Navigation – Plan du site

AccueilNuméros193Réguler les pluralités religieuse...Ritual Terroir

Réguler les pluralités religieuses : mondes indiens et chinois comparés

Ritual Terroir

The Generation of Site-Specific Vitality
Le « terroir rituel ». La production locale d’une vitalité d’origine
El "terruño ritual". La producción local de vitalidad original
Il "territorio rituale". La produzione locale di una vitalità d'origine
Adam Yuet Chau
p. 25-54

Résumés

Le terme français « terroir » est entré dans la langue anglaise en s’appliquant à peu près aux mêmes références viticoles et culinaires. Malgré ses proches cousins anglais terrain et territory, « terroir » signifie bien davantage que le seul rapport à une « terre ». C’est un « assemblage » original et dynamique, composé de tous les éléments qui contribuent aux qualités uniques d’un produit (vin, foie gras ou champignons) : climat, météorologie, topographie, sol, précipitations, drainage, ensoleillement, sinistres, environnement (flore et faune), interventions humaines telles l’irrigation, l’usage d’engrais, le désherbage, l’introduction de cultivars et autres bio-éléments, la fermentation et autres procédures de bonification, la fabrication et la manutention, etc. Construction intentionnelle et moderne, le « terroir » s’inscrit en réaction contre une production de masse jugée « sans âme », contre des aliments et des boissons sans traçabilité d’origine parce qu’ils sont produits à l’échelle globale, à l’aide d’engrais chimiques ou d’aliments industriels, puis mélangés et conditionnés. Je propose d’étudier la fabrique de sites religieux à forte intensité à travers le prisme du « terroir rituel », à partir d’exemples de pratiques religieuses chinoises tirées de mon propre travail de terrain. Tout comme la nourriture et les boissons, certaines pratiques religieuses sont très faciles à transposer d’un lieu à l’autre et, en dépit de leur capacité à s’adapter à des conditions locales, leur prospérité mondiale (qu’il s’agisse du bouddhisme zen, du christianisme évangélique, du bouddhisme tibétain, de l’islam postcolonial et post-guerre froide) repose précisément sur la déconnexion entre ces pratiques et leur site ou leur terroir d’origine. À l’inverse, certaines pratiques religieuses s’enracinent de manière décisive dans l’espace de sites religieux spécifiques dont elles tirent leur puissance spirituelle. J’analyse ici le cas exemplaire de la Vallée du Roi Dragon (Longwanggou), au centre-nord de la Chine, pour illustrer ce travail du terroir rituel. Comme tous les cultes locaux, la réputation et l’efficacité du Roi Dragon dépendent d’un ensemble de caractéristiques, tout à la fois géographiques et humaines, spécifiques à ce site.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible ici même en janvier 2024.
Consulter cet article

Plan

Terroir, Local Cults and Ritual Terroir
The Black Dragon King Temple in Northcentral China
The Dragon King Valley as a Site
Re-Branding the Dragon King Valley into the Black Dragon Pool
The Heilongtan Civil Hilly Land Arboretum
The Black Dragon King Temple Festival
Temple Inscriptions
Being Incorporated by Daoism and Incorporating Daoism
Conclusion

Aperçu du texte

Terroir, Local Cults and Ritual Terroir

In this article I explore the dynamic interaction between place/site and ritual practice using a case study from China. I propose the concept of "ritual terroir" to characterise this dynamic interaction and suggest the concept’s broad applicability, especially in China and India, where the size of the two countries guarantees geographical and cultural differentiation as well as site specificities.

At the heart of my article is the construction of local cults. China has its fair share of translocal, nation-wide and universalist religious traditions which contribute to forming China’s religious diversity (though all of these have inevitably been subject to locale-specific transformations and elaborations). Yet the far greater force in forming and moulding this religious diversity comes from very localised deity cults. These cults have been built around a dizzyingly wide variety of deities (including deity-like spirits such as hungry ghosts), than...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Adam Yuet Chau, « Ritual Terroir », Archives de sciences sociales des religions, 193 | 2021, 25-54.

Référence électronique

Adam Yuet Chau, « Ritual Terroir », Archives de sciences sociales des religions [En ligne], 193 | janvier-mars 2021, mis en ligne le 02 janvier 2024, consulté le 07 mai 2021. URL : http://journals.openedition.org/assr/58331 ; DOI : https://doi.org/10.4000/assr.58331

Haut de page

Auteur

Adam Yuet Chau

St John's College, Cambridge – ayc25@cam.ac.uk

Haut de page

Droits d’auteur

© Archives de sciences sociales des religions

Haut de page
  • Logo Éditions de l’EHESS
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search