Navigation – Plan du site

AccueilNuméros204Comptes rendusPeter Bennett, Bernard Dompnier (...

Comptes rendus

Peter Bennett, Bernard Dompnier (dir.), Cérémonial politique et cérémonial religieux dans l’Europe moderne. Échanges et métissages

Paris, Classiques Garnier, coll. « Travaux du Centre d’études supérieures de la Renaissance », 2020, 358 p.
Vincent Petit
p. 157-158
Référence(s) :

Peter Bennett, Bernard Dompnier (dir.), Cérémonial politique et cérémonial religieux dans l’Europe moderne. Échanges et métissages, Paris, Classiques Garnier, coll. « Travaux du Centre d’études supérieures de la Renaissance », 2020, 358 p.

Texte intégral

1Ce volume réunit les actes d’un colloque qui s’est tenu en juillet 2016 au Centre d’études supérieures de la Renaissance à Tours à partir d’un projet étudiant les entrées royales de Louis XIII en musique et liturgie. Il comporte onze contributions portant sur les entrées royales, les entrées épiscopales et les festivités religieuses dans l’Europe moderne, en réalité en France, en Belgique et en Italie comme le montre l’index des noms de lieux. L’ouvrage est intéressant donc pour la recherche en histoire religieuse et musicologie, mais aussi en histoire urbaine et politique.

2Chaque chapitre se situe à l’articulation entre rituels politiques et rituels religieux et analyse, avec beaucoup d’érudition, des pratiques festives et des solennités publiques dans leur dimension spécifiquement religieuse. Il s’agit donc de s’arrêter sur la mobilisation à des fins politiques des ressources liturgiques (prières, messes ou Te Deum) et musicales (motets à grand chœur, hymnes ou cantiques) – d’où des implications matérielles, avec par exemple l’édition de cérémonials ou l’organisation d’une chapelle. Les solennités (jubilés, fêtes de canonisation, funérailles, couronnements ou fêtes patronales) mettent en scène les corps que ce soit celui du souverain, de l’évêque, d’un saint (reliques), des membres d’ordres chevaleresques, des autorités constituées… qui se déploient en cortèges, processions, réceptions, festins, offices religieux. Autant d’études de cas qui explorent aussi les dimensions visuelle – décors, images, symboles – mais aussi émotionnelle et sensorielle (les sonneries de cloches, ou les odeurs avec l’étude très originale de Rosa de Marco intitulée « fleurs d’orange et encens pour la gloire du roi » p. 181-199).

3L’étude des rituels religieux réservés au souverain atteste d’un processus « d’autonomisation grandissante du politique par rapport au religieux » (p. 99), et donc de la lente et difficile émergence de l’État, dans lequel l’autorité monarchique – qui plus est, absolue – n’a plus même besoin d’être « représentée » (p. 149). Les cérémonies religieuses permettent l’affirmation des monarchies nationales au sein de la catholicité (avec le cas de l’élévation de la fête de Saint-Louis en fête de commandement ou celui des célébrations dans les églises nationales à Rome) et invitent à une réflexion sur ce qu’est la fête aux temps modernes. Inscrite dans le calendrier liturgique, mais donnant lieu à des festivités profanes, la fête est un « hors-temps » et un « seuil » (p. 177-179) de par son caractère extraordinaire. Elle est aussi un vecteur de propagande et un moyen d’instruction. Le cérémonial religieux est l’instrument de légitimation des autorités civiles, qui n’ont alors pas les ressources suffisantes pour s’en passer.

4Outre la qualité propre à chaque texte, souvent relevée par des illustrations et des annexes, ce volume vaut surtout pour la mise au point historiographique qu’il donne des travaux initiés par l’école cérémonialiste américaine depuis les années 1980 et de leur réception par les universitaires européens : l’introduction de Peter Bennett et Bernard Dompnier, le bilan critique sur la musique religieuse sous le règne de Louis XIV signé par Thierry Favier et la bibliographie des travaux cités (p. 307-342) en font aussi un instrument de travail indispensable.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Vincent Petit, « Peter Bennett, Bernard Dompnier (dir.), Cérémonial politique et cérémonial religieux dans l’Europe moderne. Échanges et métissages », Archives de sciences sociales des religions, 204 | 2023, 157-158.

Référence électronique

Vincent Petit, « Peter Bennett, Bernard Dompnier (dir.), Cérémonial politique et cérémonial religieux dans l’Europe moderne. Échanges et métissages », Archives de sciences sociales des religions [En ligne], 204 | 2023, mis en ligne le 02 février 2024, consulté le 27 février 2024. URL : http://journals.openedition.org/assr/73313 ; DOI : https://doi.org/10.4000/assr.73313

Haut de page

Auteur

Vincent Petit

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Le texte et les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés), sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
  • Logo Éditions de l’EHESS
  • Logo CNRS - Institut des sciences humaines et sociales
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search