Navigation – Plan du site
Pluralités au sein du chiisme

La vie quotidienne des étudiants de la hozeh de Qom

The daily life of Hozeh students in Qom
La vida cotidiana de los estudiantes del hozeh de Qom
La vita quotidiana degli studenti della hozeh di Qom
Mahdi Soleimanieh
p. 95-107

Résumés

Les écoles religieuses qui constituent la hozeh de la ville sainte de Qom forment les clercs selon des modalités qui ont changé depuis la révolution : une politique de bureaucratisation, de centralisation et de contrôle de l’État en a précipité la modernisation. Une enquête qualitative menée auprès d’étudiants, mais aussi d’enseignants, révèle leurs motivations à s’engager dans cette formation religieuse, décrit leur rythme de vie au quotidien et montre les conditions et les enjeux de la profession qu’ils exercent déjà, parallèlement à leurs études. Ainsi sont abordés des nouveaux modes de prédication, l’utilisation d’Internet et des chaînes satellitaires. Un dernier point portant sur leur comportement dans leur vie conjugale achève de brosser un paysage avec deux pôles, l’un traditionnel et l’autre réformiste, et de voir poindre un nouveau type de clerc, le bureaucrate.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible ici même en janvier 2023.
Consulter cet article sur Cairn

Plan

La hozeh aujourd’hui
Les participants à l’enquête
Devenir talabeh : une décision difficile 
Le rythme de vie quotidien des tollâb
De la chaire au weblog : les tollâb en quête d’un nouvel auditoire
Vers une hozeh numérique
Scènes de la vie conjugale
Conclusion

Aperçu du texte

Cette étude se fonde sur une enquête de terrain qualitative menée dans la ville de Qom, située à 125 kilomètres de Téhéran. Qom, ville sainte du chiisme, abrite le mausolée de Fâtemeh Ma’sumeh, sœur du huitième imam. Avec plus de 100 000 étudiants en sciences religieuses, elle est également devenue un centre de savoir religieux qui s’est développé à partir des années 1920, puis après l’avènement de la République islamique. Des entretiens approfondis ont été réalisés avec onze personnes : neuf étudiants (tollâb) de la hozeh et deux enseignants en sciences religieuses. Pour compléter les informations orales recueillies, des observations ont été effectuées au sein des écoles et aux domiciles des tollâb afin de mieux cerner leurs manières de vivre, de se comporter et de se vêtir.

La hozeh aujourd’hui

En Iran, la hozeh est constituée d’un ensemble d’écoles qui dispensent un enseignement en sciences religieuses islamiques. On en trouve aujourd’hui dans la plupart des villes d’Iran. La plus ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Mahdi Soleimanieh, « La vie quotidienne des étudiants de la hozeh de Qom », Archives de sciences sociales des religions, 189 | 2020, 95-107.

Référence électronique

Mahdi Soleimanieh, « La vie quotidienne des étudiants de la hozeh de Qom », Archives de sciences sociales des religions [En ligne], 189 | janvier-mars 2020, mis en ligne le 02 janvier 2023, consulté le 29 mai 2020. URL : http://journals.openedition.org/assr/50102 ; DOI : https://doi.org/10.4000/assr.50102

Haut de page

Auteur

Mahdi Soleimanieh

Université de Téhéran – msoleimanieh@alumni.ut.ac.ir

Haut de page

Droits d’auteur

© Archives de sciences sociales des religions

Haut de page
  • Logo Éditions de l’EHESS
  • OpenEdition Journals