Navigation – Plan du site
Christianisme orthodoxe et économie dans le sud-est européen contemporain

Orthodox Christianity and Economic Development: A Critical Overview

Christianisme orthodoxe et développement économique : un aperçu critique
El cristianismo ortodoxo y el desarrollo económico: síntesis crítica
Vasilios N. Makrides
p. 23-43

Résumés

L’œuvre monumentale de Max Weber sur L’Éthique protestante et l’Esprit du Capitalisme a ouvert un débat qui continue jusqu’à aujourd’hui concernant l’impact des croyances religieuses sur les dispositions, l’action et les attitudes économiques. Sa thèse principale a été par la suite testée dans le contexte du christianisme orthodoxe. Weber lui-même, étant familier dans une certaine mesure avec le cas orthodoxe russe, a exprimé occasionnellement l’avis que ce type de christianisme était trop orienté vers l’au-delà pour produire une éthique économique et pour influencer de ce point de vue la société et la culture. Ce constat a été discuté par des chercheurs, de pays orthodoxes ou non, qui ont exprimé des opinions et des évaluations divergentes. Selon une idée largement partagée, le Christianisme orthodoxe est tenu pour responsable du retard de l’Europe de l’Est et du Sud-Est, y compris dans le domaine économique. Ce débat a pris de l’ampleur après l’effondrement du bloc de l’Est et le début des processus de démocratisation, de libéralisation et de transition vers une économie du marché. Dans ce contexte, de nombreuses voix se sont élevées pour souligner la corrélation plutôt négative entre christianisme orthodoxe et le développement économique. Ces critiques ont reçu des réponses variées, surtout dans le monde orthodoxe, concernant les spécificités culturelles et religieuses de l’orthodoxie. Le but de cet article est d’offrir un aperçu critique de ce thème, en s’appuyant sur des périodes différentes de l’histoire du christianisme orthodoxe et sur des exemples basés sur plusieurs cultures orthodoxes, et en montrant la complexité de l’ensemble du sujet qui se prête mal à une réponse unidirectionnelle et stéréotypée.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible ici même en janvier 2022.
Consulter cet article sur Cairn

Plan

Applying the Weberian paradigm to the Orthodox case
How different were Byzantine and Latin economies?
Successful Orthodox entrepreneurship and church economic activities
Post-communist and other legacies
Concluding remarks

Aperçu du texte

A cursory look at both the older and more recent literature on modernization and religion in countries with a predominant Orthodox culture suffices to show that the relationship between Orthodox Christianity (commonly called Orthodoxy) and modernity has been viewed as problematic, if not outspokenly negative (Makrides, 2012a). This is because, for historical and other reasons, Orthodox societies have largely stayed outside the realm of West European modernity and have thus been only partially influenced by it. The long Ottoman domination over the Balkans, as well as the multidimensional gap between Tsarist Russia and Western Europe account for this. Another important reason for this lag can be found in the pervasive Orthodox anti-Westernism, initially triggered by the historical tension and separation between the two Christian worlds in the East and West. Modernity with its major facets (e.g., rationalization, secularization, individualization) as a West European phenomenon was view...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Vasilios N. Makrides, « Orthodox Christianity and Economic Development: A Critical Overview », Archives de sciences sociales des religions, 185 | 2019, 23-43.

Référence électronique

Vasilios N. Makrides, « Orthodox Christianity and Economic Development: A Critical Overview », Archives de sciences sociales des religions [En ligne], 185 | janvier-mars 2019, mis en ligne le 01 janvier 2022, consulté le 21 février 2020. URL : http://journals.openedition.org/assr/39018 ; DOI : https://doi.org/10.4000/assr.39018

Haut de page

Auteur

Vasilios N. Makrides

University of Erfurt, Germany – vasilios.makrides@univ-erfurt.de

Haut de page

Droits d’auteur

© Archives de sciences sociales des religions

Haut de page
  • Logo Éditions de l’EHESS
  • OpenEdition Journals