Navigation – Plan du site

Accueil

  • ENS Éditions
  • ENS de Lyon

Présentation

Appel du comité de rédaction de la revue Astérion

Le comité de rédaction de la revue Astérion. Philosophie, histoire des idées, pensée politique s'oppose aux « réformes » actuelles qui concourent à détruire l'ensemble du système de protection sociale et des services publics en France. Outre la « réforme » des retraites, il dénonce en particulier les logiques à l'œuvre dans le projet de Loi de programmation pluriannuelle de la recherche (LPPR) telles qu'elles apparaissent dans les trois rapports préparatoires rendus publics en novembre dernier. Rappelons que le président du CNRS a revendiqué le caractère « darwinien et inégalitaire » de ce projet de loi.

Le comité de rédaction juge également indignes les situations d'emplois précaires dans lesquelles se trouvent de nombreux collègues, en raison de la réduction drastique des emplois pérennes dans l'enseignement supérieur et la recherche, aussi bien s'agissant des fonctions d'enseignement et de recherche que des fonctions d'administration et d'accompagnement, notamment dans le domaine de l'édition et des revues scientifiques. Il s'élève contre les logiques managériales qui, au nom de l'évaluation des carrières, dénaturent la fonction des revues scientifiques – qui est de produire et diffuser une recherche de qualité fondée sur la coopération, l'échange et la mise en commun des résultats de la recherche.

Le comité de rédaction de la revue Astérion s'associe donc à la mobilisation des universités, laboratoires et revues en lutte contre la destruction du régime général des retraites et du service public de l'enseignement et de la recherche. Il invite ses lecteurs et ses auteurs à s'informer et à participer aux actions collectives initiées ou relayées sur les sites de SLU (http://www.sauvonsluniversite.com/) ou de RogueESR (http://rogueesr.fr/). Il appelle également à participer à la solidarité financière via les caisses de grève, par exemple sur https://www.lepotsolidaire.fr/pot/solidarite-financiere.

Motion votée à l'unanimité moins une abstention.

 

Astérion est une revue exclusivement électronique, soutenue par l’École normale supérieure de Lyon. Elle est l’expression des activités du CERPHI (Centre d’Études en rhétorique, philosophie et histoire des idées, de l’Humanisme aux Lumières) et du laboratoire Triangle / Action, discours, pensée politique et économique (CNRS, UMR 5206). Deux axes de publication y sont privilégiés : l’histoire de la philosophie, des sciences et des sensibilités dans la constitution de la modernité et l’histoire de la pensée politique en Europe, du XVIe au XXe siècle.

Nouvel emplacement de la rubrique « Lectures et discussions »

La rubrique Lectures et discussions, qui contient les comptes rendus désormais publiés au fil de l'eau, figure dans l'onglet Compléments, à gauche de l'écran, sous la liste des numéros disponibles.

Dernier numéro en ligne
23/2020
Matériaux du spinozisme

Materials of Spinozism
Sous la direction de Pierre-François Moreau

Spinoza cite peu ses prédécesseurs, mais la critique s’est attachée à montrer l’insertion de la pensée et de l’écriture spinozistes dans différentes traditions. Ce dossier analyse donc comment Spinoza remanie et réécrit ce qu’il trouve devant lui. Autrement dit, il s’agit de comprendre comment, pour lui, ces « héritages » sont en fait des matériaux à retravailler : comment le système spinoziste traite-t-il les questions du suicide, de l’expérience historique, de la toute-puissance divine et de la finitude humaine ? Ainsi, le problème du suicide oblige à penser la destruction de soi-même dans une philosophie qui analyse l’individu à partir d’un conatus qui paraît exclure toute possibilité de contradiction interne. De même, la réflexion politique de Spinoza, comme celle de Hobbes, s’appuie sur des exemples empruntés aux historiens latins, ce qui implique la constitution de modèles historiques. La toute-puissance divine est pensée par l’infléchissement de la catégorie de causalité, qui permet de donner un autre sens à l’infini et aux rapports entre essence divine et lois de la nature. La réflexion sur la finitude fonde une pensée de l’existence sur un contenu issu de l’expérience humaine la plus commune – ce qui permet de comprendre la signification de l’attention portée par Spinoza aux récits religieux : elle renvoie non seulement aux nécessités de la controverse sur l’Écriture, mais aussi au fait que ces récits alimentent sa méditation sur les formes de vie.

Actualités

Calenda - Philosophie

Actualités de l'Institut d'histoire des représentations et des idées dans les modernités (IHRIM)

Actualités de Triangle : action, discours, pensée politique et économique

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search