Navigation – Plan du site

AccueilSites archéologiquesÉgypte2024La Haute ÉgypteCoptos (2023)

2024
La Haute Égypte

Coptos (2023)

Pôle urbain, religieux et économique de Haute Égypte
Responsables d’opération : Laure Pantalacci et Cédric Gobeil
Notice rédigée avec Szymon Poplawski et Clemens Thienpont

Entrées d’index

Établissement éditeur :

IFAO

Année de lʼopération :

2023

Lieux :

Coptos

Anthroponymes :

Isis, Sérapis, Ptolémée IV

Nature de l'opération :

fouille, conservation-restauration
Haut de page

Notes de l’auteur

Année de la campagne : 2023 (07 février – 03 mars)

Autorité nationale présente : Le ministère du Tourisme et des Antiquités (MoTA) était représenté par Mina Qustantin Wissa et le département des projets de Qena-Qift par Imen Haggag Embarak.

Numéro et intitulé de l’opération de terrain : 17143 – Coptos, la ville et ses monuments. Fouilles et valorisation du site

Composition de l’équipe de terrain : L’équipe était composée de Laure Pantalacci (chef de mission, égyptologue, université Lumière Lyon 2, UMR 5189 HiSoMA), Cédric Gobeil (égyptologue et archéologue, Museo Egizio di Torino, UMR 5189 HiSoMA), Szymon Poplawski (architecte, doctorant, université de Wroclaw), Clemens Thienpont (tailleur de pierre, indépendant) et Ebeid Mahmoud Hamid (restaurateur, Ifao).

Partenariats institutionnels : Ministère du Tourisme et des Antiquités (MoTA) ; UMR 5189 Histoire et sources des mondes antiques (HiSoMA), CNRS/université Lumière Lyon 2 ; Museo Egizio di Torino ; UMR 7298 Laboratoire d’archéologie médiévale et moderne en Méditerranée (LA3M), AMU/CNRS.

Organismes financeurs : Institut français d’archéologie orientale (Ifao) ; fonds Khéops pour l’archéologie.

Texte intégral

Données scientifiques produites :
Base de données des objets trouvés à Coptos et conservés dans des collections muséales (conçue et réalisée par Vanessa Desclaux) : https://coptos.mom.fr.

1. Problématique et principaux résultats

1L’objet global du projet est l’étude de l’évolution architecturale et urbaine des centres religieux de la ville de Coptos, de l’époque pharaonique à l’époque romaine impériale.

2Les saisons antérieures ont donné lieu à la découverte et à la fouille d’un mammisi construit sous Ptolémée IV, ainsi qu’à l’identification d’un temple d’Isis et Harpocrate décoré sous Ptolémée IX. Les différents ensembles cultuels ont fait l’objet de réaménagements successifs durant l’époque gréco-romaine, jusqu’à leur destruction à partir de l’époque byzantine. Diverses activités artisanales se sont implantées sur le secteur du mammisi ptolémaïque ruiné.

3La mission a réalisé l’anastylose de plusieurs petits monuments d’époque romaine, afin d’améliorer la lisibilité du site. Elle poursuit l’étude et la conservation des nombreux blocs architecturés épars sur le site.

2. Travaux réalisés en 2023

2.1. Mission de terrain

4Les travaux de cette saison, qui s’est déroulée du 7 février au 3 mars 2023, se sont concentrés, selon les préconisations du Comité permanent, sur le secteur du mammisi et sur une opération d’aménagement du site. L’absence de plusieurs membres de l’équipe nous a amené à écourter la mission, dont les principaux objectifs ont toutefois pu être réalisés.

