Navigation – Plan du site

AccueilNuméros194VariasRéduction d’Indiens, domesticatio...

Varias

Réduction d’Indiens, domestication de missionnaires

Les Guarayos face aux franciscains (Amazonie bolivienne, xixe-xxie siècles)
Domesticating missionaries in Indian reductions: relationships between Guarayo and Franciscans in Bolivian Amazonia (19th-21st centuries)
La domesticación de los misionarios por los indios reducidos: relaciones entre guarayos y franciscanos en la Amazonia boliviana (siglos xix- xxi)
Cédric Yvinec
p. 31-52

Résumés

Les Guarayos d’Amazonie bolivienne entretiennent un rapport paradoxal avec les missionnaires franciscains qui les ont christianisés au xixe siècle. Ils sont très attachés à ces prêtres auxquels ils attribuent un rôle politique fondateur mais ils soulignent aussi la dimension violente ou destructrice, sur le plan culturel et social, de l’action de nombre de leurs représentants, dont les mœurs (débauche, polygamie, sorcellerie) se seraient souvent fortement écartées des normes catholiques. Cette relation paradoxale peut s’expliquer par la place à la fois centrale et extérieure que le curé a longtemps occupé dans la morphologie sociale guaraya.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible ici même en janvier 2024.
Consulter cet article

Plan

Introduction
Contexte ethnographique
La réduction par les franciscains
Critères et degrés du catholicisme guarayo
Violence et productivité des prêtres
Le curé dans la sociologie guaraya
Conclusion

Aperçu du texte

Introduction

Au premier abord, les Guarayos des basses terres de Bolivie apparaissent aujourd’hui comme des Indiens pleinement « réduits », au sens que ce terme a pris, depuis le xvie siècle, dans le champ des relations entre Amérindiens et missionnaires catholiques dans le monde hispanique : celui d’une reconfiguration, sous la direction du clergé régulier, de la morphologie sociale et spatiale, des structures politiques et des pratiques rituelles des populations indigènes (Saito, Rosas, 2017). Les Guarayos vivent en effet concentrés dans un habitat urbain, relativement séparés du reste de la population nationale, avec des autorités locales stables, reconnaissant leur subordination à l’État. Ils accomplissent des rituels chrétiens sous la direction de prêtres franciscains, ordre qui fut chargé de les « civiliser » au xixe siècle. Cette reconfiguration sociale a eu des corrélats culturels : les Guarayos ont quasiment perdu tout souvenir précis des rituels que pratiquaient leurs ancêt...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Cédric Yvinec, « Réduction d’Indiens, domestication de missionnaires », Archives de sciences sociales des religions, 194 | 2021, 31-52.

Référence électronique

Cédric Yvinec, « Réduction d’Indiens, domestication de missionnaires », Archives de sciences sociales des religions [En ligne], 194 | avril-juin 2021, mis en ligne le 03 janvier 2024, consulté le 06 décembre 2021. URL : http://journals.openedition.org/assr/58937 ; DOI : https://doi.org/10.4000/assr.58937

Haut de page

Auteur

Cédric Yvinec

Mondes américains (EHESS-CNRS) – cedric.yvinec@ehess.fr

Haut de page

Droits d’auteur

© Archives de sciences sociales des religions

Haut de page
  • Logo Éditions de l’EHESS
  • Logo CNRS - Institut des sciences humaines et sociales
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search