Navigation – Plan du site
Autour de Comte et Saint-Simon. Reconfigurations socio-religieuses post-révolutionnaires

George Sand et l’Église de l’avenir

À propos de Spiridion et de quelques autres œuvres
George Sand and the Church of the future. About Spiridion and some other works
George Sand y la Iglesia del futuro. Sobre Spiridion y algunas otras obras
George Sand e la Chiesa del futuro. A proposito di Spiridion e di qualche altra opera
Patrick Henriet
p. 143-161

Résumés

Cet article s’intéresse aux livres de la période « prophétique » de George Sand (fin des années 1830 et début des années 1840) du point de vue de la pensée « ecclésiale » de l’auteure. Un critique contemporain écrivait à propos de Spiridion qu’on y trouvait « la prédication ardente d’une religion nouvelle » et Sand parle elle-même à plusieurs reprises de la « religion de l’avenir ». Ses œuvres les plus importantes à cet égard sont La comtesse de Rudolstadt et Spiridion. Le modèle de l’amélioration humaine et sociale était ecclésial et, s’il impliquait le sacrifice de l’Église ancienne, c’était pour en construite une nouvelle, non moins religieuse mais dégagée des faux dogmes et des rites desséchants. L’Histoire avait un sens et menait vers un grand et beau temple au fronton duquel on pouvait lire la devise « Liberté, égalité, fraternité ».

Haut de page

Entrées d’index

Palabras claves :

Iglesia, futuro, herejía, joaquinismo, progreso
Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible ici même en janvier 2023.
Consulter cet article

Plan

« Une religion est passée, une autre va venir ». Spiridion et le règne du Saint-Esprit
« Élargir l’enceinte » : de l’anticléricalisme à l’Église de l’avenir
« Notre sainte mère l’hérésie » : ésotérisme, hérésiarques du passé, progrès

Aperçu du texte

On lit peu George Sand aujourd’hui et on la connaît généralement mal. Ne subsistent dans l’imaginaire le plus commun que les romans champêtres et, éventuellement, les écrits autobiographiques. Des livres tels que Consuelo, La comtesse de Rudolstadt et plus encore Spiridion forment donc comme un angle mort de la littérature romantique et utopique du xixe siècle dans sa dimension la plus directement prophétique. Révélateur est à cet égard le choix d’une collection aussi prestigieuse que « La Pléiade », dans laquelle on ne trouvait jusqu’en 2019 que l’Histoire de ma vie, les récents volumes consacrés à l’œuvre romanesque ne reprenant aucun des ouvrages commentés ici. De tous les grands écrivains français du xixe siècle, la dame de Nohant est sans doute la plus mal servie. L’immense succès de ses ouvrages les moins lus aujourd’hui, mais aussi le très grand prestige dont ils jouirent jadis auprès de personnalités parfois très diverses, rappellent cependant la grande influence qu’elle exe...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Patrick Henriet, « George Sand et l’Église de l’avenir », Archives de sciences sociales des religions, 190 | 2020, 143-161.

Référence électronique

Patrick Henriet, « George Sand et l’Église de l’avenir », Archives de sciences sociales des religions [En ligne], 190 | avril-juin, mis en ligne le 03 janvier 2023, consulté le 11 juillet 2020. URL : http://journals.openedition.org/assr/50887 ; DOI : https://doi.org/10.4000/assr.50887

Haut de page

Auteur

Patrick Henriet

École Pratique des Hautes Études, Saprat, PSL – henriet111@orange.fr

Haut de page

Droits d’auteur

© Archives de sciences sociales des religions

Haut de page
  • Logo Éditions de l’EHESS
  • OpenEdition Journals