2.1.1. Le mammisi de Ptolémée IV

[Cédric Gobeil, Clemens Thienpont, Laure Pantalacci]

5La première tâche a consisté à évacuer quatre grandes architraves de grès, qui avaient été entreposées dans la partie sud du site lors de précédentes saisons, de façon à libérer le secteur pour continuer la fouille du mammisi vers le sud (fig. 1). À cette fin, un sondage de 6 × 4,5 m a d’abord été ouvert dans le secteur sud-ouest du mammisi afin de créer une rampe d’accès en pente douce, réalisée en ajustant le niveau des sols existants (de 175,14 à 173,40). Grâce à cette rampe, les blocs encombrants ont pu être sortis du secteur de fouille par C. Thienpont et son équipe. Différentes techniques ont été mises en œuvre afin de transporter ces blocs, dont le plus lourd pèse environ six tonnes (trépied de levage – chèvre, chemins de roulage, roules, etc.). Ils ont été entreposés sur des cales à une quinzaine de mètres au sud-ouest du secteur de fouille, à proximité d’autres blocs de couverture du mammisi qui avaient déjà été transportés à cet endroit au cours de la campagne 2022.

Fig. 1. Le secteur ouest des fouilles du mammisi à la fin de la campagne 2023, vue sud-est–nord-ouest (mission Coptos, C. Gobeil).

Fig. 1. Le secteur ouest des fouilles du mammisi à la fin de la campagne 2023, vue sud-est–nord-ouest (mission Coptos, C. Gobeil).

© Ifao. 17143_2023_NDMPF_001

Phase de fonctionnement du mammisi

  • 1  Voir L. Pantalacci, C. Gobeil, « Coptos (2022) » [notice archéologique], Bulletin archéologique de (...)

6Le dégagement d’un mur nord-sud en briques crues (US 520), découvert l’an dernier à l’ouest du mammisi et qui marque la limite ouest de l’implantation du monument de Ptolémée IV1, a ensuite été poursuivi (fig. 1). Un sondage de 4 × 3 m a été ouvert au nord-ouest du mammisi de façon à reconnaître le tracé de ce mur d’époque ptolémaïque qui, selon toute probabilité, devait à l’origine faire partie d’un enclos rectangulaire dont la nature précise reste encore à établir. L’emplacement de ce sondage nous a permis de vérifier que ce mur ouest venait buter contre le mur nord de l’enclos (US 543), déjà identifié en 2012 (US 125), de façon à former son angle nord-ouest (fig. 2). La face intérieure de ces deux murs est recouverte d’un enduit blanc de belle qualité, caractéristique de tous les murs formant cet espace (US 125, 372, 520 et 543). Dans l’angle nord-ouest, les murs sont préservés au même niveau (174,05) que tous les autres murs de cet enclos.

Fig. 2. Angle nord-ouest du mur d’enclos du mammisi, vue sud-nord (mission Coptos, C. Gobeil).

Fig. 2. Angle nord-ouest du mur d’enclos du mammisi, vue sud-nord (mission Coptos, C. Gobeil).

© Ifao. 17143_2023_NDMPF_002

7Pour déterminer sa limite sud, un nettoyage de la berme a été réalisé dans le secteur sud-est du mammisi. Il nous a permis de constater que le mur est (US 372), découvert en 2021, se poursuivait encore sur au moins 4 m en direction du sud. D’autres travaux seront nécessaires afin de vérifier le tracé complet de ce mur, dans la mesure où il se prolonge sous la berme sud encore non fouillée, et atteindre son angle sud-est.

8En nettoyant le sommet du mur d’enclos ouest (US 520) pour déterminer sa largeur, nous avons découvert immédiatement contre sa face ouest un autre mur en briques crues nord-sud (US 538), qui lui est parallèle (fig. 3). Ses briques crues ont une dimension de 40 × 20 × 10 cm ; elles sont composées essentiellement d’argile marron, et séparées par un épais joint de mortier gris clair. Des briques identiques ont déjà été trouvées à plusieurs endroits sur le site de Coptos et elles ont toujours été identifiées comme faisant partie du grand mur d’enceinte ptolémaïque entourant le temple de Min et Isis. D’après notre compréhension du site, on suppose que ce mur en briques crues nord-sud devrait se raccorder au mur nord de l’enceinte ptolémaïque (US 143), découvert en 2011, qui est distant seulement de quelques mètres dans ce secteur. Des travaux supplémentaires seront nécessaires pour confirmer la fonction de ce mur nord-sud et vérifier sa connexion avec le mur d’enceinte ptolémaïque nord.

Fig. 3. Mur nord-sud (US 538) en briques crues, d’époque ptolémaïque (mission Coptos, C. Gobeil).

