Navigation – Plan du site
Déplacements des frontières du politique et du religieux : pratiques, discours, images

Figures remixées des martyrs de la révolte en Syrie sur YouTube

Réinterprétations politiques et mémoires vernaculaires de la mort héroïque
Remixed figures of the revolt martyrs in Syria on YouTube. Political reinterpretations and vernacular memories of heroic death
Figuras remezcladas de los mártires de la rebelión en Siria en YouTube. Reinterpretaciones políticas y memorias vernáculas de muerte heroica
Cécile Boëx
p. 95-118

Résumés

À partir d’un corpus de vidéos d’hommage mises en ligne sur YouTube entre 2011 et 2014, cette contribution examine les modalités de la réappropriation du statut de martyr dans le contexte de la révolte puis de la guerre en Syrie. Ces vidéos permettent d’éclairer le foisonnement des références visuelles et sémantiques venant esquisser les contours d’une nouvelle grammaire du martyre, à la marge du pouvoir. Par quels procédés les différents acteurs engagés dans la révolte réinterprètent-ils cette catégorie ? À quels répertoires appartiennent les images, les textes et les sons qui incarnent, honorent et façonnent leur mémoire ? Il s’agit également de mieux comprendre comment le religieux et le politique s’agencent, s’hybrident et évoluent en fonction du statut des morts (civils, activistes et combattants) et du basculement de la révolte dans la guerre.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible ici même en janvier 2022.
Consulter cet article sur Cairn

Plan

Martyrs ordinaires. Témoins de la violence d’État, matrices de mobilisation et forces de subversion
Montages commémoratifs. Nommer, représenter, se souvenir
Devenirs martyr des manifestants
« Œil de la vérité », martyrs à la caméra
Les martyrs combattants : figures plurielles, récits ouverts
Réappropriations fragiles de l’histoire et de la mémoire

Aperçu du texte

La révolte en Syrie, qui s’est progressivement transformée en conflit armé, est l’événement protestataire et guerrier qui a le plus été filmé par ses protagonistes. Dès les premières manifestations en 2011, de nombreux participants filment avec leurs téléphones portables ou de petites caméras HD pour témoigner de l’ampleur de la mobilisation et de la brutalité de sa répression. En plus d’être un support d’information, la vidéo devient aussi un outil de coordination du mouvement, tout comme un vecteur d’actions protestataires particulièrement créatives (Boëx, 2013). Les manifestants, les activistes et par la suite les combattants, utilisent également la vidéo pour rendre hommage aux morts. Des dizaines de milliers de « clips » honorant la mémoire de « martyrs » [shahîd pl. shuhadâ’] ont ainsi été mises en ligne sur YouTube depuis 2011. Ces vidéos de quelques minutes apparai...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Cécile Boëx, « Figures remixées des martyrs de la révolte en Syrie sur YouTube », Archives de sciences sociales des religions, 181 | 2018, 95-118.

Référence électronique

Cécile Boëx, « Figures remixées des martyrs de la révolte en Syrie sur YouTube », Archives de sciences sociales des religions [En ligne], 181 | janvier-mars 2018, mis en ligne le 01 mars 2020, consulté le 19 avril 2019. URL : http://journals.openedition.org/assr/38526 ; DOI : 10.4000/assr.38526

Haut de page

Auteur

Cécile Boëx

Centre d’études en sciences sociales du religieux (CéSor) – cecile.boex@ehess.fr

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Archives de sciences sociales des religions

Haut de page
  • Logo Éditions de l’EHESS
  • OpenEdition Journals