Navigation – Plan du site

AccueilPublications à venirNuméros à paraître53 | 2023 – Ma Chine a remonté le...

53 | 2023 – Ma Chine a remonté le temps

Adeline Herrou et Claire Vidal

Présentation du numéro

Ce numéro prend pour point de départ l’envie de plusieurs ethnologues d’ouvrir une réflexion commune sur les changements vertigineux connus par la société chinoise des quatre dernières décennies, à partir de leur terrain de recherche qu’il leur arrive de ne plus reconnaître. Face à un rapport au temps et à l’espace transformé de façon radicale, leur ambition est double : mieux comprendre comment la Chine a elle-même traité, incorporé et mis en scène ces changements, portée par une certaine idéologie du « développement » (fazhan) nécessaire et accéléré ; et, d’un point de vue réflexif, reconsidérer la façon dont une pratique ethnographique au long cours peut servir à penser et à indexer ces changements.

Chaque ethnologue décrit la Chine d’aujourd’hui, dans le miroir de celle qu’il a connue lors de sa première enquête ethnographique. Lus les uns à la suite des autres, ces témoignages donnent à saisir le creuset entre les terrains effectués dans les années 1980, 1990, 2000 et 2010, en même temps qu’ils dépeignent différents « états de la Chine » : celle du tournant post-Mao après la Révolution culturelle, celle des politiques d’ouverture et des réformes de libéralisation, puis la Chine de la rénovation et de la réhabilitation, et enfin la Chine forte. Il est aussi question de Taïwan durant ces mêmes périodes. Et de la Chine vue depuis le Népal. Ces rétrospections amènent les chercheurs à prendre la mesure des changements sur le terrain et à identifier, de revisites en revisites, l’impact de l’époque sur leur perception des évolutions de la famille, de l’environnement, des religions (bouddhisme, confucianisme, taoïsme, chamanisme), de la politique, ou encore des minorités locales.

Quelle valeur heuristique y a-t-il pour l’anthropologue à remonter le temps ? Réfléchir aux « frontières épaisses » à traverser pour naviguer entre différentes places topologiques (Baptandier) ; appréhender ce que signifie grandir et vieillir ensemble (mais séparément) avec ses informateurs et les réajustements de positionnement que cela suppose (Chicharro) ; ou se retourner sur soi et questionner quel témoin de mouvements sociaux importants nous avons été pour nos interlocuteurs (Ko) ; ou encore interroger la relation diasporique qui change voire s’inverse lors d’une ethnographie multisituée (Trémon). Remonter le temps, c’est aussi réfléchir à une relation ethnographique « en mouvement » façonnée sur un terrain autrefois lointain et enclavé qui est désormais accessible en métro (Névot) ; saisir « l’inattendu du terrain » qui renverse les relations (Vidal) ; prendre en compte le « point zéro d’observation » que chacun (y compris l’ethnologue) a d’un lieu ou d’un événement, et qui forge ses réactions ou non-réactions face aux destructions (Herrou) ; et repérer les événements qui peuvent servir à identifier les « moments de bifurcation » dans la temporalité d’observation des anthropologues (de Sales).

Sommaire du numéro

Adeline Herrou et Claire Vidal – Introduction : rétrospection, anticipation, anthropologie au long cours

Brigitte Baptandier – D’une rive, l’autre : espace réel, espace mythique

Gladys Chicharro – Une ethnologue parmi des enfants qui grandissent en Chine urbaine

Anne-Christine Trémon – Position multisituée et récursivité : quand les liens avec la diaspora déteignent sur l’enquête au village d’origine

Aurélie Névot – Être ethnologue au Yunnan : coulisses d’une ethnographie dans le sud-ouest de la Chine (1998-2017)

Claire Vidal – L’inattendu du terrain : les universitaires dans l’ère nouvelle de l’Académie bouddhique du Putuoshan

Ko Peiyi – « Le réveil de la conscience hakka de Taïwan » : redistribution du pouvoir d’interprétation de l’héritage culturel à Meinong après les années 1990

Adeline Herrou – Des temples et des quartiers disparus en Chine : le prisme du terrain au long cours et du point-zéro d’observation

Anne de Sales – Épilogue : la Chine vue d’un village himalayen

  • Logo LESC - Laboratoire d’Ethnologie et de Sociologie Comparative
  • Logo Maison des Sciences de l'Homme - Monde
  • DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • OpenEdition Journals
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search