Fig. 3. Mur nord-sud (US 538) en briques crues, d’époque ptolémaïque (mission Coptos, C. Gobeil).

© Ifao. 17143_2023_NDMPF_004

Phase post-destruction du mammisi

9Au-dessus de l’angle nord-ouest de l’enclos ptolémaïque (174,21), nous avons découvert un mur est-ouest (US 540) conservé sur sept assises et construit en briques cuites (fig. 4), matériau qui permet de l’attribuer au plus tôt à l’époque romaine. Ce mur est fondé sur une mince couche de nivellement (US 544, niv. de 174,03 à 174,21), composée de différents débris et de briques crues, posée à même la surface rasée du mur d’enclos ouest précédemment décrit (US 520). Il est à noter que le mur de briques cuites coïncide exactement avec l’aplomb de la face intérieure du mur d’enclos ouest, ce qui suppose que ses bâtisseurs ont profité de la présence du mur d’enclos pour offrir une base solide à leur mur en briques cuites. Il est clair que ce mur est-ouest de briques cuites se poursuit vers l’ouest sous la partie non encore fouillée du « kôm rouge ». Il sera important de vérifier son tracé complet lors d’une prochaine campagne, qui devrait également nous permettre de mieux comprendre sa fonction.

Fig. 4. Mur est-ouest (US 540), construit en briques cuites sur l’angle nord-ouest du mammisi (mission Coptos, C. Gobeil).

Fig. 4. Mur est-ouest (US 540), construit en briques cuites sur l’angle nord-ouest du mammisi (mission Coptos, C. Gobeil).

© Ifao. 17143_2023_NDMPF_003

10Neuf mètres plus au sud, le long de la face intérieure du mur d’enclos ouest (US 520), nous avons trouvé une petite structure circulaire (US 548) interprétée comme la partie inférieure (ou la base) d’un four. Elle est caractérisée par une surface indurée formée de briques rouges et de briques crues brûlées. Son exposition à des températures élevées est confirmée par la couleur rougeâtre de l’ensemble et par la grande quantité de cendres noires mélangées à des débris brûlés qui l’entourent (US 519 et 531), à un niveau contemporain de son utilisation (174,32). Quatre mètres au sud de cette structure se trouvent trois grandes dépressions, circulaires ou semi-circulaires : deux d’entre elles sont peu profondes (US 536 et 537, niv. 173,89 et 173,90), tandis qu’à l’intérieur de la troisième subsiste une surface indurée surélevée (US 535, niv. 174,32 ; fig. 5).

Fig. 5. Série de dépressions contemporaines d’un niveau d’activités post-destruction, à l’ouest du mammisi (mission Coptos, C. Gobeil).

Fig. 5. Série de dépressions contemporaines d’un niveau d’activités post-destruction, à l’ouest du mammisi (mission Coptos, C. Gobeil).

© Ifao. 17143_2023_NDMPF_005

11On note que les débris brûlés rougeâtres et les cendres noires (US 519 et 531) s’interrompent autour de ces dépressions (US 536 et 537), négatifs de structures circulaires qui ont été arrachées. Ces débris brûlés et ces cendres doivent donc correspondre au fonctionnement de ces structures circulaires. L’observation des couches inférieures montre clairement que ces endroits ont été choisis parce qu’ils offraient une surface indurée, constituée essentiellement de fragments de grès provenant de la destruction du mammisi. Quels types d’activités pouvaient bien s’y dérouler durant la phase post-destruction du mammisi ?

12D’autre part, la fouille du secteur a permis la découverte de cinq autres dalles de grès en place appartenant à l’assise de fondation du mammisi, soutenant en outre une dalle de sol elle aussi restée en place et mise au jour en 2021 (fig. 1, près du mètre). Cet ensemble de dalles est un vestige de l’emprise originelle de la partie sud-ouest du mammisi. La différence d’appareil de ces nouvelles pierres de fondation et leur petite taille par rapport aux autres pierres de fondation connues du mammisi, notamment celles du pourtour du sanctuaire, pourraient indiquer qu’elles appartiennent à une phase d’extension ultérieure du monument.

