Navigation – Plan du site

AccueilNuméros194VariasLa figure du méditant-militant

Varias

La figure du méditant-militant

Un redéploiement du religieux par l’engagement écologique en Suisse ?
The Figure of the Meditator-Activist. A Redeployment of Religion Through Ecological Commitment in Switzerland?
La figura del meditador-activista. ¿Un redespliegue de la religión a través del compromiso ecológico en Suiza?
Christophe Monnot et Alexandre Grandjean
p. 111-130

Résumés

Cet article analyse les activités de Michel Maxime Egger au sein du Laboratoire de la transition intérieure qu’il a créé en 2016. Michel Maxime Egger est un acteur qui se définit comme « méditant-militant » et tente de « lier » différents mondes et publics potentiels – religieux, spirituels, académiques, écologiques, altermondialistes, etc. Sous la forme d’une étude de cas, nous montrons comment il impulse un réseau de « transition intérieure » se situant à la frontière de trois milieux : spiritualité holistique, milieu des Églises et militance écologique. Nous constatons que la posture du « méditant-militant » permet effectivement à Egger de se positionner dans plusieurs milieux, insufflant à la fois un engagement éco-civique positif et un mouvement de « spiritualité positive », principalement pour des publics d’acteurs dans le milieu de la transition intérieure ou de chrétiens sociaux distanciés. Son succès est certain, mais relatif. Il souligne les limites d’un redéploiement du religieux par l’engagement écologique en Suisse.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible ici même en janvier 2024.
Consulter cet article

Plan

Une enquête sur les réseaux prônant une « transition intérieure » en Suisse
Écologie, spiritualité et religion : des relations peu étudiées en francophonie
La constitution d’un réseau pour la « transition intérieure » en Suisse : les affinités électives entre religieux et écologie
Les « rencontres de circonstance » du Laboratoire et de son fondateur
La voie du « méditant-militant » : un exercice de mobilité sociale
La fondation du Laboratoire : quand le « spirituel » renouvelle le religieux institutionnel
La figure du méditant-militant : un dépassement du milieu de la transition ?
Vers une « spiritualité positive » insufflée dans le milieu des Églises
Vers un engagement « écologico-civique positif » insufflé aux milieux holistiques et des Églises
Les limites à l’action de la voie du méditant-militant
Les limitations dans le milieu bottom-up de la militance environnementale
Les limitations institutionnelles de la « transition intérieure »
Conclusion : des « médiateurs » et des médiations pour un religieux qui s’écologise

Aperçu du texte

Nous sommes en juillet 2017, et menons comme chaque année depuis 2015 une observation participante à l’occasion d’un festival dédié aux alternatives écologiques, le festival de la Terre. Situé dans un parc de la ville suisse de Lausanne, cet événement est une plateforme qui permet à différents acteurs et organisations du milieu environnemental suisse d’atteindre un large public. Sa gratuité contribue à son succès, puisque 40 000 visiteurs découvrent chaque année différents stands d’associations locales, allant d’activistes zéro déchet à l’agriculture biologique, en passant par le bien-être ou les technologies nouvelles comme des matériaux de construction recyclés. Un large programme d’activités est encore proposé aux visiteurs, comme la projection de films, des tables-rondes, des ateliers de réparations, de yoga ou de développement personnel. Des concerts de musiques festives et du monde, des animations pour les familles ainsi que des stands de vente d’artisanat bio ou de nourriture...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Christophe Monnot et Alexandre Grandjean, « La figure du méditant-militant », Archives de sciences sociales des religions, 194 | 2021, 111-130.

Référence électronique

Christophe Monnot et Alexandre Grandjean, « La figure du méditant-militant », Archives de sciences sociales des religions [En ligne], 194 | avril-juin 2021, mis en ligne le 03 janvier 2024, consulté le 06 décembre 2021. URL : http://journals.openedition.org/assr/59167 ; DOI : https://doi.org/10.4000/assr.59167

Haut de page

Auteurs

Christophe Monnot

Université de Strasbourg – cmonnot@unistra.fr

Articles du même auteur

Alexandre Grandjean

Université de Lausanne – alexandre.grandjean@unil.ch

Haut de page

Droits d’auteur

© Archives de sciences sociales des religions

Haut de page
  • Logo Éditions de l’EHESS
  • Logo CNRS - Institut des sciences humaines et sociales
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search