Navigation – Plan du site
Varia

De la liane à la croix en Amazonie péruvienne

Les transformations du rituel d’ayahuasca dans un centre chamanique
From the liana to the cross. Institutional Transformations, Ritual Innovations and Socialization of Hallucinations in a Shamanic Center in the Peruvian Amazon
Desde la liana hasta la cruz en la Amazonía peruana. Las transformaciones del ritual de ayahuasca en un centro chamánico
David Dupuis
p. 279-296

Résumés

Le centre Takiwasi est une communauté thérapeutique qui a joué un rôle pionnier dans l’émergence du tourisme chamanique en Amazonie péruvienne. Si le dispositif rituel proposé est caractérisé par la mobilisation de certains outils du curanderismo, l’évolution diachronique des pratiques de l’institution est marquée par le recours grandissant à des éléments empruntés à la tradition catholique. Je décris ici les étapes et les ressorts de ces transformations qui font désormais de Takiwasi un cas unique dans le paysage régional. Si les transformations de l’institution peuvent être éclairées par un contexte social caractérisé par l’émergence du tourisme chamanique et sa condamnation par les pouvoirs publics, je montre ici qu’elles s’enracinent dans l’expérience rituelle des officiants et dans des opérations de socialisation des hallucinations mobilisant divers acteurs.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible ici même en janvier 2021.
Consulter cet article sur Cairn

Plan

Du traitement psychédélique des addictions au tourisme chamanique
Tourisme chamanique et séminaires
Un mouvement religieux transnational en quête de légitimité ?
Un mouvement religieux transnational en quête de légitimité ?
Les racines des innovations rituelles : « indications » et discernement

Aperçu du texte

Aux abords de la ville de Tarapoto, en Haute Amazonie péruvienne, à la nuit tombée. Les participants rejoignent la maloca et s’assoient sur l’un des coussins disposés en demi-cercle. Au centre de l’espace rituel, des icônes représentant le Christ, la Vierge et saint Michel surplombent le maître de cérémonie. À ses côtés se trouvent les autres officiants ainsi qu’un prêtre catholique. À ses pieds sont déposés, sur un tissu, ses outils rituels : récipients de macération de tabac, d’ayahuasca, d’eau et de sel à exorciser, de camphre, de parfums ou d’huile d’onction. S’y ajoutent quelques extraits végétaux (écorce de cannelle, racine de réglisse, branches de basilic) ainsi que des artefacts évoquant la tradition catholique : médaille de saint Benoît, icônes, crucifix, chapelet, rosaire.

Une fois que chacun a pris sa place, le maître de cérémonie rappelle brièvement les règles qu’il conviendra de respecter dans les heures qui suivent : aucun participant n’est autorisé à quitter les lieux ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

David Dupuis, « De la liane à la croix en Amazonie péruvienne », Archives de sciences sociales des religions, 178 | 2017, 279-296.

Référence électronique

David Dupuis, « De la liane à la croix en Amazonie péruvienne », Archives de sciences sociales des religions [En ligne], 178 | Avril-juin 2017, mis en ligne le 01 juin 2019, consulté le 10 décembre 2018. URL : http://journals.openedition.org/assr/29546 ; DOI : 10.4000/assr.29546

Haut de page

Auteur

David Dupuis

Durham University, Fondation Fyssen –

Haut de page

Droits d’auteur

© Archives de sciences sociales des religions

Haut de page
  • Logo Éditions de l’EHESS
  • OpenEdition Journals