Skip to navigation – Site map

Home

Le comité de rédaction de la revue Astérion. Philosophie, histoire des idées, pensée politique s’oppose aux « réformes » actuelles qui concourent à fragiliser l’ensemble du système de protection sociale et des services publics en France.

Outre le projet de « réforme » des retraites et la « réforme » de l’assurance chômage, entrée en vigueur le 1er décembre 2021, il dénonce la loi de programmation de la recherche (LPR) promulguée fin 2020, qui accentue la compétition entre chercheurs/chercheuses et entre universités/laboratoires, favorise le mode de financement par appels à projets et accroît la précarité des salarié.e.s, déjà prégnante en raison de la réduction des emplois pérennes dans l’enseignement supérieur et la recherche, s’agissant aussi bien des fonctions d’enseignement et de recherche que des fonctions d’administration et d’accompagnement, notamment dans le domaine de l’édition et des revues scientifiques. Il s’élève contre les logiques managériales qui, au nom de l’évaluation des carrières, dénaturent la fonction des revues scientifiques – qui est de produire et diffuser une recherche de qualité fondée sur la coopération, l’échange et la mise en commun des résultats de la recherche.

Le comité de rédaction de la revue Astérion s’associe donc aux mobilisations en cours contre la destruction du service public de l’enseignement supérieur et de la recherche.

Il s’oppose tout aussi vivement à la propagation très inquiétante des idées d’extrême-droite (et ses tentatives pour pénétrer l’ESR), nourrie par les propos des ministres de l’Éducation nationale et de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, sur les prétendus « wokisme » et « islamo-gauchisme » qui infiltreraient l’université française.

Il s’associe donc également aux luttes en cours contre l’extrême-droite et invite ses lecteurs et ses lectrices à les rejoindre.

Motion votée à l’unanimité.

*

Présentation

Astérion is an exclusively electronic journal, backed by the Ecole Normale Supérieure of Lyon. It is produced by the CERPHI (Centre of Studies in Rhetoric, Philosophy and History of Ideas, from Humanism to the Enlightenment) and the pluridisciplinary joint research unit Triangle / Action, discourses, economic and political thought (CNRS, UMR 5206). Two axis of publication are favoured: the history of philosophy, sciences and sensitivities in the constitution of modernity and the history of political thought in Europe from the 16th to the 20th century.

Nouvel emplacement de la rubrique « Lectures et discussions »

La rubrique Lectures et discussions, qui contient les comptes rendus désormais publiés au fil de l'eau, figure dans l'onglet Compléments, à gauche de l'écran, sous la liste des numéros disponibles.

Latest issue
26 | 2022
Entre politique et philosophie : l’édition des philosophes « classiques » en France au XIXe siècle

Between politics and philosophy: editing classical “philosophers” in 19th century France
Edited by Félix Barancy

Reading past philosophers is an important part of the work of philosophers and historians of philosophy today. However, we seldom focus on the medium which makes this work possible: the editions of those past philosophers. Far from being the “degree zero of reception” as it is sometimes considered, editorial work has something to do with politics and philosophy. Such was notably the case for 19th century France, when history of philosophy became an autonomous discipline, on the authority of Victor Cousin. Editing past philosophers was then a way to legitimate one’s own philosophy. It helped to revitalise philosophical traditions and to identify ancestors or enemies to them. But editions of renowned philosophers were also seen as a privileged environment in which it was possible to develop one’s own philosophy, in the footnotes, prefaces, etc. Last but not least, some philosophers considered their editorial work as philosophical in itself. To them, editing was an act from which philosophical benefits could be derived. The six present studies account for the diversity of uses of philosophical editions in 19th century France. They focus on six “classics”: Montesquieu, Pascal, Buffier, Spinoza, Reid, and Leibniz.

News

Calenda - Philosophie

Actualités de Triangle : action, discours, pensée politique et économique

Actualités de l'Institut d'histoire des représentations et des idées dans les modernités (IHRIM)

  • Logo Université de Lyon
  • DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • OpenEdition Journals
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search