13Dans le secteur sud-ouest de la fouille, alors que nous préparions la rampe d’accès susmentionnée, nous avons découvert un petit tronçon de mur est-ouest (US 545) en briques crues. Sa face sud porte un mince enduit gris clair et est parfaitement alignée avec la face enduite d’une petite structure en briques crues (US 371 et 401) située 3,75 m plus à l’est, ainsi qu’avec les restes d’une pierre de grès désagrégée (US 387), toutes deux découvertes en 2021. D’autres travaux seront nécessaires pour connaître le tracé complet et la nature de ce mur est-ouest, et savoir s’il est éventuellement lié aux deux éléments avec lesquels il est aligné.

14Enfin, un sondage de 1,70 × 1 m a été ouvert directement devant la petite structure en briques crues (US 371 et 401) mentionnée précédemment, afin de vérifier son niveau de fondation et la stratigraphie du secteur. La stratigraphie rencontrée dans cette tranchée est en tous points similaire à celle observée dans toutes les autres tranchées réalisées au cours des saisons précédentes à proximité du mammisi, ce qui nous éclaire sur l’environnement du secteur avant l’érection du mammisi sous le règne de Ptolémée IV. Le niveau le plus ancien mis au jour est une accumulation horizontale bien compacte d’argile marron foncé (US 551, niv. 172,43) ne contenant que très peu de tessons céramiques, tous prélevés afin d’être étudiés la saison prochaine. Vient ensuite une épaisse couche de sable jaune quasi pur (US 550, niv. de 172,99 à 172,43) ne contenant aucun tesson céramique, mais seulement quelques minuscules fragments de grès blanc. Ce sable est enfin couvert par une couche de déblais formée d’une terre marron indurée résultant de la destruction du mammisi (US 449, niv. de 173,39 à 172,99).

15Comme chaque année, la fouille a livré des fragments du décor pariétal du mammisi. Le plus grand bloc conserve une représentation très délicatement peinte du pagne d’une grande figure de Ptolémée IV. Les 111 pierres décorées, mises au jour surtout dans la partie ouest mais aussi au sud du monument, ont été documentées et enregistrées dans la base de données par L. Pantalacci.

2.1.2. Travaux architecturaux

[Szymon Popławski]

16S. Popławski, qui s’est joint à la mission du 10 au 25 février, s’est intéressé aux blocs récemment déposés par l’inspectorat de Qena à l’intérieur de la zone archéologique (voir infra, § 2.1.3). Après nettoyage, il a pu les documenter. Il a par ailleurs poursuivi ses travaux sur les éléments de colonnes provenant du mammisi et ses relevés photogrammétriques. Il a également collaboré aux relevés des structures découvertes dans le mammisi.

17Enfin, il a dessiné les plans de la petite construction destinée à abriter les gardiens du site (voir infra, § 2.1.3) et a suivi les étapes de sa réalisation.

2.1.3. Valorisation et entretien du site

[L. Pantalacci, S. Poplawski, C. Thienpont, Ebeid Mahmoud Hamid]

18Les assemblages de trois des blocs épigraphiques ou architecturaux placés sur les banquettes de présentation en 2022 ont pu être réalisés par l’équipe dirigée par C. Thienpont et E. Mahmoud Hamid.

19Une quarantaine de blocs décorés extraits d’un canal voisin, déposés en urgence par l’inspectorat de Qena dans la zone archéologique, ont dû être triés, stockés sur cales, nettoyés et documentés par la mission. Ces différentes opérations ont été assurées par Imen Haggag Embarak et S. Poplawski. Une partie de ces pierres provient vraisemblablement du plafond du pronaos du grand temple, daté du Haut-Empire.

20L’inspectorat de Qena ayant demandé la construction d’une cabane pour abriter les gardiens du site, un petit bâtiment en briques cuites de 5 × 5 m a été dessiné par S. Poplawski et réalisé sous la direction du raïs Salah Seif. Il est doté d’une terrasse qui devrait permettre de mieux surveiller et sécuriser l’ensemble du terrain archéologique intra muros. L’opération, qui a mobilisé une grande part de nos moyens humains et budgétaires, a duré pratiquement toute la saison.

