Navigation – Plan du site
  • ENS Éditions
  • ENS de Lyon

Notes aux auteurs

Soumission des articles

Un fichier au format Word sera envoyé par mél en pièce jointe.

Taille des articles (notes et espaces compris) :

  • Dossier et varia : 55 000 signes maximum
  • Recensions et discussions : 10 000 signes maximum

Présentation des articles

Indiquer en début d’article : le titre de l’article en minuscule gras, le nom de l’auteur, l’institution de rattachement.

Toutes les références bibliographiques seront données en note (une bibliographie complémentaire peut être éventuellement placée en fin d’article).

Si l’article est traduit, indiquer en fin d’article « Traduit de … par … ».

Présentation des recensions

Indiquer en début de recension les coordonnées de l’ouvrage sous la forme suivante :

Prénom et Nom de l’auteur, Titre en italique, Détail éventuel des traducteurs, éditeurs, directeurs de publication, Lieu d’édition, Maison d’édition (éventuellement collection entre parenthèses), Date, Nombre de pages, prix en euros

Si la recension est traduite, ajouter ensuite « Traduit de … par… ».

Éléments complémentaires

Joindre aux articles :

  • deux résumés de 1 500 signes maximum espaces compris (1 en français et 1 en anglais) ;
  • le titre de l’article traduit en anglais ;
  • environ cinq mots clés (en français et en anglais) ;
  • une bio-bibliographie de l’auteur de 1000 signes maximum espaces compris (position institutionnelle, domaine d’étude, principales publications liées au thème de l’article) avec ses coordonnées (adresse électronique).

Conventions typographiques

Italique

L’italique sera utilisé :

  • pour faire ressortir des mots ou groupes de mots dans le corps du texte (ne pas utiliser les caractères gras ou soulignés dans le texte) ;
  • pour signaler l’emploi autonyme d'un mot ou d’une expression. Ex : « l’occurrence du mot perception est fréquente » ;
  • pour les titres d’ouvrages, journaux, magazines, films, tableaux, etc. (selon les normes typographiques en usage). En revanche, les titres d’articles ou de chapitres sont en romain et entre guillemets ;
  • pour les abréviations et expressions latines : sic, sq., in, id., ibid., op. cit., et al., i. e., infra, supra, loc. cit. Toutefois, laisser en romain les abréviations latines courantes passées dans l’usage : cf., etc., a priori, a posteriori, a fortiori, a contrario ;
  • pour tout terme ou locution d’origine étrangère non lexicalisé.

Majuscules

Les capitales devront toutes être accentuées, comme les minuscules.

Le français fait un usage modéré des majuscules, contrairement à d’autres langues. Ne pas les utiliser pour mettre un mot en valeur. Ne pas les utiliser non plus pour développer des sigles. CNRS s’écrit : Centre national de la recherche scientifique.

Usage des majuscules dans les titres d’ouvrages et d’articles :

En français, une majuscule seulement au premier mot pour les titres d’ouvrages et d’articles (une exception est cependant faite pour les titres d’œuvres littéraires, ex : Le Rouge et le Noir, Le Petit Chaperon rouge).

En anglais, une majuscule à chaque mot (sauf articles et prépositions) pour les titres d’ouvrages, et au premier mot seulement pour les titres d’articles (ou de contributions).

Abréviations

  • Dans le corps du texte, les prénoms seront écrits en entier.
  • Sigles : ne pas utiliser de points entre les lettres, on écrit ENS et non pas E.N.S.
  • Dans les textes en français, préférer les abréviations françaises c.-à-d. (c’est-à-dire) et p. ex. (par exemple) aux abréviations latines i. e. (id est) et e. g. (exempli gratia), d’usage anglo-saxon.
  • Préférer l’emploi de voir à cf. (qui signifie « comparer »)

Liste d’abréviations (à utiliser dans les notes, jamais dans le texte)

Mots français Abréviations françaises
page(s) p.
chapitre(s) chap.
tome(s) t.
manuscrit, manuscrits ms. (avec point), mss (sans point)
volume(s) vol.
feuillet(s) f.
folio fol.
vers v.
éditeur (scientifique) éd.
premier, première 1er, 1re
deuxième 2e
numéro(s) no (lettre o en exposant et non degré)

Citations

Les citations doivent correspondre exactement au texte original. L’auteur est responsable de leur exactitude. Elles seront données en romain, entre guillemets. Si elles sont longues (à partir de quatre lignes de texte), elles seront sorties du texte, dans un paragraphe ramené à une taille de caractère inférieure d’un point, avec un retrait à gauche, un interligne avant et un interligne après, sans guillemets.

