Navigation – Plan du site

AccueilNuméros199VariaGenèse et formation des Barzanîs

Varia

Genèse et formation des Barzanîs

Tribus, confréries et nationalisme au Kurdistan
Genesis and formation of the Barzanîs. Tribes, brotherhoods and nationalism in Kurdistan
Génesis y formación de los Barzanîs. Tribus, hermandades y nacionalismo en el Kurdistán
Hardy Mède
p. 67-92

Résumés

La communauté des Barzanîs a donné, depuis la fin du xixe siècle, une lignée de dirigeants religieux et politiques à la région d’Erbil, capitale de l’actuelle Région autonome du Kurdistan d’Irak. À partir d’une approche relationnelle du pouvoir, l’article distingue trois moments dans la formation des Barzanîs. Il revient d’abord sur les conditions de leur genèse, qui remonte aux transformations socio-économiques de la fin de la période ottomane, en particulier aux révoltes paysannes contre les chefferies bénéficiaires des distributions de terre opérées par le pouvoir ottoman. Interrogeant l’interaction entre fait tribal et fait religieux, il décrit la domination charismatique des shaykh et leur rapport spécifique à l’islam. Ensuite, il met l’accent sur les dispositifs de gouvernementalité qui organisent la cohésion de la communauté et favorisent l’émergence d’un pouvoir politico-religieux supra-tribal. Enfin, il essaie de comprendre comment la politisation de l’identité kurde, suivie de l’expérience de la relégation et de l’exil, ont pu faire le lit d’un passage des Barzanîs au nationalisme et d’une transformation de l’autorité en leur sein – la loge soufie (tekye) faisant place, comme institution politique, au parti et à l’armée révolutionnaires, et la figure-type du « Général » Mistefa Barzanî se substituant à celle de son frère le shaykh Ahmed.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible ici même en janvier 2026.
Consulter cet article

Plan

Révoltes paysannes et rivalités tribales dans la genèse des Barzanîs
Éléments de contexte : hégémonie seigneuriale et dénuement paysan
La révolte des Berojî et le shaykh de Barzan
La révolte des Şêrwanî et des Mizûrî, et la formation du millet barzanî
Production d’un ordre social et gouvernementalité du millet (1958-1970)
Une expérience originale de co-gouvernement
Invention d’un écosystème social
La transition vers le nationalisme kurde
Le passage des Barzanîs au kurdisme (1943-1961)
Transformation et redéfinition du pouvoir au sein des Barzanîs
Conclusion

Aperçu du texte

En dépit de leur visibilité et de leur rôle historique dans l’espace kurde, les Barzanîs en tant qu’organisation sociale restent peu étudiés. On les assimile souvent à la partie émergée du groupe : les descendants de la famille des shaykh de Barzan, qui sont à la tête du Gouvernement régional du Kurdistan (GRK) depuis 1991. Parler des Barzanîs comme d’une tribu, d’un clan, est devenu un lieu commun. Ils sont communément qualifiés de « tribaux » dans les kurdish studies, sans que l’usage de cette catégorie ait été défini et justifié scientifiquement. En tant que types idéaux, les tribus représentent de grands groupes de parenté organisés selon les liens du sang ou de la lignée familiale (Khoury et Kostiner, 1991 : 4). L’anthropologue Martin van Bruinessen énonce une définition idéal-typique de la tribu kurde décrite comme « unité sociopolitique et en général territoriale (donc économique) fondée sur la descendance et le lien familial, réel ou putatif, et dotée d’une structure interne...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Hardy Mède, « Genèse et formation des Barzanîs », Archives de sciences sociales des religions, 199 | 2022, 67-92.

Référence électronique

Hardy Mède, « Genèse et formation des Barzanîs », Archives de sciences sociales des religions [En ligne], 199 | juillet-septembre 2022, mis en ligne le 01 janvier 2026, consulté le 02 février 2023. URL : http://journals.openedition.org/assr/67138 ; DOI : https://doi.org/10.4000/assr.67138

Haut de page

Auteur

Hardy Mède

CESSP - Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne – hardymede[at]gmail.com

Haut de page

Droits d’auteur

© Archives de sciences sociales des religions

Haut de page
  • Logo Éditions de l’EHESS
  • Logo CNRS - Institut des sciences humaines et sociales
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search