelo profético entre los primeros sufís
Jean-Jacques Thibon
p. 71-88

Résumés

Au début du ve/xie siècle, l’attachement de nombreux soufis à la collecte, à la transmission et à l’exégèse du hadith représente déjà une forme de dévotion à la personne du Prophète. La chaîne de transmission (isnâd) des hadiths n’est plus seulement perçue comme la garante de l’authenticité de la parole prophétique, elle porte également la trace de la présence du Prophète qui chemine à travers les générations de transmetteurs. De ce fait, elle peut être perçue comme une relique transmise avec ferveur. Cette nouvelle dimension de l’isnâd est à relier avec l’émergence progressive, vers la fin du ive/xe siècle, d’une part du modèle prophétique comme source fondamentale de la voie spirituelle et d’autre part de la formalisation du rôle et du statut du maître spirituel dans l’éducation des disciples. L’enseignement du Prophète, collecté sous forme de sentences selon les normes des traditionalistes, reçoit un statut similaire à celui du hadith.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible ici même en janvier 2021.
Consulter cet article sur Cairn

Plan

L’amour du Prophète
La transmission du hadith et sa fonction
L’imitation de la sunna (ittibâ‘ al-sunna) et la conformité au Prophète (ittibâ‘ al-nabî) dans les Tabaqât al-sûfiyya
Le modèle prophétique et la figure du maître
Émergence de la figure du maître

Aperçu du texte

La vénération attachée à la personne du Prophète est une donnée indiscutable dans l’ensemble du monde musulman, traversant toutes les époques depuis l’origine même de l’islam. Toutefois, les modalités qu’elle emprunte présentent une infinie variété, et cette diversité mérite d’être interrogée afin de dégager les spécificités d’un temps, d’un lieu ou d’un groupe particulier dans son rapport à celui qui a fait converger sur sa personne ces manifestations d’attachement, d’amour et de vénération. En centrant notre propos sur la période fondatrice du soufisme qui va du iiie/viiie au ve/xie siècle, nous nous interrogeons sur la manière dont les premiers soufis appréhendent la personne du Prophète. Celle-ci fait-elle l’objet d’une vénération particulière ? Et si oui, comment se manifeste-t-elle ? Dans un premier temps, nous nous sommes attachés aux liens entre la transmission du hadith (la tradition prophétique) et le soufisme et à ses conséquences. La constitution des grands corpus de had...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jean-Jacques Thibon, « Transmission du hadith et modèle prophétique chez les premiers soufis », Archives de sciences sociales des religions, 178 | 2017, 71-88.

Référence électronique

Jean-Jacques Thibon, « Transmission du hadith et modèle prophétique chez les premiers soufis », Archives de sciences sociales des religions [En ligne], 178 | Avril-juin 2017, mis en ligne le 01 juin 2019, consulté le 21 avril 2018. URL : http://journals.openedition.org/assr/29414 ; DOI : 10.4000/assr.29414

Haut de page

Auteur

Jean-Jacques Thibon

Centre de Recherches Moyen-Orient Méditerranée (Cermom) Inalco –

Haut de page

Droits d’auteur

© Archives de sciences sociales des religions

Haut de page
  • Logo Éditions de l’EHESS
  • OpenEdition Journals