Navigation – Plan du site
  • ENS Éditions
  • ENS de Lyon

Dernier numéro en ligne
17/2017

  • Dossier : Alfonso de Palencia, travaux en cours et perspectives

    Alfonso de Palencia, works in progress and prospects
    Alfonso de Palencia, trabajos actuales y perspectivas
    Sous la direction de Carette Alice

    L’œuvre de l’humaniste Alfonso de Palencia, reconnue par les médiévistes hispanistes pour sa valeur historique et culturelle, est encore peu exploitée, notamment en raison du caractère très incomplet de son édition et de sa diffusion. Elle fait néanmoins l’objet d’une nouvelle dynamique de recherche depuis quelques années. Les journées d’études Alfonso de Palencia : travaux en cours et perspectives, organisées à l’ENS de Lyon les 9 et 10 juin 2016, entendaient s’inscrire dans ce renouveau des études consacrées à l’historien. Ce texte offre une présentation synthétique du dossier constitué par les cinq contributions qui en sont issues. Leurs auteurs, Susanna Allés Torrent, Francisco Bautista, Alice Carette, Matías Ferrera et Jeremy Lawrance proposent ici de nouvelles approches philologiques et éditoriales de l’œuvre.

  • Dossier SEMYR : La General estoria d’Alphonse X : canon littéraire et changement linguistique

    Sous la direction de Irene Salvo García

    Le « Dossier de la SEMYR » regroupe neuf articles sous le titre « La General estoria d’Alphonse X : canon littéraire et changement linguistique ». Ils proposent une approche commune qui s’attache aussi bien à la langue qu’aux traits textuels de l’imposante histoire universelle composée à la demande du roi de Castille, Alphonse X le Sage (1221-1284). L’atelier historiographique alphonsin a consacré au moins quatorze ans à l’élaboration de la General estoria et son édition moderne comporte plus de six mille pages, ce qui en fait l’entreprise historiographique la plus ambitieuse du Moyen Âge européen. Une équipe coordonnée par Pedro Sánchez-Prieto est parvenue à compléter l’édition intégrale en 2009. Huit ans plus tard, même si les études sur cette œuvre majeure se sont multipliées, la General estoria reste une grande inconnue, en Espagne et encore plus à l’étranger. C’est pourquoi elle n’a pas encore reçu la place qu’elle mérite dans l’histoire littéraire espagnole ou européenne. Ce volume et les contributions qu’il recueille tirent leur origine d’un double principe : la nécessité d’un état des lieux des avancées récentes et une réflexion commune pour pouvoir identifier les lignes de recherche les plus prometteuses pour son étude.