Les interventions de l’auteur dans le texte d’une citation (suppressions, adjonctions ou remplacements de mots ou de lettres) seront indiquées entre crochets. Les coupures de texte seront signalées par […]. Ne pas oublier la ponctuation, avant ou après la coupure.

Notes

Les notes se situeront en bas de page, seront numérotées en continu et se composeront chacune d’un seul paragraphe.

Place des appels de note

Quelle que soit la langue de l’article, on adoptera par convention l’usage suivant :

L’appel de note se place immédiatement après le mot ou groupe de mots auquel il se rapporte (sans espace entre le mot et l’appel de note et avant l’éventuel signe de ponctuation qui suit).

Dans le cas d’une note se rapportant à une citation dans son ensemble, l’appel de note est placé à l’extérieur de la citation, après le guillemet fermant, mais avant la ponctuation qui suit la citation :

Ex : texte texte texte « citation citation citation »1, texte…

Ex : texte texte texte « citation citation citation »1.

Quand la citation est sortie du texte, l’appel de note (ou la référence entre parenthèses) se place après le signe de ponctuation, comme ci-dessous :

Texte de la citation extraite, texte de la citation extraite, texte de la citation extraite, texte de la citation extraite texte de la citation extraite texte de la citation extraite, texte de la citation extraite, texte de la citation extraite texte de la citation extraite texte de la citation extraite, texte de la citation extraite texte de la citation extraite.2

Indications chiffrées

Dates, pages en chiffres arabes : écrire 1995-1998 (et non 1995-98) et p. 141-149 (et non 141-9).

Numéros des universités en chiffres arabes : Montpellier 3, Paris 12.

Siècles en chiffres romains (grandes capitales) : XIXe siècle.

Régimes politiques en chiffres romains (grandes capitales) : Ve République, IIIe Reich.

Noms de souverains en chiffres romains (grandes capitales) : Louis XIV.

Tomes et volumes en chiffres romains (grandes capitales) : t. XV ; vol. X.

Chapitres en chiffres romains (grandes capitales) : chap. V.

Bibliographie dans les notes

Ouvrages

Les ouvrages seront présentés de manière complète dans l’ordre suivant :

Initiale du prénom de l’auteur suivie du nom de l’auteur, Titre de l’ouvrage en italique, éditeur scientifique, traducteur du texte, etc. (initiale du prénom suivie du nom et de l’indication abrégée de la fonction), Lieu de publication (en français dans les articles en langue française), Éditeur (éventuellement collection entre parenthèses), Date de publication, numéro de tome, volume, chapitre et/ou de page(s) faisant l’objet de la référence (t. II, vol. II, chap. II, p. 3 ; p. 163-169).

Exemples :
L. Fabbri, Alleanza matrimoniale e patriziato nella Firenze del ’400. Studio sulla famiglia Strozzi, Florence, Olschki, 1991, p. 26-31.
A. Brown, The Medici in Florence. The Exercise and Language of Power, Florence-Perth, Olschki-University of Western Australia Press, 1992, p. 178-179.
F. Guicciardini, Écrits politiques, J.-L. Fournel et J.-C. Zancarini éd. et trad., Paris, PUF (Fondements de la politique), 1997, p. 223-236.
J. Du Bellay, Correspondance, R. Scheurer éd., Paris, Klincksieck, 1973, vol. II, p. 373-374.
G. Fasanella, C. Sestieri et G. Pellegrino, Segreto di Stato. La verità da Gladio al caso Moro, Turin, Einaudi (Gli struzzi 523), 2000, p. 95.

