Navigation – Plan du site

AccueilNuméros194Varias« Rester sur la brèche pour le co...

Varias

« Rester sur la brèche pour le combat teilhardien »

Hommes et femmes de paille militant pour la défense de Teilhard de Chardin posthume
“In the breach for the Teilhardian struggle”. Straw men and women committed to the defence of Teilhard de Chardin posthumous
“Permanecer en la brecha de la lucha teilhardiana”. Hombres y mujeres de paja implicados en la defensa de Teilhard de Chardin póstumo
Mercè Prats
p. 75-90

Résumés

Pierre Teilhard de Chardin décède en 1955 et connaît une vie posthume particulièrement riche. Sa mort n’a pas effacé les soupçons qui planaient sur son œuvre. Henri de Lubac est un de ses plus ardents défenseurs, mais, souffrant lui-même d’une mise sous silence prolongée, il ne peut pas toujours agir ouvertement. En 1959, Fernande Tardivel, fervente teilhardienne, prépare un florilège de textes de Teilhard de Chardin qu’elle souhaite voir publiés. Cependant, la mise en forme du recueil est sans cesse repoussée devant des peurs anciennes, des réticences : la quête d’imprimatur, l’absence de préface solidement argumentée, etc. Ce n’est qu’en 1961 que l’opuscule Hymne de l’Univers voit le jour, après avoir mis à contribution un homme et une femme de paille, stratégie de contournement nécessaire pour « une Église en quête de liberté ».

Haut de page

Entrées d’index

Palabras claves :

Teilhard, póstumo, libertad, de Lubac
Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible ici même en janvier 2024.
Consulter cet article

Plan

Cantique Nouveau, le projet de Fernande Tardivel
L’impulsion donnée par Henri de Lubac
Wildiers ou de Lubac ?

Aperçu du texte

Au milieu du xxe siècle, l’œuvre d’un clerc catholique, privé d’enseignement et de publication par son institution, reste entravée même après son décès. C’est le cas du jésuite Pierre Teilhard de Chardin (1881-1955). Une fois décédé, la soumission au vœu d’obéissance s’éteint avec lui, mais ne rend pas nécessairement accessible sa production et ses réflexions. Ses amis et celles et ceux qui aspirent à le lire et à le suivre doivent, encore un temps, user de moyens détournés pour que l’œuvre atteigne le public, avant de parvenir à imposer la publication. Le recours à l’homme de paille s’impose alors comme la solution permettant tant de rendre publique l’œuvre que de préserver les activistes de la cause teilhardienne. Le père Henri de Lubac figure parmi ces amis fidèles (Lemaire, 2017 : 571-586). Si le combat de Teilhard s’arrête brusquement le jour de son décès, le 10 avril 1955, celui de ses amis, clercs et laïcs, est loin d’être terminé. Toute une cohorte de teilhardiens fidèles s’...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Mercè Prats, « « Rester sur la brèche pour le combat teilhardien » », Archives de sciences sociales des religions, 194 | 2021, 75-90.

Référence électronique

Mercè Prats, « « Rester sur la brèche pour le combat teilhardien » », Archives de sciences sociales des religions [En ligne], 194 | avril-juin 2021, mis en ligne le 03 janvier 2024, consulté le 06 décembre 2021. URL : http://journals.openedition.org/assr/59062 ; DOI : https://doi.org/10.4000/assr.59062

Haut de page

Auteur

Mercè Prats

Université de Reims Champagne-Ardenne, CERHiC – maria-merce.prats@univ-reims.fr

Haut de page

Droits d’auteur

© Archives de sciences sociales des religions

Haut de page
  • Logo Éditions de l’EHESS
  • Logo CNRS - Institut des sciences humaines et sociales
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search