Navigation – Plan du site

AccueilNuméros191L’argent des fidèlesFinances missionnaires et salut d...

L’argent des fidèles

Finances missionnaires et salut des laïcs

La donation de Juan Clemente de Fuentes, marchand des Andes, à la Compagnie de Jésus au milieu du xviie siècle
Missionary finances and salvation of the laity. The donation of Juan Clemente de Fuentes, merchant of the Andes, to the Society of Jesus in the mid-17th century
Finanzas misioneras y salvación de los laicos. La donación de Juan Clemente de Fuentes, comerciante de los Andes, a la Compañía de Jesús a mediados del siglo xvii
Finanze missionarie e salvezza dei laici. La donazione di Juan Clemente de Fuentes, mercante delle Ande, alla Compagnia di Gesù a metà del xvii secolo
Aliocha Maldavsky
p. 21-43

Résumés

Le legs pieux de Juan Clemente de Fuentes, un marchand mort en 1640, ayant déposé à la fois son âme et ses biens chez les jésuites de Lima, révèle clairement les motivations missionnaires du donateur. Il insiste en effet sur un usage exclusivement destiné à l’évangélisation pour les 50 000 pesos qu’il lègue à la Compagnie de Jésus. Cette exigence a généré un conflit parmi les jésuites au sujet du destin qu’il fallait donner à la somme léguée. Un tel geste invite à prendre en considération aussi bien le contexte andin que la culture politique et religieuse partagée par les habitants des Indes occidentales avec les sujets européens de la Monarchie catholique. Ce dossier alimente la réflexion sur le financement de la religion par les laïcs et leur investissement dans les institutions religieuses. Il éclaire le phénomène missionnaire dans une perspective laïque et rend compte de la diversité des acteurs de la construction d’un espace chrétien dans la situation coloniale ibéro-américaine d’Ancien régime.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible ici même en janvier 2023.
Consulter cet article

Plan

Un marchand qui investit dans la religion
Le marchand et les missions andines des jésuites au xviie siècle
Les missionnaires et le marchand
Conclusion

Aperçu du texte

Dans le premier tiers du xviie siècle, un riche marchand espagnol des Andes effectue un important legs pieux à la Compagnie de Jésus, afin de financer des missions d’évangélisation auprès des Indiens. La documentation produite par ce legs rend compte de la rencontre des motivations spirituelles d’un laïc et des inquiétudes temporelles des religieux, dans un contexte de fragilité économique et de renouveau des activités missionnaires pour les jésuites dans cette région, à partir des années 1630. Alors que l’historiographie sur le rapport des religieux à l’argent insiste sur la capacité de ceux-ci à s’adapter à la diversité des situations, ce dossier peut nourrir une réflexion plus vaste sur la façon dont les laïcs s’investissent dans les institutions religieuses et contribuent à les financer. Il permet de mieux comprendre le phénomène missionnaire, mais aussi la diversité des acteurs de la construction d’un espace chrétien dans la situation coloniale ibéro-américaine d’Ancien régime....

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Aliocha Maldavsky, « Finances missionnaires et salut des laïcs », Archives de sciences sociales des religions, 191 | 2020, 21-43.

Référence électronique

Aliocha Maldavsky, « Finances missionnaires et salut des laïcs », Archives de sciences sociales des religions [En ligne], 191 | juillet-septembre 2020, mis en ligne le 04 janvier 2023, consulté le 27 octobre 2020. URL : http://journals.openedition.org/assr/51621 ; DOI : https://doi.org/10.4000/assr.51621

Haut de page

Auteur

Aliocha Maldavsky

Université Paris Nanterre, UMR Mondes américains – aliocha.maldavsky@parisnanterre.fr

Haut de page

Droits d’auteur

© Archives de sciences sociales des religions

Haut de page
  • Logo Éditions de l’EHESS
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search