Navigation – Plan du site
  • ENS Éditions
  • ENS de Lyon

Présentation

Appel du comité de rédaction de la revue Astérion

Le comité de rédaction de la revue Astérion. Philosophie, histoire des idées, pensée politique s'oppose aux « réformes » actuelles qui concourent à détruire l'ensemble du système de protection sociale et des services publics en France. Outre la « réforme » des retraites, il dénonce en particulier les logiques à l'œuvre dans le projet de Loi de programmation pluriannuelle de la recherche (LPPR) tel qu'elles apparaissent dans les trois rapports préparatoires rendus publics en novembre dernier. Rappelons que le président du CNRS a revendiqué le caractère « darwinien et inégalitaire » de ce projet de loi.

Le comité de rédaction juge également indignes les situations d'emplois précaires dans lesquelles se trouvent de nombreux collègues, en raison de la réduction drastique des emplois pérennes dans l'enseignement supérieur et la recherche, aussi bien s'agissant des fonctions d'enseignement et de recherche que des fonctions d'administration et d'accompagnement, notamment dans le domaine de l'édition et des revues scientifiques. Il s'élève contre les logiques managériales qui, au nom de l'évaluation des carrières, dénaturent la fonction des revues scientifiques – qui est de produire et diffuser une recherche de qualité fondée sur la coopération, l'échange et la mise en commun des résultats de la recherche.

Le comité de rédaction de la revue Astérion s'associe donc à la mobilisation des universités, laboratoires et revues en lutte contre la destruction du régime général des retraites et du service public de l'enseignement et de la recherche. Il invite ses lecteurs et ses auteurs à s'informer et à participer aux actions collectives initiées ou relayées sur les sites de SLU (http://www.sauvonsluniversite.com/) ou de RogueESR (http://rogueesr.fr/). Il appelle également à participer à la solidarité financière via les caisses de grève, par exemple sur https://www.lepotsolidaire.fr/pot/solidarite-financiere.

Motion votée à l'unanimité moins une abstention.

 

Astérion est une revue exclusivement électronique, soutenue par l’École normale supérieure de Lyon. Elle est l’expression des activités du CERPHI (Centre d’Études en rhétorique, philosophie et histoire des idées, de l’Humanisme aux Lumières) et du laboratoire Triangle / Action, discours, pensée politique et économique (CNRS, UMR 5206). Deux axes de publication y sont privilégiés : l’histoire de la philosophie, des sciences et des sensibilités dans la constitution de la modernité et l’histoire de la pensée politique en Europe, du XVIe au XXe siècle.

Nouvel emplacement de la rubrique « Lectures et discussions »

La rubrique Lectures et discussions, qui contient les comptes rendus désormais publiés au fil de l'eau, figure dans l'onglet Compléments, à gauche de l'écran, sous la liste des numéros disponibles.

Dernier numéro en ligne
21/2019
Foucault à l’épreuve de la psychiatrie et de la psychanalyse

Challenging Foucault with psychiatry and psychoanalysis
Sous la direction de Laurent Dartigues et Elisabetta Basso

Le dossier a pour but d’interroger, à partir de Michel Foucault, le lien entre la réflexion épistémologique sur la santé mentale et l’historicité des savoirs qui la cernent. La contribution d’Elisabetta Basso s’appuie sur les manuscrits foucaldiens des années 1950 afin d’analyser le chantier à partir duquel le jeune Foucault inaugure une réflexion qui l’amènera à une mise en question radicale du bien-fondé des sciences humaines. Ugo Balzaretti discute le rapport de la psychanalyse à la biopolitique, qu’il approfondit à la lumière de l’archéologie de la psychanalyse que Foucault développe dans Naissance de la clinique et Les mots et les choses, mais aussi de la généalogie du pouvoir esquissée dans La volonté de savoir. L’article de Laurent Dartigues a pour objet la manière dont Foucault lit et utilise la psychanalyse, dont la présence ne concerne pas les seuls écrits des années 1950 et 1960, mais reste constante tout au long de l’œuvre du philosophe, avec un statut incertain et fluctuant. Aurélie Pfauwadel s’intéresse à un point d’achoppement qui concerne une des généalogies foucaldiennes de la psychanalyse, celle qui, dans les années 1970, met le freudisme du côté de la normalisation. Clotilde Leguil se concentre sur la pensée de Lacan, dont elle fait remarquer la dimension politique dans la mesure où elle promeut une conception anti-identitariste du sujet. Enfin, le dossier présente la transcription d’un inédit de Foucault sur la psychanalyse, où le philosophe entend mesurer l’apport de la psychanalyse à la compréhension de la maladie mentale.

Actualités

Calenda - Philosophie

Actualités de l'Institut d'histoire des représentations et des idées dans les modernités (IHRIM)

Actualités de Triangle : action, discours, pensée politique et économique