Navigation – Plan du site

AccueilNuméros192Notes critiquesActualité des études sur les hindous

Notes critiques

Actualité des études sur les hindous

News from studies about Hindus
Actualidad de los estudios sobre les hindúes
Novità degli studi sugli hindou
Catherine Clémentin-Ojha
p. 59-73
Référence(s) :

De Rohit, A People’s Constitution. The Everyday Life of Law in the Indian Republic, Princeton, Princeton University Press, 2018, 296 p.

Hawley John Stratton, Krishna’s Playground. Vrindavan in the 21st Century, New Delhi, Oxford University Press, 2020, 361 p.

Olivelle Patrick (ed.), Gṛhastha. The Householder in Ancient Indian Religious Culture, New York, Oxford University Press, 2019, 267 p.

Saunders Jennifer B., Imagining Religious Communities. Transnational Hindus and their Narrative Performances, New York, Oxford University Press, 2019, 246 p.

Stevens John A., Keshab. Bengal’s Forgotten Prophet, Londres, Hurst, 2018, 309 p.

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible ici même en janvier 2024.
Consulter cet article

Plan

Normes de conduite anciennes ou l’invention du gṛhastha
Aspirations contraires pendant l’époque coloniale : la vie de Keshab Chandra Sen
Aspirations contraires à Vrindavan au xxie siècle
Aspirations contrariées. La vache est entrée dans la Constitution (1950) : oui, mais quelle vache ?
Rester hindou loin de la société hindoue

Aperçu du texte

L’homo religiosus hindou authentique vit-il dans le monde ou hors-du-monde, est-il « maître de maison » (gṛhastha) ou plutôt renonçant ? Qu’on la formule dans les termes sociologiques de Max Weber (1921) ou dans ceux sanskrits de l’idéologie brahmanique, cette question structure la littérature hindoue ancienne, normative comme narrative ; elle occupe aussi une large partie de l’historiographie de l’hindouisme. Deux éminents sociologues, l’un français, Louis Dumont, l’autre indien, Triloki Nath Madan, ont examiné la tension que la compétition entre les deux idéaux de vie masculins signale, l’un en s’intéressant à la figure du renonçant, l’autre à celle du maître de maison. Mais tandis que les travaux de Dumont sur le renonçant comme individu-hors-du-monde annonçant l’individu-dans-le-monde moderne sont bien connus, ceux de Madan le sont moins en dehors des cercles indianistes. Or ils montrent que la bonne vie, dans les représentations que les hommes hindous mariés (de haute caste) s’...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Catherine Clémentin-Ojha, « Actualité des études sur les hindous », Archives de sciences sociales des religions, 192 | 2020, 59-73.

Référence électronique

Catherine Clémentin-Ojha, « Actualité des études sur les hindous », Archives de sciences sociales des religions [En ligne], 192 | octobre-décembre 2020, mis en ligne le 01 janvier 2024, consulté le 06 mars 2021. URL : http://journals.openedition.org/assr/52103 ; DOI : https://doi.org/10.4000/assr.52103

Haut de page

Auteur

Catherine Clémentin-Ojha

CEIAS (EHESS-CNRS) – catherine.clementin-ojha@ehess.fr

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Archives de sciences sociales des religions

Haut de page
  • Logo Éditions de l’EHESS
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search