Navigation – Plan du site
Varia

Franz Rosenzweig et la politique. Une lecture de ses écrits de guerre

Franz Rosenzweig and politics. A reading of his war writings
Franz Rosenzweig y la política. Una lectura de sus escritos de guerra
Bruno Quelennec
p. 313-331

Résumés

Franz Rosenzweig est aujourd’hui considéré comme un classique de la philosophie juive du xxe siècle. Après avoir été surtout mobilisé dans le dialogue interreligieux et dans la philosophie éthique, son opus magnum, l’Étoile de la rédemption (1921), est aujourd’hui également reçu dans le champ de la philosophie politique, où cette œuvre est présentée comme une critique radicale du nationalisme européen. Cependant, ces nouveaux travaux ignorent souvent les écrits politiques de Rosenzweig, rédigés au même moment que les premières esquisses de l’Étoile. Ces derniers révèlent pourtant que le philosophe soutient massivement la politique du Reich pendant la guerre et que, loin d’être un critique du nationalisme, il sympathise à l’époque avec l’idéologie « libéral-impérialiste » de Friedrich Naumann et son projet d’une Europe Centrale (Mitteleuropa) sous hégémonie allemande.

Haut de page

Note de l’auteur

Cet article reprend certains éléments du deuxième chapitre de mon travail de thèse, consacrée à la philosophie politique du jeune Leo Strauss (Quélennec, 2016).

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible ici même en janvier 2022.
Consulter cet article sur Cairn

Plan

Quel dépassement de l’État-Nation ?
Friedrich Naumann et le projet Mitteleuropa
Un « impérialisme de la rédemption » ?

Aperçu du texte

Franz Rosenzweig (1886-1929), figure centrale du mouvement de la « renaissance » juive-allemande de l’entre-deux-guerres, est aujourd’hui considéré, au même titre qu’Hermann Cohen ou Emmanuel Levinas, comme un classique de la philosophie juive du xxe siècle. Alors que son opus magnum, l’Étoile de la rédemption, a été longtemps principalement mobilisé dans le dialogue interreligieux et dans la philosophie pratique – où on l’a souvent présenté comme un précurseur d’une éthique de « l’altérité » –, les textes du philosophe sont également lus depuis quelques années dans le champ de la philosophie politique.

On doit cette nouvelle réception aux travaux de Stéphane Mosès (Mosès, 1982, 2006). Selon cet auteur, le triste spectacle de « l’affrontement sanglant des États européens au nom du principe des nationalités » (Mosès, 2006 : 84) lors de la Première Guerre Mondiale aurait mené Rosenzweig à développer...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Bruno Quelennec, « Franz Rosenzweig et la politique. Une lecture de ses écrits de guerre », Archives de sciences sociales des religions, 181 | 2018, 313-331.

Référence électronique

Bruno Quelennec, « Franz Rosenzweig et la politique. Une lecture de ses écrits de guerre », Archives de sciences sociales des religions [En ligne], 181 | janvier-mars 2018, mis en ligne le 01 mars 2020, consulté le 19 avril 2019. URL : http://journals.openedition.org/assr/38582 ; DOI : 10.4000/assr.38582

Haut de page

Auteur

Bruno Quelennec

Groupe de recherche sur la Culture de Weimar / Cresppa-Labtop – bruno.quelennec@hotmail.fr

Haut de page

Droits d’auteur

© Archives de sciences sociales des religions

Haut de page
  • Logo Éditions de l’EHESS
  • OpenEdition Journals