Navegación – Mapa del sitio

Présentation

Fondée en 1956 sous l’égide du CNRS, la revue Archives de Sociologie des Religions est devenue en 1973 Archives de Sciences Sociales des Religions. Elle est publiée par les Éditions de l’EHESS.

La revue s’assigne trois objectifs :

  • promouvoir une perspective comparative, élargie à toutes les religions, et à toutes les aires culturelles ;

  • favoriser une coopération de toutes les sciences sociales aux fins d’éclairer les facettes multiples du phénomène religieux ;

  • accueillir l’exposé des réflexions méthodologiques et théoriques sur les objets de la recherche.

L’effervescence de l’actualité religieuse et la globalisation des formes de religiosité conduisent plus que jamais les sciences sociales à interroger leurs frontières disciplinaires et à mettre à l’épreuve leurs paradigmes du fait religieux.

Archives de Sciences Sociales des Religions publie alternativement des numéros thématiques ou de varia et des synthèses bibliographiques. Elle accueille – en français, en anglais, et en espagnol – des articles témoignant des recherches les plus avancées en ce domaine, en France et à l’étranger.

  

La collection des Archives de sciences sociales des religions (1956-1999) :
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/revue/assr

Les numéros récents sur Cairn :
http://www.cairn.info/revue-archives-de-sciences-sociales-des-religions.htm

Le texte intégral sur Revues.org de 2000 à j – 3 ans :
http://assr.revues.org/


 

Último número en línea
179 | Juillet-septembre 2017
Sociologies catholiques. Référentiel islamique

  Bien que généralement absente de l’histoire officielle ou universitaire des sciences sociales, la sociologie d’inspiration catholique méritait, par ses œuvres et ses figures diverses, qu’on s’intéresse à son histoire. C’est cette lacune que tente de combler le premier dossier de cette livraison qui se penche sur les cas français, belge, canadien et italien. Les contributions, issues d’un colloque international tenu à Lyon en 2015, interrogent notamment les liens, à la fois de combat, de compromis et de transfert, que cette sociologie engagée et pastorale entretient avec le monde académique. La perspective nationale retenue permet de comprendre comment s’articulent d’un pays à l’autre les relations variables entre sphères politique, scientifique et religieuse. Les disciplines du droit, de la théologie et de l’histoire ne sont pas étrangères à ces dynamiques et conflits du savoir au cours du siècle dernier.

Le second dossier de cette livraison s’intéresse à ce que ses auteurs définissent comme un « référentiel islamique », conçu comme un ensemble flottant de valeurs, de normes et de sentiments qui, en circulant dans l'espace européen, engendre des processus d’hybridation, de traduction et d’adaptation. Il constitue un cadre éthico-normatif, permettant aux musulmans d’accéder à des espaces physiques et délibératifs qui leurs étaient jusqu’alors restés étrangers. Le dossier explore ce phénomène sur plusieurs terrains : la finance islamique en France et en Grande Bretagne ; l’industrie du mariage musulman en Angleterre ; la transmission de l’islam par le biais d’une pédagogie novatrice en Suisse et les modes de raisonnement des jurisconsultes du Conseil Européen de la Fatwa et de la Recherche en Irlande.

Nota de la redacción

 

  • Logo Éditions de l’EHESS
  • OpenEdition Journals