Navigation – Plan du site
Sociologies catholiques

Entre expertise économique et pastorale catholique

Louis-Joseph Lebret et la sociologie religieuse (1951-1958)
Between economic expertise and Catholic pastoral. Louis-Joseph Lebret and religious sociology (1951-1958)
Entre la experiencia económica y la pastoral católica. Louis-Joseph Lebret y la sociología religiosa (1951-1958)
Denis Pelletier
p. 167-192

Résumés

Entre 1951 et 1958, à la demande de l’épiscopat français, le père Lebret et ses collaborateurs d’Économie et Humanisme mirent leurs outils d’enquête sociale au service d’une sociologie religieuse à but pastoral. L’article étudie les conditions dans lesquelles le père Lebret initia ce travail, les réseaux qu’il mobilisa au sein du catholicisme français, les outils, les enquêtes et les ouvrages qui en résultèrent. L’œuvre de sociologie religieuse du père Lebret est un observatoire de la « passion sociologique » qui saisit l’Église de France au cours des deux décennies de l’après-guerre. Elle montre la circulation de modèles d’analyse entre sociologie générale et sociologie pastorale. Elle prend fin assez rapidement, lorsque Lebret s’oriente de plus en plus nettement vers un travail d’expert en développement dans le tiers-monde.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible ici même en janvier 2021.
Consulter cet article sur Cairn

Plan

1951. Une sortie de crise fondatrice
Une opération de sauvetage
Un mouvement privé de sa mouvance
Reconnaissance politique et réorganisation pastorale
Hommes et réseaux
Un dispositif éditorial et pédagogique
Les ambiguïtés d’une expertise
Figurer la déchristianisation : le diagramme « paroisse »
L’enquête entre catholicisme intransigeant et modernisation

Aperçu du texte

Dans un bilan de la sociologie française des religions paru en 1986, Émile Poulat faisait figurer le dominicain Louis-Joseph Lebret (1897-1966) aux côtés de l’abbé Fernand Boulard et du franciscain Jean-François Motte, comme l’une des trois principales figures de l’histoire de la sociologie pastorale en France (Poulat, 1986 : 396). Les pages qui suivent sont consacrées à cet aspect de l’itinéraire du père Lebret, qui n’a jamais été étudié. L’œuvre de « sociologie religieuse » de Lebret est assez mince, et correspond à une période bien délimitée de sa vie, entre 1951 et 1958. Mais elle est un bon observatoire de ce moment particulier au cours duquel l’Église de France fut saisie par la passion sociologique. Et cette minceur elle-même interroge, au regard de la place assignée à Lebret par l’épiscopat dans le dispositif mis en place au début des années 1950. J’envisagerai successivement les conditions dans lesquelles Lebret se retrouva engagé dans cette aventure, puis les réseaux et le...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Denis Pelletier, « Entre expertise économique et pastorale catholique », Archives de sciences sociales des religions, 179 | 2017, 167-192.

Référence électronique

Denis Pelletier, « Entre expertise économique et pastorale catholique », Archives de sciences sociales des religions [En ligne], 179 | Juillet-septembre 2017, mis en ligne le 01 septembre 2019, consulté le 23 mai 2018. URL : http://journals.openedition.org/assr/29693 ; DOI : 10.4000/assr.29693

Haut de page

Auteur

Denis Pelletier

Groupe Sociétés Religions Laïcités (GSRL) – École Pratique des Hautes Études – PSL Research University – denis.pelletier@gsrl.cnrs.fr

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Archives de sciences sociales des religions

Haut de page
  • Logo Éditions de l’EHESS
  • OpenEdition Journals