Contributions tirées d’un ouvrage collectif, de l’ouvrage d’un autre auteur ou des actes d’un colloque

Initiale du prénom de l’auteur suivi du nom de l’auteur, « Titre de la contribution entre guillemets », dans… et enchaîner en reprenant le schéma précédent.

Exemples :
G. Mazzacurati, « 1528-1532 : Luigi Alamanni, tra la piazza e la corte », dans L’écrivain face à son public en France et en Italie à la Renaissance. Actes du colloque international de Tours, 4-6 décembre 1986, A.-C Fiorato et J.-C. Margolin éd., Paris, Vrin, 1989, p. 51-70.
J.-L. Fournel et J.-C. Zancarini, « Sur la langue du Prince : des mots pour comprendre et agir », dans Machiavel, De Principatibus – Le Prince, Paris, PUF, 2000, p. 565.

Articles de revue

Initiale du prénom de l’auteur suivi du nom de l’auteur, « Titre de l’article entre guillemets », Titre du périodique en italique, numéro du tome, volume et/ou numéro du périodique, année, numéros de pages.

Ex : C. Guasti, « Documenti della congiura fatta contro il card. Giulio de’ Medici nel 1522 », Giornale storico degli archivi toscani, vol. III, 1859, p. 121-150.

Références en ligne

Indiquer l’URL entre crochets après la référence précise et la mention « En ligne : », puis mentionner à sa suite la date de consultation entre parenthèses :

Ex : S. Roza, « Intérêt général, intérêt de classe, intérêt humain chez le jeune Marx », Astérion. Philosophie, histoire des idées, pensée politique, no 17, 2017. En ligne : [http://journals.openedition.org/asterion/3057] (consulté le 12 décembre 2017).

Rappels de références déjà citées

Si l’on renvoie, par rapport à la dernière référence citée :

  • au même passage, on emploiera l’abréviation loc. cit. ;
  • au même auteur et au même ouvrage ou article, on utilisera l’abréviation ibid. (avec ou sans majuscule selon sa position dans la note), suivie des numéros de pages ;
  • au même auteur mais à un titre différent, on remplacera son nom par l’abréviation Id.

Ex : E. Solmi, « Leonardo e Machiavelli » (1912), dans Id., Scritti vinciani, Florence, La Voce, 1924, p. 189-237.

Si l’on renvoie à un auteur cité plus haut :

  • dans le cas où n’est cité qu’un seul titre de cet auteur, on indiquera : initiale(s) du (ou des) prénom(s) et nom de l’auteur, op. cit. pour un ouvrage, art. cité pour un article, éd. citée pour une édition. Exemple : C. Guasti, art. cité, p. 121.
  • dans le cas où sont cités plusieurs de ses travaux, on précisera : initiale(s) du (ou des) prénom(s) et nom de l’auteur, Titre de l’ouvrage ou de l’article abrégé. Ex : C. Guasti, « Documenti della congiura fatta », art. cité, p. 122.

Illustrations et graphiques

Les illustrations seront fournies en même temps que le texte de l’article mais séparément de celui-ci (fichiers indépendants).

Les images fournies le seront au format JPEG, avec une résolution de 300 dpi minimum et une largeur de 1200 pixels minimum.

Dans le cas des graphiques, il faudra veiller à joindre le fichier source (fichier Excel).

Prévoir également une légende pour chaque illustration (dans le texte de l’article, pour signaler l’emplacement de l’illustration) ainsi que les autorisations de reproduction (voir ci-dessous).

Droits

Joindre à l’envoi du texte définitif :

  • Les autorisations de reproduction et de diffusion des textes et des illustrations inclus dans l’article. Préciser lors de la demande d’autorisation le type de publication de l’article à paraître : publication scientifique électronique, en accès libre (gratuite), et indiquer l’URL du site (http://journals.openedition.org/asterion/) ainsi que l’éditeur (ENS Éditions).
  • L’autorisation de publication signée par l’auteur (une signature électronique n’est pas valable, l’autorisation doit porter une signature manuscrite). Les coauteurs d’un même article sont tenus de remplir chacun une autorisation de diffusion.