Navigation – Plan du site

AccueilNuméros192Notes critiquesGérer l’altérité religieuse

Notes critiques

Gérer l’altérité religieuse

Islam, catholicisme et laïcité en France, au Maghreb et au Québec
Managing religious otherness. Islam, Catholicism and secularism in France, the Maghreb and Quebec
Administrar la alteridad religiosa. El Islam, el Catolicismo y el Laicismo en Francia, el Magreb y Quebec
Gestire l'alterità religiosa. Islam, cattolicesimo e laicità in Francia, Maghreb e Quebec
Jacques Palard
p. 75-86
Référence(s) :

Lavoie Bertrand, La fonctionnaire et le hijab. Liberté de religion et laïcité dans les institutions publiques québécoises, Montréal, Les Presses de l’Université de Montréal, 2018, 199 p.

Prudhomme Claude (dir.), « Catholiques français et musulmans du monde maghrébin : un passé qui ne passe pas ? », Histoire, Monde & Cultures religieuses, Paris, Karthala, 44, 2018, p. 7-165.

Saaïdia Oissila, L’Algérie catholique. Une histoire de l’Église catholique en Algérie. xixe-xxie siècles, préface de Jacques Frémeaux, Paris, CNRS Éditions, 2018, 314 p.

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible ici même en janvier 2024.
Consulter cet article

Aperçu du texte

Si l’anthropologie est d’abord une anthropologie de l’anthropologie des autres, c’est parce qu’il n’y a pas de société qui n’ait, de manière plus ou moins stricte, défini une série de rapports « normaux » (institués et symbolisés) entre générations, entre aînés et cadets, entre hommes et femmes, entre alliés, entre lignages, entre classes d’âge, entre hommes libres et captifs, indigènes et étrangers, etc. La première tâche de l’anthropologue est d’établir cette carte de l’identité et de l’altérité relative (Augé, 1994 : 10).

Cette tâche, à laquelle ne saurait échapper nulle recherche en sciences sociales, se fonde sur un postulat, celui qui conduit à penser l’autre autrement que comme un étranger. En effet, « c’est toujours une réflexion sur l’altérité qui précède et permet toute définition identitaire » (Augé, 2010 : 84). La sphère religieuse offre sans aucun doute aujourd’hui plus qu’hier un terrain privilégié pour une telle démarche. Précisément, Anne-Sophie Lamine voit dans le tr...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jacques Palard, « Gérer l’altérité religieuse », Archives de sciences sociales des religions, 192 | 2020, 75-86.

Référence électronique

Jacques Palard, « Gérer l’altérité religieuse », Archives de sciences sociales des religions [En ligne], 192 | octobre-décembre 2020, mis en ligne le 01 janvier 2024, consulté le 06 mars 2021. URL : http://journals.openedition.org/assr/52128 ; DOI : https://doi.org/10.4000/assr.52128

Haut de page

Auteur

Jacques Palard

Centre Émile-Durkheim, Sciences Po Bordeaux – j.palard@sciencespobordeaux.fr

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Archives de sciences sociales des religions

Haut de page
  • Logo Éditions de l’EHESS
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search