Navigation – Plan du site
Sociologies catholiques

L’école de Le Play : une propédeutique de la sociologie catholique

Le cas du clergé (1856-1914)
The school of Le Play: a propedeutics of Catholic sociology. The case of the clergy (1856-1914)
La escuela de Le Play: una propedéutica de la sociología católica. El caso del clero (1856-1914)
Antoine Savoye
p. 25-50

Résumés

L’école de Le Play : une propédeutique de la sociologie catholique. Le cas du clergé (1856-1914) Durant la deuxième moitié du xixe siècle, la science sociale de Frédéric Le Play recueille les suffrages de nombre de catholiques. L’examen de l’activité des cercles fondés par Le Play, puis par son disciple, l’abbé Henri de Tourville, montre l’ampleur de la participation du clergé à ce mouvement toléré, parfois encouragé, par la hiérarchie catholique. Comprenant des séculiers comme des réguliers, des dignitaires comme des servants de paroisses, le clergé engagé en science sociale contribue au développement de celle-ci selon différents registres (approfondissement théorique, investigation empirique, enseignement, œuvres sociales). Toutefois, cet engagement s’étiole au tournant du xixe et du xxe siècles, alors qu’émerge une sociologie « catholique », de plus en plus indépendante des milieux leplaysiens où, pourtant, ses fondateurs ont été formés.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible ici même en janvier 2021.
Consulter cet article sur Cairn

Plan

Une relation durable et protéiforme
Le temps de Le Play : édifier la science sociale
Religion et science sociale
Formation à la science sociale
Œuvres sociales
Le temps des continuateurs : déployer la science sociale
L’ingénierie sociale
Les enquêtes empiriques et historiques
La formation à la science sociale et l’enseignement
L’approfondissement théorique et méthodologique
Émergence et émancipation de la sociologie catholique
L’« ingratitude païenne » de la sociologie catholique

Aperçu du texte

Au cours de la deuxième moitié du xixe siècle, la science sociale de Frédéric Le Play, poursuivie et renouvelée par Henri de Tourville, a recueilli les suffrages de nombre de catholiques. Beaucoup ont rallié les groupements dédiés à l’étude des sociétés que Le Play et Tourville ont patronnés. Le clergé n’a pas été étranger à ce mouvement que l’Église a toléré dès lors que leur science sociale s’est avérée compatible avec la doctrine catholique. Nous nous proposons de brosser à grands traits, sur un demi-siècle, un panorama de ce clergé « leplaysien » (ou « tourvillo-leplaysien »), en nous limitant à la France. Ce panorama, divisé en deux grandes périodes, du vivant de Le Play et après Le Play, s’appuie sur des biographies d’acteurs. Nous essaierons en effet de mieux cerner qui fut ce clergé engagé en science sociale et quelle part il a pu prendre à son développement. Nous montrerons enfin que cette participation à l’École de Le Play ou à celle de Tourville s’est progressivement étio...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Antoine Savoye, « L’école de Le Play : une propédeutique de la sociologie catholique », Archives de sciences sociales des religions, 179 | 2017, 25-50.

Référence électronique

Antoine Savoye, « L’école de Le Play : une propédeutique de la sociologie catholique », Archives de sciences sociales des religions [En ligne], 179 | Juillet-septembre 2017, mis en ligne le 01 septembre 2019, consulté le 25 septembre 2018. URL : http://journals.openedition.org/assr/29566 ; DOI : 10.4000/assr.29566

Haut de page

Droits d’auteur

Archives de sciences sociales des religions

Haut de page
  • Logo Éditions de l’EHESS
  • OpenEdition Journals