Navigation – Plan du site
Varia

La révision de vie

Une pratique religieuse méconnue au cœur du catholicisme français
Life revision. An Unrecognized Religious Practice at the Heart of French Catholicism
La revisión de vida. Una práctica religiosa desconocida en el corazón del catolicismo francés
Anthony Favier
p. 141-162

Résumés

Cet article envisage la révision de vie comme une pratique importante du catholicisme français des années 1930 aux années 1980 pour la faire sortir de son relatif désintérêt dans la littérature scientifique actuelle. Si on peut percevoir la pratique comme étant l’un des ancêtres du « groupe de parole » contemporain, la révision de vie doit être également considérée dans sa dimension religieuse. Elle a pu répondre aux défis soulevés par le positionnement nouveau que souhaitaient avoir des militants, avec l’encouragement de l’institution, dans la société française d’après-guerre. Bien qu’elle n’ait pas eu les effets de reconquête religieuse initialement escomptés, qu’elle n’ait pas empêché la baisse de la pratique sacramentelle ni l’érosion des vocations religieuses et sacerdotales, la révision de vie a pu constituer un frein à la sécularisation en maintenant une présence religieuse dans des milieux réputés difficiles pastoralement. Peinant à s’adapter à la crise de la démocratie sociale et de la figure du militant qui y était associée, la pratique décline progressivement au cours des années 1970-1980. La révision de vie reflète donc un moment social et politique de la société française ainsi que la façon dont les groupes religieux, qui se réfèrent fortement à la tradition et à la continuité, sont en permanence acteurs d’innovations et témoins de mutations.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible ici même en janvier 2022.
Consulter cet article sur Cairn

Plan

Du « cercle d’étude » à la « révision de vie » (des origines de la JOC-F aux années 1940)
La révision de vie au cœur des « trente glorieuses » du militantisme d’Action catholique spécialisée (années 1940- années 1970)
Le contexte porteur de l’après-guerre
Le « fait de vie » : base et aboutissement de la révision
La révision de vie, outil de formation militante
Une pratique consacrée au moment du concile Vatican II ?
La révision de vie, élément central ou secondaire de la « crise catholique » ?
Les rendements décroissants du motif des « signes des temps »
La révision de vie comme outil de sécularisation
La révision comme lieu du « bricolage » catholique
Le devenir de la révision de vie dans un contexte d’évolution spirituelle (des années 1980 à nos jours)
Conclusion

Aperçu du texte

Si les pratiques religieuses peuvent susciter l’intérêt des historiens médiévistes et modernistes, l’histoire religieuse contemporaine, contrairement à la sociologie ou à l’anthropologie (Piette, 1999 : 271), s’est peu penchée sur la question. En France, la focalisation sur la sécularisation, notamment à travers l’étude minutieuse de l’érosion démographique dans l’assistance aux sacrements, s’est effectuée au détriment des autres pratiques développées par ceux qui restent croyants. Cela est particulièrement vrai pour la révision de vie en usage dans les mouvements de laïcs français à partir des années 1930.

Ce relatif silence de l’historiographie est d’autant plus surprenant que de nombreuses études renouvellent aujourd’hui l’intérêt pour les formes religieuses qui ne se réduisent pas à l’assistance au culte dominical. En témoignent de récents travaux sur le sacrement de la pénitence (Cuchet, 2015) ou la direction de conscience (Muller, 2019). D’un point de vue plus large, la pensée ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Anthony Favier, « La révision de vie », Archives de sciences sociales des religions, 186 | 2019, 141-162.

Référence électronique

Anthony Favier, « La révision de vie », Archives de sciences sociales des religions [En ligne], 186 | avril-juin 2019, mis en ligne le 06 janvier 2022, consulté le 15 septembre 2019. URL : http://journals.openedition.org/assr/45726 ; DOI : 10.4000/assr.45726

Haut de page

Auteur

Anthony Favier

Laboratoire de recherche historique Rhône-Alpes – anthony.favier@live.com

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Archives de sciences sociales des religions

Haut de page
  • Logo Éditions de l’EHESS
  • OpenEdition Journals