Navigation – Plan du site

AccueilNuméros41Contributeurs

Texte intégral

1Farideh Alavi est titulaire d’un Doctorat en littérature et civilisation françaises. Elle est Maître de Conférences à la Faculté des langues et littératures étrangères de l’Université de Téhéran.

2Hanna Ayadi est née à Toulon en 1989. Après une Licence de Lettres Modernes et un Master Recherche en littérature, elle a obtenu en 2018 un Doctorat en langue et littérature françaises à l’Université de Toulon. Parallèlement, elle a enseigné la littérature comparée à la Faculté de Lettres de l’UTLN et travaillé sur les droits des femmes et le féminisme en organisant régulièrement des conférences-débats autour de la question. Elle est aujourd’hui enseignante de français et latin en collège et formatrice de français au sein de la prépa-concours psychomotricité de l’IFPVPS. Elle poursuit ses recherches sur les liens entre féminités, violences et écritures.

3Nicolas Balutet est Professeur à l’Université Polytechnique Hauts-de-France (Valenciennes) où il enseigne la littérature et la civilisation hispano-américaines. Il est membre du Laboratoire CRISS. Derniers ouvrages publiés : Civilisation hispano-américaine (Paris, Armand Colin, 2017) et Figures de l’outsider en Amérique hispanique (Paris, L’Harmattan, 2019).

4Jacques-Emmanuel Bernard est Professeur à l’Université de Toulon. Ses publications portent sur l’Antiquité, l’orientalisme et la littérature francophone dans la perspective des études postcoloniales. Il a codirigé l’ouvrage Continuité et rupture des échanges en Méditerranée. Histoire, religion, littérature, société, paru en 2016 dans la collection « Transverses » du laboratoire Babel.

5Mounira Chatti est Professeure à l’Université Bordeaux Montaigne (TELEM, EA 4195). Elle est l’auteure de La fiction hérétique. Créations littéraires arabophones et francophones en terre d’islam (2016), La traduction comme expérience des limites. Les écritures franco-arabes (2016). Elle a dirigé Littératures plein Suds. Langues, histoire, mémoire (2015), Sexe, genre, identité (2013) et Femmes et création (2012). Elle a publié un roman, Sous les pas des mères (2009).

6Randa El Amraoui est titulaire d’une Licence en Langues Étrangères Appliquées à la Culture (Anglais-Arabe) obtenue en 2013 à l’université Paris 8, ainsi que d’un Master Recherche « Islamologie et Mondes Musulmans » obtenu à l’École Pratique des Hautes Études à Paris, sous la direction de Pierre Lory en 2016. Elle prépare une thèse de Doctorat à la Faculté des Lettres et des Sciences Humaines de l’Université Mohammed Ier d’Oujda au sein du Laboratoire « Langues, Cultures, et Communication » sur Les représentations interculturelles dans le discours mystique.

7Youssef Ferdjani est Docteur en littérature comparée, professeur certifié à l’université de Toulon et membre du laboratoire Babel. Ses recherches portent sur les liens entre littérature et philosophie, entre littérature et religion et sur la question du mal en général. Il a publié des articles sur Khalil Gibran, Fédor Dostoïevski, Joris-Karl Huysmans, Louis-Ferdinand Céline ou encore Michel Houellebecq.

8Khalid Hadji est enseignant-chercheur au Département de Langue et Littérature françaises de la Faculté des Lettres et des Sciences Humaines Dhar El Mahraz-Fès. Ses publications (livres et articles) portent sur la poésie en particulier, et la littérature française et francophone en général. Il collabore à des revues nationales et internationales. Il est aussi traducteur de l’arabe vers le français. Il a publié dernièrement un recueil de poésie Chant du Pèlerin Éternel aux Éditions Approches (2020). Son domaine de recherche s’inscrit dans les approches de l’imaginaire, la sémiotique, l’herméneutique, les études culturelles, la rhétorique et la didactique.

9Lakhdar Kharchi, responsable de l’antenne de M’sila, du réseau mixte LaFEF, est Maître de Conférences à l’Université de M’sila (Algérie). Il est chercheur associé au laboratoire DILTEC, Sorbonne nouvelle. Didacticien de formation, il mène des recherches sur la neurodidactique, la construction du savoir et les TIC. Il a participé et organisé plusieurs colloques et congrès nationaux et internationaux. Il a son actif plusieurs articles publiés dans des revues scientifiques internationales, ainsi que deux livres publiés par l’Office des Publications Universitaires (OPU).

10Daniel S. Larangé est Docteur en Lettres et Civilisations françaises, auteur de nombreux ouvrages et articles notamment consacrés à la littérature francophone. Ses travaux transdisciplinaires portent sur la constitution des identités narratives en littérature. Il a enseigné à Paris Sorbonne-nouvelle, McGill à Montréal, Åbo Akademi à Turku, l’UPEC à Créteil. Il prépare actuellement une histoire de la littérature libanaise d’expression française.