2.2. Recherches dans les archives

21L. Pantalacci a été accueillie le 11 septembre 2023 au Petrie Museum, University College London, pour consulter les carnets de fouille de William Matthew Flinders Petrie sur Coptos. Certains plans cotés présents dans les archives ne figurent pas dans la publication de 1896. Quelques relevés d’inscriptions aujourd’hui disparues sont également intéressants.

3. Valorisation de la recherche

3.1. Conférence

C. Gobeil, « In the Arms of Min and Isis: The Religious Landscape of Coptos », Museo Egizio, Turin, le 11 mai 2023, https://www.youtube.com/​live/​hPaVgfXW7lo.

3.2. Articles

L. Pantalacci, « Une amulette coptite d’Horus-sur-les-crocodiles », Iwnw: Journal of the Faculty of Archaeology Ain Shams University 2, 2023, p. 393-400, https://iwnw.journals.ekb.eg/​article_327066.html.

L. Pantalacci, « Monuments des derniers Lagides à Coptos », dans F. Colin, S. Donnat, F. Laroche-Traunecker, I. Régen (éd.), Au-delà de Karnak. Recueil d’études offert à Claude Traunecker, CENiM 35, Montpellier, Paris, 2023, p. 481-490.

L. Pantalacci, C. Gobeil, « The mammisi of Coptos: A Preliminary Report », dans D. Budde, A. Abd el-Halim (éd.), Mammisis of Egypt: Proceedings of the First International Colloquium Held in Cairo, 27-28 March 2019, BiEtud 185, Le Caire, 2023, p. 237-254.

Haut de page

Notes

1  Voir L. Pantalacci, C. Gobeil, « Coptos (2022) » [notice archéologique], Bulletin archéologique des Écoles françaises à l’étranger [en ligne], Égypte, mis en ligne le 01 juin 2023, URL : https://journals.openedition.org/baefe/8229, 2.1.1, § 4.

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. 1. Le secteur ouest des fouilles du mammisi à la fin de la campagne 2023, vue sud-est–nord-ouest (mission Coptos, C. Gobeil).
Crédits © Ifao. 17143_2023_NDMPF_001
URL http://journals.openedition.org/baefe/docannexe/image/11197/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 2,3M
Titre Fig. 2. Angle nord-ouest du mur d’enclos du mammisi, vue sud-nord (mission Coptos, C. Gobeil).
Crédits © Ifao. 17143_2023_NDMPF_002
URL http://journals.openedition.org/baefe/docannexe/image/11197/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 2,0M
Titre Fig. 3. Mur nord-sud (US 538) en briques crues, d’époque ptolémaïque (mission Coptos, C. Gobeil).
Crédits © Ifao. 17143_2023_NDMPF_004
URL http://journals.openedition.org/baefe/docannexe/image/11197/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 2,3M
Titre Fig. 4. Mur est-ouest (US 540), construit en briques cuites sur l’angle nord-ouest du mammisi (mission Coptos, C. Gobeil).
Crédits © Ifao. 17143_2023_NDMPF_003
URL http://journals.openedition.org/baefe/docannexe/image/11197/img-4.jpg
Fichier image/jpeg, 2,1M
Titre Fig. 5. Série de dépressions contemporaines d’un niveau d’activités post-destruction, à l’ouest du mammisi (mission Coptos, C. Gobeil).
Crédits © Ifao. 17143_2023_NDMPF_005
URL http://journals.openedition.org/baefe/docannexe/image/11197/img-5.jpg
Fichier image/jpeg, 1,6M
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Laure Pantalacci, Cédric Gobeil, Szymon Poplawski et Clemens Thienpont, « Coptos (2023) » [notice archéologique], Bulletin archéologique des Écoles françaises à l’étranger [En ligne], Égypte, mis en ligne le 01 mai 2024, consulté le 14 juillet 2024. URL : http://journals.openedition.org/baefe/11197 ; DOI : https://doi.org/10.4000/11tju

