Navigation – Plan du site

AccueilNuméros197Sévé mayé

Sévé mayé

Un rituel de passage réunionnais en contexte métropolitain
Sévé mayé. A ritual of passage from Réunion in a metropolitan context
Sévé mayé. Un ritual de paso de Reunión en un contexto metropolitano
Valérie Aubourg
p. 131-154

Résumés

À l’île de La Réunion, le rituel des cheveux maillés s’adresse aux enfants de moins d’un an dont les cheveux s’emmêlent. Il consiste à couper et/ou raser leur chevelure au cours d’une cérémonie religieuse de manière à protéger l’enfant et à l’intégrer en le rattachant à son milieu culturel. Dans le cadre de l’expérience de mobilités géographiques, l’article prend appui sur la description ethnographique de ce rituel en milieu réunionnais lyonnais pour le comparer avec la pratique insulaire. Les conclusions de l’enquête menée sur ce rituel hindou (malbar) ou malgache (malgas) adopté par le catholicisme insulaire, montrent en particulier un double mouvement d’éloignement de la pratique catholique et de renforcement des rites de passage dans le contexte métropolitain.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible ici même en janvier 2025.
Consulter cet article

Plan

Un rituel au cœur de la créolisation
De La Réunion à Lyon : structure d’un rituel des cheveux maillés
Le diagnostic
Première phase du rituel : l’accueil
Deuxième phase du rituel : le rasage
Troisième phase du rituel : le changement d’habits et l’aspersion
Après la cérémonie, la collation
Rebond créole et recatholicisation du rituel
Conclusion : articuler les pratiques religieuses

Aperçu du texte

« En s’appropriant le catholicisme, la population des plantations l’a reconstruit, réélaboré avec ses modes de pensée et a transposé ses croyances communes selon un mode catholique. » Pour illustrer son propos, Françoise Dumas-Champion prend l’exemple de quatre rituels et commence par celui des cheveux maillés (Dumas-Champion, 2008 : 260). À l’île de La Réunion, ce rituel est destiné aux enfants de moins d’un an dont les cheveux s’emmêlent ; il consiste à couper et/ou raser leur chevelure lors d’une cérémonie religieuse. Tous les milieux culturels et les enfants des deux sexes sont concernés. Dans une société créole dont les populations viennent d’horizons géographiques variés, la coupe rituelle des cheveux maillés permet de rattacher l’enfant à son groupe de parenté en le plaçant sous la tutelle d’un ancêtre proche ou d’une divinité hindoue. L’analyse de ce rituel fait apparaître les différentes formes qu’il est susceptible de prendre puisqu’il peut être effectué à la manière malga...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Valérie Aubourg, « Sévé mayé », Archives de sciences sociales des religions, 197 | 2022, 131-154.

Référence électronique

Valérie Aubourg, « Sévé mayé », Archives de sciences sociales des religions [En ligne], 197 | janvier-mars 2022, mis en ligne le 02 janvier 2025, consulté le 26 mai 2022. URL : http://journals.openedition.org/assr/66113 ; DOI : https://doi.org/10.4000/assr.66113

Haut de page

Auteur

Valérie Aubourg

Université catholique de Lyon (UCLy), UR Confluence : Sciences et Humanités – valerie.aubourg@gmail.com

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Archives de sciences sociales des religions

Haut de page
  • Logo Éditions de l’EHESS
  • Logo CNRS - Institut des sciences humaines et sociales
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search