11Florence Lhote, Docteure en Langues et Littérature de l’Université Libre de Bruxelles, est chercheuse-associée à l’Université Paris Diderot et à l’Université Picardie Jules verne. Elle s’est intéressée à la notion de distance dans le traitement par la fiction de l’événement historique pour « la seconde génération » de la guerre d’Algérie ainsi qu’au témoignage. Elle travaille toujours cette question de l’événement dans la perspective des études de genre, en s’interrogeant sur l’historicisation des récits du VIH/sida portés par des femmes. Elle est actuellement en poste à l’Université de Bretagne Sud.

12Souaad Masmoudi est enseignante et chercheuse à la Faculté des Lettres de l’Université Mohammed 1er d’Oujda au Maroc, et membre du laboratoire « Langues, Cultures et Communication » (LCC). Elle s’intéresse à la dimension interculturelle du texte littéraire. Elle a notamment publié : « Le texte littéraire, une voie d’accès à la culture de l’autre dans le contexte universitaire » (Ouvrage collectif, L’enseignement / apprentissage du FLE au supérieur marocain : vers des approches novatrices. Publications du laboratoire LCC, 2018) ; « La rencontre interculturelle : représentations et catégorisations » dans Voix et Voie de l’Interculturel : Carrefour entre littérature, traduction, didactique et arts. Revue L2C, en ligne ; « Identité, appartenances et diversité à l’ère de la mondialisation à travers Les Identités meurtrières d’Amin Maalouf » (Publication Dar Al Hadith Al Hassania, Rabat, 2017).

13Françoise Navarro-Lantes est chargée d’enseignement à l’Université de Toulon depuis 2015 et membre de l’équipe de recherche « Corps, Genre, Santé » au Laboratoire Babel, UTLN. Son domaine de recherche est la littérature contemporaine, féminine et méditerranéenne. En 2020, elle soutiendra une thèse de Doctorat en Littérature intitulée Des mères et des filles. Maternité, héritage et émancipation. Elle vient de participer à un ouvrage collectif dirigé par Martine Mathieu-Job et Leïla Sebbar, L’Algérie en héritage, Bleu Autour, 2020.

14Zeinab Rezvantalab est titulaire d’un Doctorat en Littérature française-Littérature comparée. Elle est Professeure assistante à la Faculté des Langues et Littératures étrangères de l’Université de Téhéran.

15Mattia Ringozzi est doctorant à l’Université de Toulon où il prépare une thèse sur Luigi Campolonghi dans la circulation des idées de son temps entre France et Italie (1898-1945). Il s’intéresse à l’histoire de l’émigration ainsi qu’à l’histoire sociale du cinéma et de la chanson à texte.

16Jaouad Serghini est Professeur Habilité (PH) au Département de Langue et Littérature Françaises de la Faculté des Lettres et des Sciences Humaines, à Université Mohammed 1er (Oujda-Maroc) et membre du Laboratoire Langues, Cultures et Communication (LCCom). Son domaine de recherche et ses publications portent sur la littérature africaine (les questions liées à l’interculturel), la littérature comparée et le dialogue des cultures et des religions. Il a dirigé le numéro 2 (volume 3) de la revue L2C, « La coproduction cinématographique Sud-Sud : Pour une dynamique africaine » (2018), ainsi que le numéro 1 (volume 4), « Discours contestataire et mouvement sociaux en Afrique et ailleurs » (à paraître en juin 2020). Il a publié en 2016 Les nouvelles tendances du roman maghrébin et subsaharien, à Sarrebruck aux Éditions universitaires européennes.

17Anita Staron, HDR, enseigne la littérature française à l’Institut d’Études Romanes de l’Université de Lodz. Son domaine de recherches est le roman français de la fin du XIXe et du début du XXe siècle, avec un intérêt particulier pour l’œuvre d’Octave Mirbeau et de Rachilde. C’est à ces deux auteurs que sont consacrés ses monographies : L’art romanesque d’Octave Mirbeau. Thèmes et techniques (2013) et Au carrefour des esthétiques. Rachilde et son écriture romanesque. 1880-1913 (2015).

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

« Contributeurs »Babel, 41 | -1, 245-248.

Référence électronique

« Contributeurs »Babel [En ligne], 41 | 2020, mis en ligne le 25 mai 2020, consulté le 27 septembre 2020. URL : http://journals.openedition.org/babel/10488 ; DOI : https://doi.org/10.4000/babel.10488

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Babel. Littératures plurielles est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page
  • Logo Laboratoire Babel
  • Logo Université de Toulon
  • Logo DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search