Navigation – Plan du site

AccueilNuméros198CatholicismeÉcriture du conflit, réforme cath...

Catholicisme

Écriture du conflit, réforme catholique et libertinage

Les franciscain.e.s à Provins (1560-1742)
Writing of the Conflict, Catholic Reform and Licentiousness. The Franciscans Nuns in Provins (1560-1742)
Escritura del conflicto, reforma católica y libertinaje. Los franciscanas en Provins (1560-1742)
Nicolas Schapira
p. 83-108

Résumés

Centré sur l’histoire d’un monastère de franciscaines de Provins qui a connu un scandale retentissant sous Louis XIV, cet article a un triple objectif. Il expose une démarche pour l’analyse, toujours délicate, des affaires de cette sorte qui ont jalonné l’histoire des couvents d’Ancien Régime. Il questionne la réforme catholique comme cadre d’analyse dominant de l’histoire des communautés conventuelles du xviie siècle. Il explore l’hypothèse que le type de présence sociopolitique propre aux cordeliers à l’époque moderne a pu faire de cet Ordre un foyer de libertinage où les conduites sexuelles symbolisaient le pouvoir de s’affranchir des normes réglant la société. La question classique du libertinage dans la France du xviie siècle – affaire d’écrivains ou de philosophes –, déplacée sur le terrain cordelier, s’en trouve recontextualisée dans une histoire, partagée par moines et moniales, de l’expérience du pouvoir.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible ici même en janvier 2025.
Consulter cet article

Plan

Une théorisation pratique du libertinage
La responsabilité d’un scandale
Sociologie et capacité d’action des moniales et des Pères franciscains
Voix individuelles et voix collective dans les auditions des cordelières
Les franciscains à Provins : d’une chronique à l’autre
La chronique de Jeanne d’Allonville : une histoire (presque) sans les cordeliers
Libertinage et domination politique

Aperçu du texte

Qu’est-ce au juste qu’un couvent dans une ville du xviie siècle ? La réforme catholique post-tridentine a produit un flot règlementaire et discursif si puissant qu’elle tend à imposer aux historiens une chronologie (un avant et un après la réforme), une vision (qui distingue les institutions qui se sont réformées des autres) ainsi qu’un programme de recherches (mesurer l’effectivité de la réforme, comprendre les conditions de sa réalisation). C’est le cas même pour les études de genre qui ont fortement renouvelé depuis trente ans l’histoire des couvents féminins d’Ancien Régime : la réforme a été replacée dans un cadre politique plus large, avec la mise en évidence du rôle assigné aux monastères dans l’économie symbolique des États européens tandis que les effets de la clôture imposée après le concile de Trente ont été discutés en profondeur, en particulier à l’aide de la notion d’agency (Arenal et Schlau, 1989 ; Rapley, 2001 ; Strasser, 2004 ; Evangelisti, 2007 ; Zarri, 2007). Cepe...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Nicolas Schapira, « Écriture du conflit, réforme catholique et libertinage », Archives de sciences sociales des religions, 198 | 2022, 83-108.

Référence électronique

Nicolas Schapira, « Écriture du conflit, réforme catholique et libertinage », Archives de sciences sociales des religions [En ligne], 198 | Avril-juin 2022, mis en ligne le 04 janvier 2025, consulté le 27 septembre 2022. URL : http://journals.openedition.org/assr/66902 ; DOI : https://doi.org/10.4000/assr.66902

Haut de page

Auteur

Nicolas Schapira

Université Paris Nanterre MéMo/Grihl – nschapira@parisnanterre.fr

Haut de page

Droits d’auteur

© Archives de sciences sociales des religions

Haut de page
  • Logo Éditions de l’EHESS
  • Logo CNRS - Institut des sciences humaines et sociales
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search