Navigation – Plan du site
Référentiel islamique

Des normes financières islamiques et de leurs circulations en France et en Grande Bretagne

Islamic financial norms and their circulation in France and Great Britain
Normas financieras islámicas y su circulación en Francia y Gran Bretaña
Bochra Kammarti
p. 255-280

Résumés

Cet article analyse la sociogénèse du champ financier islamique en France et en Grande Bretagne à travers l’élaboration, la répartition, la circulation et l’utilisation des normes liées aux transactions islamiques. Cette sociogenèse révèle les dynamiques de créations sociales par l’interpénétration sémantique, juridique et sociale de référents islamiques, tout comme les résistances liées à l’apparition de ces référents en contextes nationaux séculiers. La dissémination des normes islamiques confronte les monopoles d’usages et de pensées européens, se dessine alors des frontières morales aux communautés nationales tout en les renouvelant.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible ici même en janvier 2021.
Consulter cet article sur Cairn

Plan

La production et la répartition de normes relatives au champ financier islamique
Sharîa, fiqh al-mu’âmalât, sharîa board et fatwas
La différence islamique en matière de financements
La création du Shari’a standards for Islamic financial institutions
Répartition des normes en Europe
La circulation des normes liées aux transactions islamiques : le cas de la France et de la Grande Bretagne
Des « frottements juridiques » en France
Les sharîa boards en Grande Bretagne, des instances consultatives et non décisionnaires
L’utilisation du référentiel juridique islamique en cas de litige devant les tribunaux britanniques
Méconnaissance et évitement : l’affaire Symphony Gems vs. l’Islamic Investment Company of the Gulf
Cécité et contournement : l'affaire Beximco vs. Shamil Bank
Doute et entendement : l’affaire Blom Development vs. Investement Dar Company
De la coexistence des deux répertoires (islamique et positif) en Grande Bretagne et en France

Aperçu du texte

La différence islamique en matière de financements s’observe par un ensemble de prescriptions et de normes issues de la sharîa – du Coran et de la Sunna (tradition prophétique) – se rapportant aux transactions, mu’âmalât. Ces prescriptions islamiques sont à l’origine d’un ensemble de contrats et de modes de financements qui unissent, de manière plus ou moins homogène, le champ de la finance islamique. Leur utilisation génère une réflexivité juridique qui s’est traduite par la production d’un corpus de références sémantiques, normatives et contractuelles. Avec leur circulation, en particulier en Europe, les instruments de la finance islamique sont amenés à être pensés et définis dans leurs dissensions avec les normes séculières locales. La sociogenèse de la finance islamique a été mise en œuvre par la coopération d’acteurs islamiques et séculiers (jurisconsultes musulmans, avocats, juristes, instances de réglementations financières, professionnels financiers, etc.), des traducteurs d...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Bochra Kammarti, « Des normes financières islamiques et de leurs circulations en France et en Grande Bretagne », Archives de sciences sociales des religions, 179 | 2017, 255-280.

Référence électronique

Bochra Kammarti, « Des normes financières islamiques et de leurs circulations en France et en Grande Bretagne », Archives de sciences sociales des religions [En ligne], 179 | Juillet-septembre 2017, mis en ligne le 01 septembre 2019, consulté le 24 mai 2018. URL : http://journals.openedition.org/assr/29671 ; DOI : 10.4000/assr.29671

Haut de page

Auteur

Bochra Kammarti

Centre d’études sociologiques et politiques Raymond Aron (CESPRA) – bocha.kammarti@gmail.com

Haut de page

Droits d’auteur

© Archives de sciences sociales des religions

Haut de page
  • Logo Éditions de l’EHESS
  • OpenEdition Journals