Navigation – Plan du site
Sociologies catholiques

Introduction

Olivier Chatelan
p. 17-24

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral en libre accès disponible sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible ici même en janvier 2021.
Consulter cet article sur Cairn

Aperçu du texte

La période de « sociologie religieuse » en France renvoie dans son acception la plus communément admise à celle des « enquêtes Boulard », cet effort collectif titanesque de collecte et d’analyse de données statistiques et cartographiques destiné à appuyer l’apostolat. L’objet est aujourd’hui bien balisé et de mieux en mieux connu, depuis sa genèse autour de Gabriel Le Bras jusqu’à l’extinction des recensements de pratique religieuse et les synthèses qui les ont suivis à la fin des années 1960. Cette sociologie pastorale peut assurément être qualifiée de catholique, tant par son affiliation (elle est produite essentiellement par et pour des clercs) que par sa raison d’être (connaître le profil des fidèles pour identifier et remédier aux failles de la christianisation). Pourtant, elle ne s’est pas dite comme telle. C’est l’objet de l’investigation, à savoir la pratique variable des rites de passage – identifiée à la « religion » – qui a donné son nom à ce type de démarche empirique. I...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Olivier Chatelan, « Introduction », Archives de sciences sociales des religions, 179 | 2017, 17-24.

Référence électronique

Olivier Chatelan, « Introduction », Archives de sciences sociales des religions [En ligne], 179 | Juillet-septembre 2017, mis en ligne le 01 septembre 2017, consulté le 15 juillet 2018. URL : http://journals.openedition.org/assr/29564

Haut de page

Auteur

Olivier Chatelan

Laboratoire de recherche historique Rhône-Alpes (LARHRA), Lyon – olivier.chatelan@univ-lyon3.fr

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Archives de sciences sociales des religions

Haut de page
  • Logo Éditions de l’EHESS
  • OpenEdition Journals