Navigation – Plan du site

AccueilNuméros198Ethnographies impliquéesQuand « l’autre » devient « nous »

Ethnographies impliquées

Quand « l’autre » devient « nous »

Les enjeux méthodologiques de l’anthropologie des religions afro-brésiliennes
When the “Other” Becomes “Us”: Methodological Issues of the Afro-Brazilian Religions Anthropology
Cuando el “otro” se transforma en “nosotros”: Cuestiones metodológicas de antropología de las religiones afro brasileñas
Mariana Ramos de Morais
p. 39-58

Résumés

Cet article propose une réflexion sur les enjeux concernant l’engagement du chercheur dans les religions afro-brésiliennes, en particulier dans le candomblé. Afin de mettre en lumière la position du « chercheur engagé » dans le candomblé, cet article présente un parcours historique autour de l’anthropologie des religions afro-brésiliennes. Les réflexions portent sur les études consacrées au candomblé, en observant la manière dont, durant le xxe siècle et les premières années du xxie, certains chercheurs ont problématisé ou non leur engagement dans cette religion. La dernière partie de ce parcours est dédiée à certains cas de religieux qui, en s’engageant dans l’anthropologie, choisissent une trajectoire inverse de celle des chercheurs engagés.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible ici même en janvier 2025.
Consulter cet article

Plan

Introduction
Premières études
Contre l’ethnocentrisme
Devenir un « natif » ?
Nous, les anthropologues
Remarques finales

Aperçu du texte

Introduction

En 1972, Roger Bastide (1898-1974) affirmait : « Je me suis convaincu donc, au moment d’entrer dans le Temple, que je devrais me laisser pénétrer d’une culture différente de la mienne. La recherche scientifique exigeait de moi le passage préliminaire par le rituel de l’initiation » (Bastide, 2002 : 4-5). Cet extrait fait partie de l’introduction qu’il a écrite pour présenter un ensemble d’études représentatives de ce qu’il a considéré comme les différentes étapes de son itinéraire spirituel en tant que chercheur en quête de la connaissance du monde du candomblé. Il en avait fait la découverte au Brésil, où il était arrivé en 1938 comme professeur de sociologie de la nouvelle Université de São Paulo. Cependant, pour comprendre ce monde, il s’est aussi servi des outils de l’anthropologie, à partir desquels il a développé sa propre approche méthodologique, une approche « du dedans ».

L’affirmation de Bastide ci-dessus n’était pas consensuelle à l’époque et ne l’est pas non p...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Mariana Ramos de Morais, « Quand « l’autre » devient « nous » », Archives de sciences sociales des religions, 198 | 2022, 39-58.

Référence électronique

Mariana Ramos de Morais, « Quand « l’autre » devient « nous » », Archives de sciences sociales des religions [En ligne], 198 | Avril-juin 2022, mis en ligne le 04 janvier 2025, consulté le 27 septembre 2022. URL : http://journals.openedition.org/assr/66699 ; DOI : https://doi.org/10.4000/assr.66699

Haut de page

Auteur

Mariana Ramos de Morais

Museu Nacional/Universidade Federal do Rio de Janeiro, Brésil – marianaramosdemorais@gmail.com

Haut de page

Droits d’auteur

© Archives de sciences sociales des religions

Haut de page
  • Logo Éditions de l’EHESS
  • Logo CNRS - Institut des sciences humaines et sociales
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search