Haut de page

Auteurs

Laure Pantalacci

Chef de mission, égyptologue, université Lumière Lyon 2, UMR 5189 HiSoMA

Articles du même auteur

  • Balat, Ayn Asil (2023) [Texte intégral]
    Paru dans Bulletin archéologique des Écoles françaises à l’étranger, Égypte
  • Coptos (2022) [Texte intégral]
    Pôle urbain, religieux et économique de Haute Égypte
    Paru dans Bulletin archéologique des Écoles françaises à l’étranger, Égypte
  • Coptos (2021) [Texte intégral]
    Pôle urbain, religieux et économique de Haute Égypte
    Paru dans Bulletin archéologique des Écoles françaises à l’étranger, Égypte
  • Coptos (2020) [Texte intégral]
    Paru dans Bulletin archéologique des Écoles françaises à l’étranger, Égypte
  • Coptos (2019) [Texte intégral]
    Paru dans Bulletin archéologique des Écoles françaises à l’étranger, Égypte

Cédric Gobeil

Égyptologue et archéologue, Museo Egizio di Torino, UMR 5189 HiSoMA

Articles du même auteur

  • Deir el-Médina (2022) [Texte intégral]
    Mission d’étude et de restauration
    Paru dans Bulletin archéologique des Écoles françaises à l’étranger, Égypte
  • Coptos (2022) [Texte intégral]
    Pôle urbain, religieux et économique de Haute Égypte
    Paru dans Bulletin archéologique des Écoles françaises à l’étranger, Égypte
  • Coptos (2021) [Texte intégral]
    Pôle urbain, religieux et économique de Haute Égypte
    Paru dans Bulletin archéologique des Écoles françaises à l’étranger, Égypte
  • Deir el-Médina (2021) [Texte intégral]
    Mission d’étude et de restauration
    Paru dans Bulletin archéologique des Écoles françaises à l’étranger, Égypte
  • Coptos (2020) [Texte intégral]
    Paru dans Bulletin archéologique des Écoles françaises à l’étranger, Égypte
  • Deir el-Médina (2020) [Texte intégral]
    Mission d’étude et de restauration
    Paru dans Bulletin archéologique des Écoles françaises à l’étranger, Égypte
  • Tous les textes...

Szymon Poplawski

Architecte, doctorant, université de Wroclaw

Clemens Thienpont

Tailleur de pierre, indépendant

Articles du même auteur

  • Coptos (2022) [Texte intégral]
    Pôle urbain, religieux et économique de Haute Égypte
    Paru dans Bulletin archéologique des Écoles françaises à l’étranger, Égypte
Haut de page

Responsables d’opération

Laure Pantalacci

Chef de mission, égyptologue, université Lumière Lyon 2, UMR 5189 HiSoMA

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

  • Coptos (2022) [Texte intégral]
    Pôle urbain, religieux et économique de Haute Égypte
    Paru dans Bulletin archéologique des Écoles françaises à l’étranger, Égypte
  • Coptos (2021) [Texte intégral]
    Pôle urbain, religieux et économique de Haute Égypte
    Paru dans Bulletin archéologique des Écoles françaises à l’étranger, Égypte
  • Coptos (2020) [Texte intégral]
    Paru dans Bulletin archéologique des Écoles françaises à l’étranger, Égypte
  • Coptos (2019) [Texte intégral]
    Paru dans Bulletin archéologique des Écoles françaises à l’étranger, Égypte

Cédric Gobeil

Égyptologue et archéologue, Museo Egizio di Torino, UMR 5189 HiSoMA

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

  • Coptos (2022) [Texte intégral]
    Pôle urbain, religieux et économique de Haute Égypte
    Paru dans Bulletin archéologique des Écoles françaises à l’étranger, Égypte
  • Coptos (2021) [Texte intégral]
    Pôle urbain, religieux et économique de Haute Égypte
    Paru dans Bulletin archéologique des Écoles françaises à l’étranger, Égypte
  • Coptos (2020) [Texte intégral]
    Paru dans Bulletin archéologique des Écoles françaises à l’étranger, Égypte
  • Coptos (2019) [Texte intégral]
    Paru dans Bulletin archéologique des Écoles françaises à l’étranger, Égypte
Haut de page

Droits d’auteur

CC-BY-NC-ND-4.0

Le texte seul est utilisable sous licence CC BY-NC-ND 4.0. Les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search