Navigation – Plan du site
Notes critiques

Ce que raconter veut dire

Commentaires actuels de deux grands textes anciens consacrés à Kr̥ṣṇa
Denis Matringe
p. 217-236
Référence(s) :

Couture André, Kr̥ṣṇa in the Harivaṁśa Vol. 1 : The Wonderful Play of a Cosmic God, New Delhi, DK Printworld, 2015, viii + 362 p., bibliographie, index général, index des passages cités

Couture André, Kr̥ṣṇa in the Harivaṁśa Vol. 2 : The Greatest of All Sovereigns and Masters, New Delhi, DK Printworld, 2017, viii + 514 p., bibliographie, index général, index des passages cités

Harivamsha, translated by Bibek Debroy, Gurgaon, Penguin Random House India, 2016, xvii + 443 p.

Hawley John Stratton, Into Sūr’s Ocean : Poetry, Context and Commentary, , Cambridge MA, Department of South Asian Studies, Harvard University, 2016, xvii + 1029 p., table de concordance, bibliographie, index des titres des poèmes en hindi, index des titres des poèmes en anglais, index de l’introduction, index des poèmes et des analyses

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible ici même en janvier 2021.
Consulter cet article sur Cairn

Plan

Introduction
Retour aux sources
Le poids des mots
Poèmes et poétique, épisodes et dramatis personae
Royaume, océan
Conclusion : la religion krisnaïte du Harivaśa au Sūrsāgar

Aperçu du texte

bansī Kāhan acaraj bajāī
Kr̥ṣṇa a joué de la flûte à merveille
Bullhe Śāh (c. 1680-1750, poète soufi du Panjab)

Introduction

Le peintre, graveur et sculpteur François Morellet (1926-2016), acteur majeur de l’abstraction géométrique dans la seconde moitié du xxe siècle, avait choisi de donner pour titre au recueil de ses écrits et entretiens de la période 1949-2010 un calembour homophonique bien connu et porteur d’un sens dont l’évidence s’impose : Mais comment taire mes commentaires. Les textes ainsi rassemblés par l’artiste révèlent, comme le souligne dans sa préface Henry-Claude Cousseau, alors directeur de l’École des beaux-arts de Paris, tous les paradoxes de l’œuvre et « en dévoilent le mieux les fonctionnements aussi bien apparents que secrets ».

On peut en effet présenter ainsi la fonction propre du commentaire, dont la tradition en ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Denis Matringe, « Ce que raconter veut dire », Archives de sciences sociales des religions, 180 | 2017, 217-236.

Référence électronique

Denis Matringe, « Ce que raconter veut dire », Archives de sciences sociales des religions [En ligne], 180 | octobre-décembre 2017, mis en ligne le 01 décembre 2019, consulté le 21 janvier 2019. URL : http://journals.openedition.org/assr/34519 ; DOI : 10.4000/assr.34519

Haut de page

Auteur

Denis Matringe

Centre d’Études de l’Inde et de l’Asie du Sud (EHESS-CNRS)

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Archives de sciences sociales des religions

Haut de page
  • Logo Éditions de l’EHESS
  • OpenEdition Journals